Les déchets médicaux et le virus de l’hépatite B

Les travailleurs de la santé sont confrontés à des risques professionnels uniques. Le contrôle et la prévention des infections en lien avec la manipulation des déchets médicaux peut être un vrai casse-tête dans les hôpitaux. Une nouvelle étude a de nouveau renforcé la liste des préoccupations des employés de la santé. Cette étude suggère que les personnes manipulant les déchets médicaux courent un risque accru de contracter le virus de l’hépatite B (VHB).

Virus de l'hépatite B
Virus de l’hépatite B

Le virus de l’hépatite B infecte les gens principalement par le sang et les liquides organiques infectés et ne nécessite qu’une exposition limitée. Jusqu’à 66 000 cas de VHB par année sont attribuables à des lacunes en matière de sécurité contre les objets pointus et tranchants. Les travailleurs de la santé sont évidemment à risque de contracter le virus.

Récemment publié dans le American Journal of Infection Control, la méta-analyse de quelques études transversales a révélé des liens statistiquement significatifs entre VHB et le traitement des déchets médicaux. Ahmed Arafa, MBBCh, MS, étudiant au doctorat à l’Université d’Osaka au Japon, co-auteur de l’étude, indique que :

« La méta-analyse a documenté un problème urgent, spécifiquement dans les établissements de soins africains. Le problème est potentiellement évitable si les bonnes précautions sont prises. »

déchets médicaux

Actions à prendre par les hôpitaux pour valoriser les déchets médicaux

Dans une étude antérieure, Arafa a constaté que les collecteurs des déchets médicaux avaient des connaissances sous-optimales, une attitude négative et des pratiques négligentes. On peut donc dire que les personnes qui manipulent les déchets médicaux peuvent porter le fardeau le plus lourd des infections à diffusion hématogène contractées à l’hôpital. La solution? Valoriser la manipulation des déchets médicaux et mettre l’emphase au contrôle ainsi qu’à la prévention des infections. Il faut offrir les ressources similaires qu’ont les physiciens, les infirmiers et les techniciens de laboratoires. Logiquement, on parle ici des équipements de protection, des vaccins gratuits et des programmes de sensibilisation. Cela permettrait de mieux protéger les manutentionnaires de déchets médicaux, et ainsi les patients du fléau du VHB.

Quoi faire avec vos déchets médicaux?

Besoin de poubelles médicales et de lingettes désinfectantes?
Visitez Lalema!

Traduction libre de l’article « When Medical Waste Handling Goes Wrong »

Source:
https://www.infectioncontroltoday.com/clinical/when-medical-waste-handling-goes-wrong

Arafa A, Eshak ES. Medical waste handling and hepatitis B virus infection: A meta-analysis. Am J Infect Control. 2019 Sep 11. doi: 10.1016/j.ajic.2019.08.011.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.