Nettoyer et désinfecter les espaces publics durant la COVID-19

Les commerces non essentiels aillant une porte donnant sur l’extérieur ont commencé à rouvrir depuis lundi le 25 mai. Il est donc primordial de bien nettoyer et désinfecter les espaces publics durant la COVID-19. On entend par lieux publics: les écoles, universités, bibliothèques publiques, musées, transports en commun, lieux d’hébergement communautaires et milieux de travail. Les lignes directrices suivantes, en ce qui à trait au nettoyage et à la désinfections, proviennent de l’Agence de la santé publique du Canada.

Travail et planification durant la COVID-19 – Photo par airfocus sur Unsplash

À savoir

Il faut choisir des produits à la fois nettoyant et désinfectant pour surfaces dures dans les espaces publics. Ces produits sont efficaces pour éliminer le coronavirus. On les utilise sur les surfaces fréquemment touchées avec les mains. Par exemple: toutes sortes de poignées, les boutons d’ascenseurs, les tables, les comptoirs et les appareils électroniques.

Ensemble de départ Myosan TB avec vaporisateur et chiffon microfibre

D’abord, les produits nettoyant ne tuent pas nécessairement les germes, mais ils les enlèvent et les réduisent en nombre pour ainsi réduire le risque de propagation.

Puis, les produits désinfectant eux tuent les germes qui se trouvent sur les surfaces à l’aide de produits chimiques.

Enfin, les produits désinfectants pour surfaces dures à utiliser doivent avoir un numéro d’identification du médicament (DIN). Santé Canada attribue ce numéro de huit chiffres pour confirmer que le produit désinfectant est approuvé et sécuritaire pour un usage au Canada.

Procédure de nettoyage

De prime abord, les exploitants d’espaces communautaires devraient élaborer des procédures et protocoles relatifs au nettoyage des lieux publics et examiner leurs procédures ou protocoles existants. Cela aide à déterminer les améliorations à apporter ou même d’effectuer des tâches de nettoyage supplémentaires. Ensuite, voici les points essentiels d’une procédure de nettoyage:

Ensemble

Ensemble durant la pandémie – Image par Succo

Contribuons à prévenir la propagation de la maladie à coronavirus en nettoyant et désinfectant nos surfaces! Bon nettoyage à tous! Je vous laisse en vous écrivant à nouveau ces 4 petits mots… Lavez-vous les mains!

Visitez Lalema pour tout autre article de nettoyage et équipement de protection.

Traduction libre de l’Agence de la santé publique du Canada :
https://www.canada.ca/fr/sante-publique/services/publications/maladies-et-affections/nettoyage-desinfection-espaces-publics.html

5 raisons d’utiliser un nettoyant multi-usage

1. Épargner de l’argent en réduisant de façon significative votre inventaire

Votre inventaire de produits nettoyants réduira significativement. Avec un seul produit nettoyant qui fait tout, cela réduit également les ruptures de stock.

  • Détergent neutre
  • Nettoyant dégraissant
  • Nettoyant désinfectant
  • Nettoyant à céramique et salle de bains
  • Nettoyant à vitre
  • Décapant à plancher
  • Nettoyant à tapis
  • Nettoyant pour acier inoxydable

Dans la plupart des lieux de travail, l’entretien ménager nécessite de 5 à 8 produits différents:

Pour ne jamais manquer de produits, il faut toujours en avoir en réserve.

L’inventaire peut être grandement réduit (50% ou même plus).

Tout cet espace libre vous permet de réaliser des économies. Un espace de 5’X5′ peut coûter plus de 650.00$ par année.

2. Éviter le gaspillage avec une seule dilution

Avec le système de dilution unique, terminé le mélange par glou-glou! Une façon simple et efficace pour utiliser le produit avec la meilleure dilution et au meilleur coût.

Mais qu’est-ce que le glou-glou? Le glou-glou est lorsque le préposé à l’entretien verse à même le contenant de produit nettoyant dans la chaudière/seau.

De nos jours, la concentration des produits nettoyants industriels est nettement plus grande qu’autrefois. Il convient donc d’utiliser des méthodes de mesures adéquates.

Bienfaits pour l’environnement

En utilisant des produits concentrés, cela réduit l’espace requis pour l’entreposage, le nombre de contenants et de boîtes à recycler (réduction à la source) et les livraisons requises (réduction des GES).

Économie de coût

En contrôlant la quantité de produit de nettoyage utilisée, il est plus facile de connaître les coûts et l’approvisionnement.

Performance optimale

Un produit nettoyant trop concentré n’offrira pas nécessairement les résultats attendus. Il laissera souvent des résidus collants ou risque d’endommager les surfaces sensibles. Un produit trop dilué ne sera pas aussi performant.

Réduction du risque d’accidents de travail

Un produit bien dilué réduit les risques associés aux produits concentrés.

3. Accélérer la formation avec une méthode standard pour 1 seul nettoyant

La formation standard peut prendre vraiment moins de temps. Dans toute entreprise, l’environnement du milieu conjugué à une bonne qualité d’entretien sanitaire, sont des éléments essentiels afin de maintenir constant le professionnalisme qui doit s’y dégager.

Cet énoncé étant aussi un principe élémentaire relatif à la qualité de vie au travail, celui-ci fait donc également état de l’importance et de la responsabilité des gens œuvrant dans le milieu de l’entretien sanitaire.

Ainsi, afin que l’intégration du préposé en hygiène et salubrité puisse rencontrer ces éléments, il ou elle doit donc s’associer à des techniques de travail.

Or, l’intuition à elle seule n’est plus suffisante, si l’on veut vraiment offrir une performance professionnelle. La discipline personnelle, la maîtrise des connaissances et le goût du développement sont autant d’éléments majeurs servant à l’atteinte d’objectifs.

On comprend facilement que le métier de préposé en hygiène et salubrité doit s’orienter vers de la formation pointue face à ses tâches.

4. Prévenir les accidents de travail

Il faut un système de concentré qui empêche les contacts directs avec le produit. Prévenir les accidents, c’est important.

Lorsque le produit est utilisé avec le système de gestion et de dilution de produits nettoyants approprié, le risque de contact avec le produit concentré est pratiquement nul. Ceci réduit de facto le risque d’accidents de travail.

L’IRSST a réalisé une étude estimant les coûts globaux des lésions professionnelles. Publiée en février 2013, cette étude inédite évalue à 4,6 milliards de dollars les coûts annuels de ces lésions au Québec.

Pour un accident du travail (95,7 % des cas annuels dans la période de l’étude), le coût moyen d’une lésion a été de 32 987 $, tandis qu’il est de 161 444 $ pour une maladie professionnelle (4,3 % des cas annuels).

Le pH est la mesure de l’indice de l’acidité ou de l’alcalinité d’un produit chimique. Un produit conçu pour réduire le risque à l’usager aura un pH proche du 7 (neutre), il n’en demeure pas moins qu’il vaut toujours mieux éviter les contacts directs avec les produits concentrés.

5. Simplifier l’entretien en utilisant un nettoyant efficace pour toutes les tâches


Un produit qui vous permettra d’accomplir toutes les tâches d’entretien facilitera le travail en plus de libérer de l’espace sur le chariot d’entretien.

80% des tâches de nettoyage peuvent être réalisées avec un produit multi-usage.

  • Détergent neutre
  • Nettoyant dégraissant
  • Nettoyant à céramique et salle de bains
  • Nettoyant à vitre
  • Nettoyant à tapis
  • Nettoyant pour acier inoxydable

Plutôt que d’avoir 5 ou 6 contenants différents sur votre chariot d’entretien, pourquoi ne pas simplifier votre tâche en n’utilisant qu’un seul produit?

Terminées les hésitations devant une tache ou une tâche, plus qu’un seul produit dans le seau de nettoyage ou la bouteille avec vaporisateur.

Ce nettoyant existe

En terminant, ne cherchez plus! Ce nettoyant existe. Il s’agit du SOLOKLEEN! Toute l’info est disponible sur :

Exemple d’une mission d’un service d’hygiène et salubrité

L’hygiène et la salubrité des surfaces est, et sera toujours, un secteur d’activités primordiales dans le développement du bien-être et de la qualité de vie de l’ensemble de la population. Elles représentent donc pour nous tous une obligation à laquelle nous devons faire face et qui ne peut être évitée.

hygiène

Crédit Verne Ho, via unsplash

La responsabilité d’un service d’hygiène et salubrité

Voici les éléments essentiels relevant de la responsabilité du service d’entretien sanitaire quant à la réalisation de l’activité entretien sanitaire :

  • Aspect main-d’œuvre :
    • Informe sur le rôle précis de l’établissement et de l’orientation prévisible de celui-ci.
    • Voit à ce que les travaux à exécuter se fassent dans des conditions sécuritaires.
    • Met à la disposition des employés les équipements, les accessoires et les produits chimiques permettant d’offrir une bonne performance.
    • Précise par calendrier de production ou devis de charge la définition des activités d’entretien, sans oublier d’en préciser les fréquences d’exécution.
    • Précise les zones et les routes de travail.
    • Offre un programme de formation, de même qu’un programme de formation continue dans le but de maintenir constante l’information quant aux développements du métier.
    • Assure un service de consultation auprès de la main-d’œuvre par le biais des contremaîtres.
  • Aspect entretien :
    • Maintient dans le milieu et ce, de façon constante, une qualité normale de salubrité et d’hygiène.
    • Voit à l’entretien préventif de l’édifice et ce, sous diverses facettes.
    • Voit à assurer la durée de vie normale des divers types de revêtements de surface par la protection de ceux-ci.
    • Voit également à prévenir la détérioration des ameublements par un programme constant d’entretien.
    • Assure le maintien dans le meilleur état possible des équipements et des accessoires nécessaires à l’exécution des activités d’entretien.
    • Détermine des fréquences d’activités correspondant aux besoins réels des différents secteurs composants le milieu et ce, tant pour les tâches régulières qu’occasionnelles.
    • Applique des méthodes concrètes de travail en respectant les besoins des autres services et ce, dans le but de ne perturber qu’au minimum le fonctionnement de l’entourage.
    • Assure une communication permanente avec l’ensemble des départements ayant un impact direct sur la réussite des performances du service.

Service d’analyse de votre service d’hygiène et salubrité

Avec plus de 25 ans d’expérience dans le métier, voilà le genre de réflexion que je peux aborder avec vous dans mes mandats de consultation et bien plus!

Demander un devis pour l’analyse de votre service d’hygiène et salubrité

Biofilms: Ce que vous ne saviez pas

Les biofilms sont partout

Souvent cachés, parfois visibles, toujours dégoûtants, les biofilms, comme l’a si bien décrit mon collègue Rémi Charlebois, se définissent comme suit:

Les biofilms issus d’une communauté de microorganismes entourés d’une couche protectrice de polymère extracellulaire. Cette couche adhère aux surfaces retrouvées dans notre quotidien telles que les surfaces dans les hôpitaux et devient une source importante de contamination. La formation de complexe extracellulaire ou d’un biofilm par les microorganismes est un phénomène naturel qui aide les microorganismes à se protéger des stress environnementaux tels que le nettoyage et la désinfection.

Avertissement : contenu graphiquement troublant

Un biofilm ça peut ressembler à cela:

Tuyau de cuisine

biofilms-drain-cuisine

Source: http://www.biofilm.montana.edu/content/household-biofilms

Bouchon de lavabo

biofilm-bouchon-evier

Source: http://www.biofilm.montana.edu/content/household-biofilms

Pommeau de douche

biofilm-pommeau-douche

Source: http://www.biofilm.montana.edu/content/household-biofilms

Cuve de toilette

biofilm-cuve-toilette

Source: http://www.biofilm.montana.edu/content/household-biofilms

Comment éliminer les biofilms

Voici 2 méthodes pour éliminer un biofilm:

Remplacer les équipements

Cette méthode est pour le moins drastique, probablement très coûteuse voir carrément impraticable. Certaines industries procèdent encore ainsi en 2016. Il faut dire que dans certains cas, ça peut être la seule et la meilleure solution. Par exemple des sections de tuyaux, des filtres, etc.

Acides et bases fortes

Les acides chlorhydrique ou peracétique ou les bases comme le caustique sont parfois utilisés en alternances. Toutefois, la corrosivité et la dangerosité de ces produits chimiques peuvent causés des inconvénients quant à la durabilité des matériaux, des mesures de protections individuelles, des défis reliés à l’entreposage et à la manipulation sans compter le risque d’accident.

Ali-Flex RTU tue la C. difficile en 5 minutes

ali-flex rtu tue la C. difficile en 5 minutes

 

Ali-Flex RTU tue la C. difficile en 5 minutes

Voici une courte vidéo réalisée par Jean-Sébastien Lavoie, récipiendaire d’un prix Gémeaux. Comme quoi, on a toujours besoin d’un super-héros et de son acolyte car dès maintenant Ali-Flex RTU tue la C. difficile en 5 minutes! Bon visionnement:

Ali-Flex RTU Nettoyant désinfectant à base de chlore prêt à utiliser

ALI-FLEX prêt à utiliser ne requiert aucune dilution, évitant ainsi les erreurs de dilution et la manipulation de l’eau de Javel concentrée.

ALI-FLEX prêt à utiliser est non seulement composé de puissants agents nettoyants, mais aussi d’hypochlorite de sodium (ingrédient actif de l’eau de Javel) stabilisé à un minimum de 6 000 ppm.

Un succès pour vous aider à résoudre vos éclosions

Un des avantages majeurs de l’Ali-Flex RTU est d’être un désinfectant ainsi qu’un nettoyant.

Ali-Flex RTU est prêt à utiliser et ne requiert aucune dilution, ce qui permet d’éviter les erreurs de dilution ou une manipulation erronée du produit, tout en sauvant du temps.

Vous pouvez trouver plus de détails sur notre site Internet en cliquant ici.

Les avantages de l’Ali-Flex RTU en quelques points :

  • Nettoyant-désinfectant 2-en-1
  • Produit polyvalent : utilisable avec des chiffons microfibre ou des lingettes imbibables jetables (p. ex. : système Wet Task)

Toute l’équipe est profondément fière de ce résultat, car non seulement l’Ali-Flex RTU est un produit unique et polyvalent. Il est possible de désinfecter les lieux et ce, sans le besoin de diluer le produit.

Obtenez des conseils pour votre établissement

Contactez-nous au 1.888.645.2753 pour demander un échantillon ou une démonstration ou pour connaitre la liste des prochains salons où nous serons présents. Nous pouvons vous aider.

Principes de base en gestion de l’hygiène et de la salubrité

L’hygiène et la salubrité des surfaces est, et sera toujours, un secteur d’activités primordiales dans le développement du bien-être et de la qualité de vie de l’ensemble de la population. Elles représentent donc pour nous tous une obligation à laquelle nous devons faire face et qui ne peut être évitée.

principes

Développement technologique

Le développement technologique des dernières années a permis un essor considérable dans l’exercice et l’exécution de ce métier. Il n’en demeure pas moins que l’industrie de l’entretien sanitaire est encore aujourd’hui en retard sur les niveaux de productivité qu’ont franchis d’autres industries de pointe de notre économie.

Toutefois, ce retard n’est plus attribuable aux équipements et aux produits disponibles sur le marché. Il appartient maintenant aux ressources humaines de mieux comprendre et d’adopter de nouveaux moyens organisationnels et opérationnels.

Un rôle de responsabilité et d’éthique professionnelle

Dans toute entreprise, l’environnement du milieu conjugué à une bonne qualité d’entretien sanitaire, sont des éléments essentiels afin de maintenir constant le professionnalisme qui doit s’y dégager.

Cet énoncé étant aussi un principe élémentaire relatif à la qualité de vie au travail, celui-ci fait donc également état de l’importance et de la responsabilité des gens œuvrant dans le milieu de l’entretien sanitaire.

Ainsi, afin que l’intégration du préposé en hygiène et salubrité puisse rencontrer ces éléments, il ou elle doit donc s’associer à des techniques de travail. De même, il (elle) doit aussi fouiller en profondeur la méthodologie associée à ces techniques et surtout de se maintenir au fait de l’évolution de ce métier.

Or, l’intuition à elle seule n’est plus suffisante, si l’on veut vraiment offrir une performance professionnelle. La discipline personnelle, la maîtrise des connaissances et le goût du développement sont autant d’éléments majeurs servant à l’atteinte d’objectifs.

On comprend facilement que le métier de préposé en hygiène et salubrité doit s’orienter vers les exigences de l’avenir et ainsi, permettre d’affirmer que : « Ce rôle en est un de responsabilité et d’éthique professionnelle ».

La responsabilité d’un service d’hygiène et salubrité

Voici les éléments essentiels relevant de la responsabilité du service d’entretien sanitaire quant à la réalisation de l’activité entretien sanitaire :

  • Aspect main-d’œuvre :
    • Informe sur le rôle précis de l’établissement et de l’orientation prévisible de celui-ci.
    • Voit à ce que les travaux à exécuter se fassent dans des conditions sécuritaires.
    • Met à la disposition des employés les équipements, les accessoires et les produits chimiques permettant d’offrir une bonne performance.
    • Précise par calendrier de production ou devis de charge la définition des activités d’entretien, sans oublier d’en préciser les fréquences d’exécution.
    • Précise les zones et les routes de travail.
    • Offre un programme de formation, de même qu’un programme de formation continue dans le but de maintenir constante l’information quant aux développements du métier.
    • Assure un service de consultation auprès de la main-d’œuvre par le biais des contremaîtres.
  • Aspect entretien :
    • Maintient dans le milieu et ce, de façon constante, une qualité normale de salubrité et d’hygiène.
    • Voit à l’entretien préventif de l’édifice et ce, sous diverses facettes.
    • Voit à assurer la durée de vie normale des divers types de revêtements de surface par la protection de ceux-ci.
    • Voit également à prévenir la détérioration des ameublements par un programme constant d’entretien.
    • Assure le maintien dans le meilleur état possible des équipements et des accessoires nécessaires à l’exécution des activités d’entretien.
    • Détermine des fréquences d’activités correspondant aux besoins réels des différents secteurs composants le milieu et ce, tant pour les tâches régulières qu’occasionnelles.
    • Applique des méthodes concrètes de travail en respectant les besoins des autres services et ce, dans le but de ne perturber qu’au minimum le fonctionnement de l’entourage.
    • Assure une communication permanente avec l’ensemble des départements ayant un impact direct sur la réussite des performances du service.

Service d’analyse de votre service d’hygiène et salubrité

Avec plus de 25 ans d’expérience dans le métier, voilà le genre de réflexion que je peux aborder avec vous dans mes mandats de consultation et bien plus!

Demander un devis pour l’analyse de votre service d’hygiène et salubrité

La révolution du savon (partie 3)

savon

Dans la première partie de cette série, nous avons abordé les origines du savon, de la préhistoire à l’Empire romain en passant par Babylone et Cléopâtre. Ensuite, nous avons discuté de l’évolution du savon du Moyen Âge au début du XXe siècle. On termine donc cette semaine avec la révolution du savon.

Le savon, ça change pas le monde, sauf que…

Tout cela aurait pu en rester là. Sauf qu’en 1916, une découverte révolutionnaire changea à jamais le monde du nettoyage. L’invention des détergents synthétiques en Allemagne pour fabriquer du savon sans gras animal est survenue à cause du manque de matière première durant la Première Guerre mondiale.

Les surfactants

Ce n’est pas avant les années 40 que les détergents synthétiques deviendront populaires en Amérique. Dès les années 50, la production de surfactants dépasse celle du savon traditionnel.

Avec les années, au gré des innovations, les surfactants ont remplis plusieurs fonctions :

  • Détergents à vaisselle
  • Détergents à lessive
  • Produits pour les mains, le corps et les cheveux

Ces produits sont maintenant à la fois efficaces et sécuritaires pour les consommateurs, les travailleurs et l’environnement.

 

Abonnement au blogue et livre disponible

Nous espérons que ce billet vous a informé et diverti. Pour ne rien manquer de ces publications, n’oubliez pas de vous inscrire au blog. Pour cela, rien de plus simple que d’inscrire votre courriel dans la colonne de gauche. Un courriel de confirmation vous sera envoyé qu’il vous faudra valider en cliquant sur le lien. C’est sécuritaire et nous ne partagerons pas votre courriel avec d’autres. Promis!

Vous retrouvez ce contenu et plus encore dans mon livre Redéfinir l’hygiène, disponible aussi sur Amazon en format papier.