3 applications insolites en hygiène et salubrité

Parfois, l’ingéniosité humaine atteint des sommets (ou des bas fonds c’est selon!). Voici 3 applications insolites d’items d’hygiène et salubrité. N’essayez pas de les reproduire: ce n’est sûrement pas une bonne idée.

cabane à chien insolite

L’abri de chien insolite

Pour votre toutou, rien de tel qu’un abri éclairé la nuit. Sérieusement, les « tote tanks » sont faites pour contenir 1000 L de produits, pas les chiens!

La vadrouille insolite

Regardez la vidéo. Maintenant, procurez-vous de vraies bonnes vadrouilles ici à la place.

Les spas insolites

Quand je dis que les limites de l’imagination humaine sont sans borne, je ne suis pas très loin de la vérité. Encore une fois, ne pas reproduire à la maison ou au travail, de grâce! Ces équipement ne sont pas des piscines ni des spas!

Par contre, vous pouvez quand même vous procurez ces réservoirs en mousse structurée de 300 gallons ici.

réservoir insolite
spas insolites

10 autres billets insolites

tom hanks insolite
  1. Parfois les vandales ont le sens de l’humour
  2. Un peu d’humour « BRUTE »
  3. 10 faits amusants sur le sens de l’odorat
  4. Mitaine à four pour vulcains
  5. Art de rue 3D appliquée aux salles de toilettes
  6. Quand les vaches médiévales tuaient les superbactéries
  7. Lalema rachète l’Aquarium de Québec!
  8. 7 situations qui vont en déranger plus d’un
  9. 10 salles de toilettes humoristiques
  10. 10 faits encore plus amusants sur l’hygiène et la salubrité

Histoire du mercredi : L’eau de Javel

Appolo 11 - Nasa

Crédit: NASA

Cette semaine, on parle simplement de l’eau de Javel.

L’eau de Javel a été étudiée pour la première fois par un chimiste français du nom de Claude Louis Berthollet en 1775. Son usine était située à Paris dans le quartier de Javel, bien évidemment!

Au début, on l’utilise pour la lessive et comme décolorant. Dès 1820, un pharmacien du nom de  Antoine Germain Labarraque approfondit l’étude de ses propriétés désinfectantes. Au XIXe siècle, on l’utilise couramment comme désinfectant et le traitement de l’eau potable.

La NASA utilisa de l’eau de Javel durant le programme Apollo pour désinfecter la fusée Appolo XI à son retour pour éviter de contaminer la Terre avec de potentiels dangereux virus !

En réalité, grâce à son spectre microbien, le plus large connu à ce jour, l’eau de Javel est utilisée pour lutter contre la propagation des maladies : C. difficile, fièvre typhoïde, choléra, hépatite virale, SIDA, grippe aviaire et j’en passe.

L’eau de Javel est faite à base d’hypochlorite de sodium (NaClO). Pour les fans de chimie, on fabrique l’eau de Javel ainsi:

Cl2 + 2 NaOH → NaCl + NaClO + H2O.

Pour les autres, c’est la même formule!

De nos jours, on l’utilise encore comme désinfectant. Des formules stabilisées permettent de combiner l’action des surfactants à celle du chlore.

 
Nous espérons que ce billet vous  a informé et diverti. Pour ne rien manquer de ces publications, n’oubliez pas de vous inscrire au blog. Pour cela, rien de plus simple que d’inscrire votre courriel dans la colonne de gauche.
La semaine prochaine, on dévoile le papier intelligent!
 

Sources: http://fr.wikipedia.org/wiki/Eau_de_Javel

 

Histoire du mercredi : La révolution du savon (partie 3)

bubblesDans la première partie de cette série, nous avons abordé les origines du savon, de la préhistoire à l’empire romain en passant par Babylone et Cléopatre. Ensuite, nous avons discuté de l’évolution du savon du Moyen-Âge au début du XXe siècle. On termine donc cette semaine avec la révolution du savon.

Tout cela aurait pu en rester là. Sauf qu’en 1916,  une découverte révolutionnaire changea à jamais le monde du nettoyage: La découverte des détergents synthétiques en Allemagne. C’est pour fabriquer du savon sans gras animal à cause du manque de matière première durant la Première Guerre Mondiale.

Mais ce n’est pas avant les années 40 que les détergents synthétiques deviendront populaires en Amérique. Dès les années 50, la production de surfactants dépasse celle du savon traditionnel.

Avec les années, au gré des innovations, les surfactants ont remplis plusieurs fonctions:

  • Détergents à vaisselle
  • Détergents à lessive
  • Produits pour les mains, le corps, les cheveux

Ces produits sont maintenant à la fois efficace et sécuritaire pour les consommateurs, les travailleurs et l’environnement.

Pour un prochain billet, j’aimerais connaître votre intérêt pour un sujet. N’hésiter pas à me laisser un commentaire!

Ceci termine la série sur le savon! Nous espérons que ce billet vous  a informé et diverti. Pour ne rien manquer de ces publications, n’oubliez pas de vous inscrire au blog. Pour cela, rien de plus simple que d’inscrire votre courriel dans la colonne de gauche.

 

Sources:

http://fr.wikipedia.org/wiki/Savon

http://www.cleaninginstitute.org/assets/1/AssetManager/SoapsandDetergentsBook.pdf (excellent mais en anglais!)

http://www.healthycleaning101.org/french/SDAC_soaps-f.html (C’est le texte en français du PDF ci-haut)

Histoire du mercredi : L’évolution du savon (partie 2)

Photo: Simon Tagish

La semaine dernière, nous avons abordé les origines du savon, de la préhistoire à l’empire romain en passant par Babylone et Cléopatre. Cette semaine, on enchaîne avec l’évolution du savon.

Au Moyen-Âge, il existait même des Guildes de savonniers qui protégeaient jalousement leur formule (souvent à base d’huile d’olive, de suif et de cendres et de parfums).

On rapporte aussi qu’en 1622, sous le règne du roi James 1er en Angleterre, un monopole dans la vente de savon exigeait près de  £20,000 en taxes annuellement!

La fabrication commerciale débuta vraiment en 1791 lorsque le français Nicolas Leblanc a breveté un procédé de fabrication du savon lui permettant de produire de grande quantité de savon à faible coût. Les procédés ont évolués avec les années avec d’autres scientifiques tels Michel Eugène Chevreul et Ernest Solvay mais aussi par l’arrivée des grandes usines et l’invention de l’électricité.

Au début du siècle dernier, l’utilisation du savon est très répandue dans le monde entier que ce soit pour l’hygiène personnel, le lavage de la lessive, de la vaisselle ou des planchers!

Tout cela aurait pu en rester là. Sauf qu’en 1916,  une découverte révolutionnaire changea à jamais le monde du nettoyage. Pour savoir de quoi il s’agit, vous devrez revenir la semaine prochaine. Si vous connaissez la réponse, vous pouvez l’écrire dans les commentaires (Je ferai tirer une petite surprise la semaine prochaine parmi toutes les bonnes réponses).

Alors la semaine prochaine, on parle de la Révolution du savon!

Nous espérons que ce billet vous  a informé et diverti. Pour ne rien manquer de ces publications, n’oubliez pas de vous inscrire au blog. Pour cela, rien de plus simple que d’inscrire votre courriel dans la colonne de gauche. Un courriel de confirmation vous sera envoyé qu’il vous faudra valider en cliquant sur le lien. Nous utilisons « feedburner » un service de Google pour gérer notre liste d’abonnement au blog. C’est sécuritaire et nous ne partagerons pas votre courriel avec d’autres. Promis!

 

Sources:

http://fr.wikipedia.org/wiki/Savon

http://www.cleaninginstitute.org/assets/1/AssetManager/SoapsandDetergentsBook.pdf (excellent mais en anglais!)

http://www.healthycleaning101.org/french/SDAC_soaps-f.html (C’est le texte en français du PDF ci-haut)

Histoire du mercredi : L’origine du savon (partie 1)

Photo: Malene Thyssen

Durant la préhistoire, on utilisait l’Eau pour se laver. Au moins, cela devait être efficace pour enlever la boue sur les mains.

En -2800, les Babyloniens mélangeaient déjà des cendres avec du gras animal (une façon de faire du savon) sans toutefois que l’on retrouve une référence sur l’utilisation qu’ils en faisait.

En -1500, les Égyptiens mélangeait du gras animal et végétal avec des sels alcalins pour soigner des plaies ou nettoyer la peau.

Les mots « savon » et « saponification » (ou « soap » en anglais) auraient comme origine une ancienne légende romaine (c’est probablement une invention car il n’existe pas de référence d’un mont Sapo en Italie!):

Au mont Sapo, suite aux sacrifices d’animaux, la pluie lavait un mélange de graisse animale fondue, ou suif, et de cendres de bois, qui se retrouvait dans le sol argileux des rives du Tibre. Les femmes s’aperçurent que, grâce à ce mélange argileux, leur linge était plus propre bien plus facilement.

Cette technique (mélange de gras + alkalis) pour fabriquer du savon sera utilisée pendant plusieurs siècles. La semaine prochaine, nous parlerons de l’évolution du savon et de l’industrialisation de la fabrication du savon.

Nous espérons que ce billet vous  a informé et diverti. Pour ne rien manquer de ces publications, n’oubliez pas de vous inscrire au blog. Pour cela, rien de plus simple que d’inscrire votre courriel dans la colonne de gauche. Un courriel de confirmation vous sera envoyé qu’il vous faudra valider en cliquant sur le lien. Nous utilisons « feedburner » un service de Google pour gérer notre liste d’abonnement au blog. C’est sécuritaire et nous ne partagerons pas votre courriel avec d’autres. Promis!

 

Sources:

http://fr.wikipedia.org/wiki/Savon

http://www.cleaninginstitute.org/assets/1/AssetManager/SoapsandDetergentsBook.pdf (excellent mais en anglais!)

http://www.healthycleaning101.org/french/SDAC_soaps-f.html (C’est le texte en français du PDF ci-haut)

http://en.wikipedia.org/wiki/Mount_Sapo

Histoire du mercredi : ISSA

2010 Amsterdam Trade Show | ISSA

Crédit: ISSA

La International Sanitary Supply Association existe depuis plus de 89 ans.

Cette association regroupe plus de 5900 distributeurs, manufacturiers, entrepreneurs en service d’édifices dans plus de 80 pays.

Lalema est membre de la ISSA depuis 1988.

Son fondateur, Alfred Richter a dit un jour:

I realized there was a great deal I did not know about the business. I presumed that a conference of successful distributors, drawn from various metropolitan cities, would result in an exchange of ideas that would be beneficial to all.

Traduction libre: « J’ai réalisé que je connaissait peu de chose sur notre industrie. J’ai pensé qu’une conférence réunissant plusieurs distributeurs de renom, provenant de diverses métropoles, se traduirait par un échange d’idées qui seraient bénéfiques pour tous. »

 

Voici un court vidéo entraînant sur les objectifs de la ISSA (en anglais)

Nous espérons que ce billet vous a informé et diverti. Pour ne rien manquer de ces publications, n’oubliez pas de vous inscrire au blog. Pour cela, rien de plus simple que d’inscrire votre courriel dans la colonne de gauche. Un courriel de confirmation vous sera envoyé qu’il vous faudra valider en cliquant sur le lien. Nous utilisons « feedburner » un service de Google pour gérer notre liste d’abonnement au blog. C’est sécuritaire et nous ne partagerons pas votre courriel avec d’autres. Promis!

La semaine prochaine, l’Histoire du Mercredi portera sur l’Origine du Savon

Sources:

http://www.issa.com/?id=about_issa

http://www.issa.com/?id=association_history

Histoire du mercredi : Stockhausen

Stoko | Skin Care | Lalema inc.

Crédit: Evonik

Julius Stockhausen devient co-propriétaire de la Crefelder Seifenfabrik Stockhausen & Traiser en 1880. C’est une entreprise de fabrication de savon. C’est en 1907, lors de l’ouverture de sa deuxième usine que la marque Stoko est utilisé pour la première fois.

En 1935, l’entreprise développe et commercialise le premier nettoyant pour la peau sans savon à partir d’un détergent synthétique. Alors ça ne date pas d’hier!

Aujourd’hui Stoko une filiale de Evonik Industries est synonyme de soins de la peau (Stoko Skincare) et d’hygiène des mains (Stoko Refresh).

p.s. Un autre Julius Stockhausen a vécu durant la même période. Il était chanteur et musicien! Ne pas confondre les deux!

 

Nous espérons que ce billet vous a diverti et informé. Pour ne rien manquer de ces publications, n’oubliez pas de vous inscrire au blog. Pour cela, rien de plus simple que d’inscrire votre courriel dans la colonne de gauche. Un courriel de confirmation vous sera envoyé qu’il vous faudra valider en cliquant sur le lien. Nous utilisons « feedburner » un service de Google pour gérer notre liste d’abonnement au blog. C’est sécuritaire et nous ne partagerons pas votre courriel avec d’autres. Promis!

La semaine prochaine, on parle de la CSSA
Source:

http://de.wikipedia.org/wiki/Julius_Stockhausen_(Industrieller) (en allemand)

http://en.wikipedia.org/wiki/Julius_Stockhausen

http://www.stoko.com/product/stoko/en/about/pages/default.aspx