La VRAIE petite histoire de l’eau de Javel

Temps de lecture : 2 minutes
Javel

L’eau de Javel a été étudiée pour la première fois par un chimiste français du nom de Claude Louis Berthollet en 1775. Son usine était située à Paris dans le quartier de Javel.

Au début, on l’utilise pour la lessive et comme décolorant. Dès 1820, un pharmacien du nom de Antoine Germain Labarraque approfondit l’étude de ses propriétés désinfectantes. Au XIXe siècle, on l’utilise couramment comme désinfectant et le traitement de l’eau potable. La NASA utilisa de l’eau de Javel durant le programme Apollo pour désinfecter la fusée Appolo XI à son retour pour éviter de contaminer la Terre avec de potentiels dangereux virus !

Eau de Javel

L’eau de Javel est faite d’hypochlorite de sodium (NaClO). Pour les fans de chimie, on la fabrique ainsi:

Cl2 + 2 NaOH → NaCl + NaClO + H2O.

Pour les autres, c’est la même formule!

Hypochlorite de sodium stabilisée

De nos jours, on l’utilise encore comme désinfectant. Des formules stabilisées  permettent de combiner l’action des surfactants à celle du chlore. C’est le cas de l’Ali-Flex.

Un des avantages majeurs de l’Ali-Flex RTU est d’être un désinfectant ainsi qu’un nettoyant.

Ali-Flex RTU est prêt à utiliser et ne requiert aucune dilution, ce qui permet d’éviter les erreurs de dilution ou une manipulation erronée du produit, tout en sauvant du temps.

Vous pouvez trouver plus de détails sur notre site Internet en cliquant ici.

PROCUREZ VOUS LE LIVRE « D’ABORD NETTOYER »

Autres sources:
http://fr.wikipedia.org/wiki/Eau_de_Javel
http://www.eaudejavel.fr/pages/eau/historique.asp

La microfibre jetable, première étape du processus de désinfection

Temps de lecture : 2 minutes
Seau pour lingettes en microfibres jetables Hygen

Par le passé, nous avions souvent vanté l’avantage de la microfibre pour le nettoyage. Cela se répète aujourd’hui, mais avec la microfibre jetable en situation de première étape du processus de désinfection. Bien entendu, lorsqu’on parle de première étape du processus de désinfection, on parle de d’abord nettoyer, puis désinfecter. Cependant, les produits mis de l’avant dans cet article sont compatibles avec les désinfectants courants. Ces produits sont les tampons et lingettes en microfibres à usage unique Hygen de Rubbermaid.

C’EST QUOI DÉJÀ UNE MICROFIBRE?

La microfibre, c’est une fibre textile synthétique (polyester, polyamide ou un mélange) très fine et légère dont le titre est inférieur à un décitex. Une microfibre (filament) se caractérise par son faible diamètre, la nature de sa fibre et sa structure. Les microfibres ne sont donc pas toutes pareilles ni de la même qualité.

Cette matière révolutionnaire a vite été un incontournable dans les secteurs de l’hygiène, de la santé et de l’automobile. Lisez mon article Plein feu sur la microfibre! pour en savoir davantage.

LA SÉRIE HYGEN DE RUBBERMAID

La série Hygen a été spécialement conçue pour le secteur de la santé. Elle constitue une excellente option pour tout établissement cherchant à améliorer son efficacité de nettoyage. En particulier, en période la COVID-19. Le tampon et la lingette en microfibres jetables HYGEN contribuent au nettoyage de l’environnement comme première étape du processus de désinfection.

TAMPONS ET LINGETTES EN MICROFIBRES
Tampons en microfibres jetables Hygen
  • Ils éliminent 99,7% ou plus des virus et bactéries testés pour aider à améliorer l’efficacité du nettoyage. Et cela a été testé avec de l’eau uniquement
  • Ils aident à réduire la contamination croisée grâce à des tampons/lingettes jetables qui encouragent le nettoyage avec de nouveaux tampons/lingettes pour chaque zone ou tâche
Lingettes en microfibres jetables Hygen
  • Ils sont compatibles avec les désinfectants courants, notamment le Quat(ne se lie pas), l’eau de Javel et le peroxyde d’hydrogène
  • Les bandes de frottement intégrées sont en polyester pour aider à éliminer efficacement la saleté

DÉMONSTRATION DE LA MICROFIBRE JETABLE

Dans la vidéo suivante de Rubbermaid Commercial Products, ils ont démontré l’avantage de leur lingette en microfibre jetable Hygen en comparaison avec une serviette en papier et une lingette désinfectante. La démonstration a été faite à l’aide d’un marqueur fluorescent pour vérifier les pratiques de nettoyage.

Ainsi, l’utilisation de cette microfibre jetable à l’aide d’un désinfectant apporte un niveau d’assurance supplémentaire. Vos planchers et surfaces seront bien nettoyés et désinfectés en combinant le pouvoir d’élimination des microbes de la microfibre avec le pouvoir de destruction du désinfectant.

EKO-QUAT, nettoyant désinfectant écologique

Temps de lecture : 2 minutes
Eko-Quat

Jeudi dernier, 22 avril 2022, c’était le jour de la Terre et il ne faut surtout pas s’arrêter à cette journée de sensibilisation pour penser au bien être de notre planète. C’est pourquoi cet article traite de l’EKO-QUAT, notre nettoyant désinfectant écologique chez Lalema. Oui, les mots « désinfectant » et « écologie » s’insèrent dans une même phrase même si les désinfectants s’associent souvent à des profils toxicologiques désagréables. Pour qu’un désinfectant soit considéré comme écologique, il doit répondre à la norme UL environnement 2794 (anciennement EcoLogo DCC-166). Chez Lalema, nous avons l’EKO-QUAT qui est un nettoyant désinfectant neutre à base d’ammonium quaternaire. Eh oui! Il répond à la norme UL environnement 2794. Nous allons en savoir plus sur ce produit, mais comprenons d’abord ce qu’est un désinfectant écologique.

Définition d’un désinfectant écologique

Un désinfectant écologique est un désinfectant dont les résidus représentent un risque minimal envers l’environnement. Pour être plus précis, le produit ne doit pas contenir de cancérigène ou de phosphates, doit être faible en COV, doit être non toxique et facilement biodégradable.

Le nettoyant désinfectant écologique EKO-QUAT

Eko-Quat 4L

Nettoyant désinfectant neutre écologique à base d’ammoniums quaternaires de quatrième génération. Il élimine la saleté et les pathogènes les plus résistants comme le SARM et l’ERV dans des conditions où généralement ils ne peuvent être contrôlés.

Son ph neutre fait de ce produit un idéal pour nettoyer et désinfecter tous les types de surfaces telles que les planchers, carreaux de céramique, murs et comptoirs à l’aide d’un vaporisateur, d’un chiffon, d’une vadrouille ou d’une éponge.

Eko-Quat Twist & Mixx

Ce désinfectant écologique est polyvalent. Il s’utilise ainsi comme désinfectant, nettoyant, désodorisant et désinfectant pour cuves de toilette dans plusieurs milieux tels les hôpitaux, les établissements de soins de santé, les institutions et les industries

EKO-QUAT est un désinfectant quaternaire écologique certifié ÉcoLogo (UL 2794), numéro d’identification DIN : 02423391.

Bref, notez que l’EKO-QUAT est disponible en 2 formats : en format de dilution manuelle (voir image 4 L) et en format Twist & Mixx pour le système de dilution Twist & Mixx.

Optez pour ce nettoyant désinfectant écologique pour désinfecter de façon responsable pour l’environnement! EKO-QUAT est un produit censé, judicieux et polyvalent qui répond à de nombreuses normes! Ce désinfectant est aussi efficace que les désinfectants non écologiques basés sur la même technologie.

La désinfection électrostatique

Temps de lecture : 3 minutes

Depuis le début de la pandémie, les demandes de pulvérisateurs électrostatiques ont explosé en tant que moyen efficace de désinfecter les points de contact clé et de garantir la sécurité de l’environnement. Bien qu’efficace sur un large éventail de surfaces, il est important que les équipes de nettoyage comprennent son fonctionnement, les considérations de coût et les meilleures installations pour les utiliser. Ceci est alors une traduction libre de l’article de Cleanlink, « What to know about electrostatic spraying ».

Qu’est-ce que la désinfection électrostatique?

La pulvérisation ou désinfection électrostatique est le processus de pulvériser une brume (un brouillard) chargée électrostatiquement sur des surfaces et des objets.

Le pulvérisateur électrostatique est chargé électriquement, ce qui permet à la solution spécialisée et aux désinfectants de s’envelopper et de recouvrir uniformément tous les types de surfaces. Conçu pour tuer les germes, les bactéries et différents types de virus. C’est une application sûre, rapide, efficace et sans contact afin de limiter le risque de contamination croisée.

Comment ça fonctionne?

Siozen - comment ça fonctionne

Les pulvérisateurs électrostatiques utilisent des particules atomisées chargées positivement pour faire adhérer électromagnétiquement les produits chimiques désinfectants aux surfaces négatives ciblées.

Ils utilisent une électrode à l’intérieur du pulvérisateur pour atomiser la solution de nettoyage. Les particules sortent de la buse sous la forme d’un jet s’accrochant à tous les points de contact qu’il peut trouver.

Par exemple, quel que soit l’angle auquel on l’utilise pour la désinfection des surfaces, les gouttelettes créées par le pulvérisateur électrostatique font adhérer le désinfectant à des zones telles que les chaises, le dessous des tables ou les bureaux.

Bien qu’il soit facile à appliquer, un personnel bien formé est essentiel afin que le processus d’application soit optimal et sécuritaire pour le personnel.

Quel sont les coûts?

Le coût dépend généralement du type d’établissement ainsi que de la superficie de la zone à traiter.

À long terme, la désinfection électrostatique protège les entreprises contre les problèmes financiers coûteux liés aux infections contagieuses des soins de santé. Il réduit aussi les coûts associés à la fourniture de solutions désinfectantes efficaces.

Est-ce efficace contre la COVID-19?

Cela dépend car le pulvérisateur électrostatique ne tue pas, en soi, la COVID-19 ou le coronavirus. Le désinfectant à utiliser en conjonction avec cette technologie doit figurer sur la liste des désinfectants dont l’utilisation contre la COVID-19 a été prouvée par Santé Canada. Le Myosan TB de Lalema en est un.

Cette combinaison, lorsqu’elle est appliquée de manière appropriée, devrait être efficace contre la propagation de la COVID-19.

Quels types de propriétés sont les mieux adaptés à la désinfection électrostatique?

Ce processus est parfait pour divers types de propriétés, y compris, les immeubles de bureaux, les établissements de santé, les centres commerciaux, les parcs industriels, les condominiums, les établissements d’enseignement ainsi que les projets gouvernementaux et d’accueil. Il permet également d’atteindre un grand nombre de zones fortement couvertes de bactéries, autrement difficilement accessibles aux méthodes de nettoyage standard, en appliquant un revêtement uniforme et solide sur toutes les surfaces.

La désinfection électrostatique est largement utilisée dans les établissements de santé comme un procédé sûr et efficace dans le cadre des programmes de contrôles des infections virales, offrant un nettoyage sans contact, limitant ainsi la propagation des bactéries.

Jetez un coup d’oeil à nos pulvérisateurs/brumisateurs désinfectants!

Traduction libre de l’article What to know about electrostatic spraying by Cleanlink

Source:
– https://www.cleanlink.com/news/article/What-To-Know-About-Electrostatic-Spraying–28092
– https://www.canada.ca/fr/sante-canada/services/medicaments-produits-sante/desinfectants/covid-19/liste.html

L’art de bien porter son ÉPI

Temps de lecture : 3 minutes
Équipement de protection individuelle (ÉPI)

Vous le devinez bien, ÉPI c’est l’acronyme pour « équipement de protection individuelle ». Le port d’ÉPI (et son retrait) est nécessaire pour toutes sortes de situations nécessitant une protection contre les gouttelettes respiratoires. À cet effet, voici les étapes pour bien enfiler et retirer son ÉPI. Les instructions et images ci-bas ont été prises par l’Organisation mondiale de la santé.

Le port d’ÉPI

Étape 1

  • Identifier les dangers et gérer les risques. Rassembler les EPI nécessaires
  • Planifier où mettre et enlever les EPI
  • Savez-vous comment vous allez traiter les déchets?
  • Se désinfecter les mains avant de procéder au port d’ÉPI

Étape 2

Étape 3a

Étape 3b

Vous pouvez bien-sûr combiner: masque et écran facial*

Étape 4

  • Enfiler les gants au-dessus des poignets

Le retrait d’ÉPI

Étape 1

  • Éviter la contamination de soi-même, des autres et de l’environnement
  • Commencer par retirer les éléments les plus contaminés

Retirer les gants et la blouse d’isolation

  • Enlever la blouse et les gants en retournant les surfaces contaminées vers l’intérieur
  • Les rouler/plier en boule
  • Disposer des gants et de la blouse d’isolement de manière sécuritaire

Étape 2

  • Procéder à l’hygiène des mains

Étape 3a

S’il y a port d’un écran facial

  • Retirer la visière par l’arrière en soulevant l’attache élastique
  • Placer l’écran facial en lieu sûr pour le désinfecter plus tard

Étape 3b

S’il y a port d’un masque et de lunettes

Étape 4

  • Procéder à l’hygiène des mains

Les étapes du port d’ÉPI et pour les retirer sont bien simples, mais il est facile de sauter certaines étapes lorsqu’on veut aller trop vite. Il est crucial de bien respecter ces étapes pour éviter de se contaminer soi-même ou les autres. Je vous invite également à visionner la procédure du port et le retrait d’épi par le CIUSSS de l’Estrie.

Sources:
https://apps.who.int/iris/bitstream/handle/10665/70066/WHO_CDS_EPR_2007.8a_eng.pdf?sequence=1&isAllowed=y

Appareil respiratoire: Comment bien nettoyer et désinfecter

Temps de lecture : 3 minutes
Appareil respiratoire propre

Lorsqu’on parle de désinfection, on parle de prévenir et contrôler les infections dans l’environnement. Par conséquent, l’équipement utilisé pour la thérapie respiratoire est considéré comme semi-critique. Alors, comment bien nettoyer et désinfecter l’appareil respiratoire entre patients? L’OMS nous montre comment effectuer le bon entretien des appareils respiratoires via des procédures à suivre. Ces procédures sont une liste de vérification par étapes d’un cycle. Explorons brièvement toutes ces étapes jusqu’à la fin du cycle. Eh oui, notez que l’étape du nettoyage précède celle de la désinfection (d’abord, nettoyer)!

Cycle de l'entretien, le nettoyage et la désinfection d'appareils respiratoires

1. Procéder à l’hygiène des mains

Le titre et l’image résument le tout

2. Porter les équipements de protection individuelle appropriés

L’équipement de protection individuelle à porter pendant la préparation de la désinfection comprend un masque chirurgical/respirateur, des lunettes de protection/écran facial, une blouse à manches longues résistante aux fluides plus un tablier, des gants en caoutchouc et des bottes ou des chaussures de travail fermées.

3. Nettoyer avec un détergent et rincer à l’eau propre

Les surfaces externes de l’appareil doivent être essuyées avec un chiffon humide ou une lingette jetable imbibée de détergent et d’eau propre. Ensuite, les résidus de détergent restants doivent être essuyés avec un chiffon sec non pelucheux. Une action mécanique (friction/brossage) doit être utilisée pour éliminer les dépôts de saleté et les calcifications visibles.

4. Désinfecter

4a. Désinfection physique – La chaleur pour l’équipement résistant à la chaleur (vapeur/eau chaude)

Une désinfection physique de haut niveau peut être obtenue à l’aide de la vapeur (par exemple, autoclavage à basse température) ou d’eau chaude à au moins 121°C. Il s’agit d’une méthode peu coûteuse et efficace de stérilisation ou de désinfection de haut niveau.

4b. Désinfection chimique du plastique et d’autres pièces pouvant être endommagées par la chaleur.

Si la désinfection doit se faire avec une solution chimique, elle doit être effectuée dans une zone bien ventilée et à l’écart des patients. Utilisez une lingette jetable ou un chiffon frais imbibé d’un désinfectant compatible. Peroxyde d’hydrogène à 0,5 % ou éthanol à 70-90 %. Essuyez de haut en bas et évitez tout contact avec les connecteurs électriques.

5. Sécher / Rincer l’équipement

5a. Sécher

L’équipement physique possède souvent un dispositif de séchage à l’intérieur de la machine (par exemple à l’aide d’un pasteurisateur ou d’un autoclave). Après la pasteurisation, l’équipement humide est généralement séché dans un cabinet de séchage à air chaud ou à l’air libre. Veillez à inspecter soigneusement et à vous assurer qu’il ne reste pas d’eau dans l’équipement.

5b. Rincer

Si une solution chimique a été utilisée pour la désinfection, rincez l’appareil avec de l’eau stérile ou propre (c’est-à-dire de l’eau bouillie pendant 5 minutes et refroidie). Il est préférable d’utiliser de l’eau stérile pour rincer les résidus de désinfectant chimique liquide de l’appareil respiratoire.

6. Ranger l’équipement dans des paquets/emballages scellés

Dernière étape. Le titre dit tout!

Il s’agit d’un résumé et une traduction libre de l’article « Care, cleaning and disinfection respiratory equipment in sterile services department » de l’Organisation mondiale de la santé. N’oubliez pas l’ordre! Nettoyer et désinfecter…

Sources:

World Health Organization
– https://www.who.int/publications/m/item/care-cleaning-and-disinfection-of-respiratory-equipment-in-sterile-services-department
– https://www.who.int/images/default-source/health-topics/coronavirus/care-cleaning-disinfection-of-respiratory-equipment.tmb-479v.png?sfvrsn=14530f0b_1

La désinfection en 3D

Temps de lecture : 2 minutes

Les gestionnaires d’immeubles, en particulier dans les secteurs de la santé, de l’éducation et de la restauration, en apprennent beaucoup sur les agents pathogènes cachés grâce aux nouvelles technologies d’imagerie 3D maintenant disponibles en Amérique du Nord.

Image 3D

Essentiellement, ces systèmes créent une carte indiquant l’emplacement et les quantités d’agents pathogènes sur une surface. Avec cet apprentissage, ce qui a évolué est la « 3D » du nettoyage pour aider à prévenir la propagation des infections , selon un communiqué de presse de la société de technologie de prévention des infections, Optisolve.

Images en 3D

«Les images en 3D font référence aux trois défis clés que doivent gérer les gestionnaires de bâtiments pour aider les utilisateurs de bâtiments à rester en bonne santé, déclare le directeur général d’Optisolve, Brad Evans.

Selon Evans, les 3D se réfèrent à ce qui suit:

Détecter

La première étape pour garder les utilisateurs en santé est de localiser les agents pathogènes mettant en danger la santé.

Désinfecter

Une fois localisées, ces surfaces doivent d’abord être nettoyées, puis désinfectées.

« Comme avec les moniteurs ATP, les technologies d’imagerie ne peuvent pas déterminer quels agents pathogènes sont présents », explique Evans. « En conséquence, des désinfectants » à large spectre « ou » à large spectre « qui tuent un grand nombre d’agents pathogènes devraient toujours être utilisés. »

Discuter

Si des agents pathogènes sont situés sur un rebord de fenêtre, par exemple dans une salle de classe, ces informations doivent être discutées et partagées avec les administrateurs de l’école et tous les professionnels du nettoyage de l’établissement.

« Malheureusement, lorsque les technologies d’imagerie mettent en évidence une surface potentiellement contaminée, les administrateurs et les professionnels du nettoyage pensent souvent que le problème se limite à cette zone spécifique », déclare Mme Evans. « Dans de nombreux cas, cependant, si une zone spécifique est contaminée, problème dans des zones similaires de l’installation « .

Traduction libre: https://www.cleanlink.com/news/article/The-Three-Ds-Of-Infection-Control–24664

De 3D à 4D -> Découvrez

Visitez www.lalema.com avec notre immense catalogue de 35,000 produits en hygiène et salubrité pour le contrôle des infections.