Prochaine station: L’hygiène des mains!

Le 22 juin 2020, le Québec a franchi une nouvelle étape de son déconfinement en autorisant les rassemblements de 50 personnes ainsi que la réouverture des restaurants. Ceci dit, il serait bien que les commerces et les établissements puissent donner accès à une station de lavage des mains à leur clients et invités. Il faut s’attendre à ce qu’il y ait de plus en plus de personnes en lieux publics et en transport en commun. Ainsi, le lavage des mains est toujours crucial pour se protéger l’un l’autre. Alors, j’ai le plaisir d’annoncer la prochaine station : l’hygiène des mains!

Station de lavage des mains portable

Station de lavage des mains Hygienik

D’abord, la station de lavage des mains portable. Elle est idéale pour tout environnement intérieur ou extérieur. Elle est portable et faite en polyéthylène haute densité, soit résistante aux rayons UV. Il suffit de le brancher à un système d’alimentation d’eau en continu et de drain.
Voici ce qui est intégré:

Station d’aseptisation des mains

Poste d'aseptisation
Poste d’aseptisation avec lotion rafraîchissante Manoxx

Puis, le poste d’aseptisation avec support sur pied. Il convient aux contenants de désinfectants ou d’assainisseurs à mains en format de 3,78 L ou 4 L. La station est dotée d’une tige de sécurité pour stabiliser et sécuriser le contenant au niveau de la poignée. Cette station d’aseptisation en métal est adéquate pour un environnement intérieur, soit dans les entrées des commerces et des institutions.

L’oasis des mains

Bref, avec l’accès à une station de lavage des mains et de station d’aseptisation, tout le monde se sentirait en sécurité. Ces stations pourraient être vues telle une oasis de l’hygiène des mains! Que ce soit les clients d’un commerce, les invités et employés d’une institution, on se protège en communauté et on maintient les bonnes habitudes! Lavez vous les mains ;)!

Besoin de produits pour éliminer vos déchets et désinfecter vos lieux?
Lalema a ce qu’il vous faut!

Sources:
https://www.quebec.ca/sante/problemes-de-sante/a-z/coronavirus-2019/reprise-graduelle-activites-mesures-ralentissement-covid19/#c59405

Nettoyer et désinfecter les espaces publics durant la COVID-19

Les commerces non essentiels aillant une porte donnant sur l’extérieur ont commencé à rouvrir depuis lundi le 25 mai. Il est donc primordial de bien nettoyer et désinfecter les espaces publics durant la COVID-19. On entend par lieux publics: les écoles, universités, bibliothèques publiques, musées, transports en commun, lieux d’hébergement communautaires et milieux de travail. Les lignes directrices suivantes, en ce qui à trait au nettoyage et à la désinfections, proviennent de l’Agence de la santé publique du Canada.

Travail et planification durant la COVID-19 – Photo par airfocus sur Unsplash

À savoir

Il faut choisir des produits à la fois nettoyant et désinfectant pour surfaces dures dans les espaces publics. Ces produits sont efficaces pour éliminer le coronavirus. On les utilise sur les surfaces fréquemment touchées avec les mains. Par exemple: toutes sortes de poignées, les boutons d’ascenseurs, les tables, les comptoirs et les appareils électroniques.

Ensemble de départ Myosan TB avec vaporisateur et chiffon microfibre

D’abord, les produits nettoyant ne tuent pas nécessairement les germes, mais ils les enlèvent et les réduisent en nombre pour ainsi réduire le risque de propagation.

Puis, les produits désinfectant eux tuent les germes qui se trouvent sur les surfaces à l’aide de produits chimiques.

Enfin, les produits désinfectants pour surfaces dures à utiliser doivent avoir un numéro d’identification du médicament (DIN). Santé Canada attribue ce numéro de huit chiffres pour confirmer que le produit désinfectant est approuvé et sécuritaire pour un usage au Canada.

Procédure de nettoyage

De prime abord, les exploitants d’espaces communautaires devraient élaborer des procédures et protocoles relatifs au nettoyage des lieux publics et examiner leurs procédures ou protocoles existants. Cela aide à déterminer les améliorations à apporter ou même d’effectuer des tâches de nettoyage supplémentaires. Ensuite, voici les points essentiels d’une procédure de nettoyage:

Ensemble

Ensemble durant la pandémie – Image par Succo

Contribuons à prévenir la propagation de la maladie à coronavirus en nettoyant et désinfectant nos surfaces! Bon nettoyage à tous! Je vous laisse en vous écrivant à nouveau ces 4 petits mots… Lavez-vous les mains!

Visitez Lalema pour tout autre article de nettoyage et équipement de protection.

Traduction libre de l’Agence de la santé publique du Canada :
https://www.canada.ca/fr/sante-publique/services/publications/maladies-et-affections/nettoyage-desinfection-espaces-publics.html

Comment nettoyer et éliminer un masque?

La semaine passée, on a discuté de comment bien porter un masque étant donné qu’il soit devenu une habitude de le porter. Cette semaine, on met l’accent sur comment nettoyer et éliminer un masque ou un couvre-visage. En fait, il existe plus d’une façon pour nettoyer un masque dont certaines précautions supplémentaires. Donc, explorons-les!

Nettoyer dans la lessive

D’abord, selon Santé Canada, si on prévoit reporter un masque réutilisable (non médical en tissu), on suggère de le nettoyer en le mettant directement dans la lessive. On peut le laver avec d’autres articles en utilisant un cycle à eau chaude. Pour ce qui est du produit nettoyant à employer, un savon à linge régulier devrait être assez efficace selon le New York Times. De plus, d’après le Parisien, le lavage à l’eau chaude devrait être à au moins 60°C pour une durée de 30 minutes.

Nettoyer le masque dans la machine à laver à l'eau chaude et un détergent régulier.
Machine à laver / Lessive

Nettoyer à la main

Puis, suivant ce qui a été partagé dans le New York Times, des experts ont déclaré que laver des couvres-visage à la main dans un évier fonctionne bien. Il faudrait faire mousser le savon et frotter le masque pendant 20 secondes. C’est un processus similaire à celui du lavage des mains.

Nettoyer un masque à la main: Mousser le savon et frotter le couvre-visage pendant 20 secondes.
Ensemble de nettoyage à la main

Tremper à l’eau chaude savonneuse

Ensuite, tremper un savon à l’eau chaude savonneuse. Ce moyen provient de la professeure Golemi-Kotra, experte en biologie moléculaire à l’Université York de Toronto. D’après elle, la meilleure façon de nettoyer le masque en tissu serait de le laisser tremper dans l’eau chaude savonneuse durant au moins une heure.

Sécher le masque

Après, faire sécher le masque complètement dans la lessive ou en le suspendant.

Bien faire sécher les masques avant de pouvoir les reporter.
Masques réutilisables suspendus

Éliminer un masque

Finalement, on élimine un masque ne pouvant être lavé lorsqu’il est humide, souillé ou froissé. Donc, il suffit de jeter le masque correctement dans une poubelle doublée. C’est pareil pour un masque réutilisable abîmé ou en fin de vie. Ne pas laisser traîner son masque nul part ailleurs.

Bref, c’était des façons de nettoyer un couvre-visage. Laquelle vous convient ou vous suffit le mieux? Surtout, n’oubliez pas de bien vous laver les mains avant d’enfiler un masque et aussi après l’avoir enlevé!

Visitez Lalema pour des masques et des savons!

Sources:
https://quebec.huffingtonpost.ca/entry/voici-comment-laver-masques-tissu-faits-maison_qc_5e960ed6c5b6a7e383dfffca
https://www.canada.ca/fr/sante-publique/services/maladies/2019-nouveau-coronavirus/prevention-risques/comment-mettre-enlever-nettoyer-masques-couvre-visage-non-medicaux.html#_Cleaning_and_disposing
http://www.leparisien.fr/societe/coronavirus-comment-laver-et-entretenir-correctement-son-masque-en-tissu-30-04-2020-8308476.php
https://www.lesoleil.com/actualite/le-masque-en-tissu-doit-etre-desinfecte-apres-chaque-sortie-voici-comment-faire-video-1fcd1b8b27e5a48f580cb589d22273c5

Comment bien porter un masque?

Le port du masque est devenu une habitude courante et grandement recommandée dans les lieux publics. Ceci est un petit billet sur comment bien porter un masque ou un couvre-visage. Le mot « bien » est précisé puisqu’il faut prendre les meilleures précautions possibles et qu’un masque est inefficace s’il est mal enfilé. Les étapes et les recommandations suggérées proviennent de l’OMS et du Ministère de la Santé et des Services sociaux. Voici donc comment se couvrir et retirer le masque de manière sécuritaire!

Jeune femme portant un masque
Jeune femme portant un masque

Les étapes et les recommandations pour bien porter un masque.

  1. Tout d’abord, lavez-vous les mains pendant au moins 20 secondes avant d’enfiler un masque.

    *Prendre note qu’il faut changer de masque s’il est humide, souillé ou endommagé.

    *Pour chaque lavage des mains, faites-le avec une solution hydroalcoolique ou à l’eau et au savon.

  2. Puis, enfilez-le masque sur le nez et la bouche
  3. Ensuite, ajustez-le sur votre nez, sous votre menton et correctement sur votre visage

    *Ne gardez pas le masque accroché au cou ou pendu à une oreille.
    Gardez-le masque sur le visage et évitez de le toucher lorsque vous êtes à l’extérieur. S’il a été touché avec les mains durant le port, lavez-vous les mains.

  4. Enfin, retirez le masque uniquement par les élastiques sans toucher le devant du masque.

    A- S’il s’agit d’un couvre masque en tissu (lavable et réutilisable), repliez les parties extérieures une sur l’autre et déposez-le dans un sac propre afin de le laver plus tard dans la lessive régulière.

    B- Pour les autres types de masque (jetable), jetez-les dans une poubelle fermée après chaque utilisation
  5. Finalement, lavez-vous les mains pendant au moins 20 secondes :).
Vidéo du Ministère de la Santé et des Services sociaux : Comment mettre un masque ou un couvre-visage?

Continuez de vous protéger en cette période de pandémie du coronavirus! Même s’il est recommandé, ne voyez pas le masque tel un superhéros. Il ne remplace pas le lavage des mains ni la distanciation sociale ou physique.

Nous avons des assainisseurs, des savons à mains, des masques, des écrans protecteurs, des lunettes de protection et même des tapis promouvant la distanciation sociale! Visitez Lalema!

Sources:
Organisation mondiale de la Santé – https://www.quebec.ca/sante/problemes-de-sante/a-z/coronavirus-2019/port-du-couvre-visage-dans-les-lieux-publics-en-contexte-de-la-pandemie-de-covid-19/
Site officiel du gouvernement du Québec – https://www.who.int/fr/emergencies/diseases/novel-coronavirus-2019/advice-for-public/when-and-how-to-use-masks

Le savon, un superhéros pour vos masques!

Le port d’un masque en tissu est devenu monnaie courante en cette période de pandémie et il faut s’assurer de bien le laver à chaque fois que nous revenions à la maison. Pour le nettoyage, une bonne méthode serait d’utiliser le savon, vu comme un « super-héros » pour laver vos masques réutilisables. Tout ce que vous aviez besoin est similaire au lavage des mains. C’est du savon régulier pour les mains ou la vaisselle ainsi que de l’eau!

Nettoyer avec un savon!

Superhéroine portant un masque en période de pandémie COVID-19
Superhéros portant un masque

Selon le médecin urgentologue à Winnipeg, la docteure Lisa Bryski, il faudrait traiter nos masques en tissu comme nous traitons nos mains. Elle insiste que la clé provient du savon: c’est « le petit superhéros dans tout cette entreprise ».

D’après la professeure Golemi-Kotra, la meilleure façon de nettoyer le masque en tissu serait de le laisser tremper dans l’eau chaude savonneuse durant au moins une heure. Docteure Bryski propose également de le laver avec du savon et de l’eau chaude pendant « au moins 20 secondes ». Aussi, un frottage plus long pourrait être nécessaire en s’assurant de pénétrer dans les crevasses du masque. Nous voyons ainsi la similarité avec le nettoyage des mains.

De plus, les masques réutilisables peuvent être nettoyés dans la laveuse avec de l’eau chaude et un détergent ordinaire.

Bien sécher les masques!

Enfin, en dernière étape, assurez vous que vos masques en tissu soient bien séchés. De les faire sécher dans une sécheuse se trouve à être la meilleure solution étant donné que la chaleur agit comme un élément supplémentaire à la destruction du virus. Vous pouvez aussi accrocher vos masques humides dans des espaces sûrs et donner un coup de repassage rapide comme aide supplémentaire.

Docteure Bryski rappelle que les masques doivent être complètement secs avant de les porter à nouveau puisque la moisissure peut se développer sur les surfaces humides.

Le savon et le masque comme protections essentiels
Savon et masque

Lavez vos mains et vos masques avec du savon pour ainsi prendre soin de votre entourage! Vous êtes des superhéros également en faisant bien toutes ces petites choses (bonnes habitudes)!

Besoin de nettoyants désinfectants pour surfaces, de masques, de protection individuelle ou même de tapis à thématique pandémie? Visitez Lalema!

Sources: https://www.lesoleil.com/actualite/le-masque-en-tissu-doit-etre-desinfecte-apres-chaque-sortie-voici-comment-faire-video-1fcd1b8b27e5a48f580cb589d22273c5

L’hygiène des mains en milieu de travail

Du lundi au vendredi, un employé passe entre 35-40 heures en moyenne au boulot à côtoyer ses collègues, fournisseurs et clients. Ainsi, pour l’hygiène des mains en milieu de travail, il est important de contrôler les infections en se nettoyant les mains couramment. À travers les poignées de main, les poignées de porte, les appareils électroniques, la manipulation de l’argent, les salles de toilettes et bien plus, les mains sont exposées aux germes et bactéries nocifs.

La semaine passée sur le blogue Lalema, on a parlé des mesures préventives pour le coronavirus 2019-nCov. Bien sûr, un masque respiratoire peut aider pour prévenir la transmission des infections par gouttelettes, mais quoi de mieux qu’un bon lavage des mains pour la prévention de propagation des maladies infectieuses. Donc, on peut prévenir une baisse de production et un taux d’absentéisme en gardant et promouvant l’hygiène des mains en milieu de travail.

Dans les salles de toilettes: Se laver et se sécher les mains

Savonnage

Se laver les mains est un processus quotidien souvent négligé, mal effectué et précipité. Bradley Corporation, un manufacturier international de produits commerciaux pour le lavage des mains, a mené un sondage en 2015 à ce sujet. Il a révélé que 92% des américains croient qu’il est important de toujours se laver les mains après avoir utilisé des toilettes publiques, mais que seulement 66% le font. Puis, 70% ont avoué sauter l’étape du savonnage et ne font que se rincer avec de l’eau. De plus, 60% des américains se lavent les mains en 15 secondes et moins, alors que le CDC (Centers for Disease Control and Prevention) recommandent au moins 20 secondes de lavage pour éliminer et rincer les germes.

Aussi, ne pas oublier de bien se sécher les mains. Les mains mouillées sont à risque de transmettre des microbes plus facilement.

Les salles de toilettes d’un milieu de travail promouvant l’hygiène des mains devraient avoir tous ces items:

Dans les zones communes et achalandées: S’assainir ou se désinfecter les mains

Évidemment, se laver les mains avec de l’eau et un savon est la meilleure façon de se débarrasser des germes. Cependant, les salles de toilettes ne sont pas toujours à proximité. Selon l’OMS et le CDC, le désinfectant pour les mains est l’un des meilleurs outils pour éviter de tomber malade et de répandre les germes.

C’est pourquoi il est bien d’installer une station de désinfection des mains facilement accessible et à la vue de tous. Il est important d’en placer à des endroits clés, soit près et autour des surfaces hautement fréquentées.

Une station de désinfection des mains est normalement composée de:

Poste d’aseptisation

Eh oui! C’était encore un article sur le lavage des mains. On ne le dira jamais assez. Il faut se laver les mains! Que cela devienne une bonne habitude!

Sources et extraits –

https://www.cmmonline.com/articles/best-places-for-hand-sanitizer
https://www.prnewswire.com/news-releases/global-handwashing-day-focuses-on-need-for-universal-hand-hygiene-300159521.html

Poing à poing, tape m’en cinq ou poignée de main?

Le fist bump (poing à poing), le high-five (tape m’en cinq) ou la poignée de main? Lequel de ces 3 gestes de salutation et de fraternité est le moins susceptible de transmettre des microbes?

poing à poing

Sara Mela BSc et David E. Whitworth PhD du Institute of Biological, Environmental, and Rural Sciences de l’université d’Aberystwyth au Royaume-Uni ont publié un rapport dans l’American Journal of infection Control à ce sujet.

Les 2 chercheurs ont  échangé une poignée de main, un poing à poing (fist bump) ou un tape m’en cinq (high-five) avec des gants de caoutchouc dont l’un était trempé dans une solution contenant la bactérie E. coli.

Ils ont ensuite effectué des décomptes bactériens en évaluant différents paramètres tels la surface du contact, la durée du contact et la pression appliquée lors du contact.

Le Poing à poing (fist bump) est la salutation à privilégier

Les résultats montrent un transfert 2 fois moins grand avec un high-five comparé à une poignée de main. Pour le fist bump, le transfert de microbes est au moins 5 fois moindre qu’une poignée de main.

Plus la pression et le temps de contact sont grands, plus le transfert de microbes est élevé.

On révèle également que dans une situation réelle d’autres paramètres pourraient influencer ces résultats.

Le lavage de mains salutaire de la situation

Même si Barack Obama a rendu le fist bump très populaire, il va sans dire qu’une poignée de main d’un médecin par exemple a un petit quelque chose de rassurant comparativement à un fist bump.

Les fist bumps les plus mémorables de Barack Obama

Le lavage de mains demeurent l’un des moyens les plus efficaces pour limiter la propagation des microbes. Vous connaissez Utopia? Il s’agit de notre savon à main mousse. Suivez le lien pour le découvrir.

Formation coronavirus

Cette formation s’adresse aux gestionnaires d’immeubles, gestionnaires en hygiène et salubrité, contremaîtres, gérants d’hôtel, chefs d’équipe, préposés en hygiène et salubrité, concierges, citoyens concernés.

Objectif général
Ce cours est axé sur la nature des actions à prendre avant, pendant et après une pandémie de COVID-19
Objectifs spécifiques
Au terme de la session, les participants :

  • Comprendront ce que l’on entend par une pandémie;
  • Connaîtront les mesures particulières à prendre pour aider à ralentir la propagation de la maladie Les agents infectieux;
  • Les types de risques (contacts, gouttelettes, aériens);
  • Les surfaces et locaux prioritaires;
  • Les fréquences et méthodologies d’exécution;
  • Les barrières efficaces;
  • Les meilleures pratiques de nettoyage et de désinfection.

Source: http://www.apic.org/Resource_/TinyMceFileManager/Fist_bump_article_AJIC_August_2014.pdf

Connaissez-vous l’état de santé de votre service d’hygiène et salubrité?

Voici un auto-diagnostic très simple et pratique pour connaître l’état de santé de votre service d’hygiène et salubrité.

état de santé

État de santé de votre service d’hygiène et salubrité

Répondez en fonction de votre service d’entretien ménager ou d’hygiène et salubrité. Il n’y a pas de mauvaises réponses.

Pourquoi devriez-vous faire ce diagnostic?

Parce que ça vous permet de savoir où vous en êtes et de prendre les actions qui s’imposent pour améliorer la qualité de l’environnement dans lequel vos usagers évoluent. Et ça, c’est important! Conséquence: le nombre de plaintes devraient diminuer, la propreté de lieux augmenter, la santé du personnel et des usagers devrait aussi être améliorée.

Auto-diagnostic sur l’état de santé du département de salubrité

Rapport personnalisé

rapport personnalisé

Je vous retournerai un rapport personnalisé avec des recommandations. Le temps de réponse dépendra du volume de diagnostic reçu.

Recueil unique en hygiène et salubrité

Procurez-vous ce recueil unique en français sur l’hygiène et la salubrité. 197 pages avec couverture rigide. Un « must » pour 2018.

Quoi d’autres en 2018?

Pour vous aider dans vos démarche, je vous invite d’ores et déjà à visiter notre page de formations 100% gratuites sur l’hygiène et la salubrité:

http://www.lalema.com/fr/webinaires

L’origine du savon (partie 1)

origine_du_savon

Durant la préhistoire, on utilisait l’eau pour se laver. Au moins, cela devait être efficace pour enlever la boue sur les mains.

Le savon chez les Babyloniens

En -2800, les Babyloniens mélangeaient déjà des cendres avec du gras animal, une façon de faire du savon, sans toutefois que l’on retrouve une référence sur l’utilisation qu’ils en faisaient.

Le savon chez les Égyptiens

En -1500, les Égyptiens mélangeaient du gras animal et végétal avec des sels alcalins pour soigner des plaies ou nettoyer la peau.

Le mont Sapo en Italie

Les mots « savon » et « saponification » (ou « soap » en anglais) auraient comme origine une ancienne légende romaine, c’est probablement une invention car il n’existe pas de référence d’un mont Sapo en Italie!

Au mont Sapo, suite aux sacrifices d’animaux, la pluie lavait un mélange de graisse animale fondue, ou suif, et de cendres de bois, qui se retrouvait dans le sol argileux des rives du Tibre. Les femmes s’aperçurent que, grâce à ce mélange argileux, leur linge était plus propre bien plus facilement.

Cette technique (mélange de gras + alcalis) pour fabriquer du savon sera utilisée pendant plusieurs siècles. La semaine prochaine, nous parlerons de l’évolution du savon et de l’industrialisation de la fabrication du savon.

Abonnement au blogue et livre disponible

Nous espérons que ce billet vous a informé et diverti. Pour ne rien manquer de ces publications, n’oubliez pas de vous inscrire au blog. Pour cela, rien de plus simple que d’inscrire votre courriel dans la colonne de gauche. Un courriel de confirmation vous sera envoyé qu’il vous faudra valider en cliquant sur le lien. C’est sécuritaire et nous ne partagerons pas votre courriel avec d’autres. Promis!

Vous retrouvez ce contenu et plus encore dans mon livre Redéfinir l’hygiène, disponible aussi sur Amazon en format papier.

10 salles de toilettes humoristiques

salles de toilettes humoristiques

Des toilettes humoristiques

Une salle de toilettes est un endroit privé. Dans les endroits publics, on a souvent juste hâte d’en finir et de retourner à des occupations plus intéressantes. Saviez-vous que durant votre vie, vous passerez entre 1 et 4 années aux toilettes? Cela dépend bien entendu si vous lisez encore le Sélection du Reader’s Digest ou non!

Quoiqu’il en soit,  on remarque souvent que les toilettes manquent d’originalité. C’est fonctionnel tout au plus. Ces 10 toilettes vont peut-être vous donner l’idée de rénover vos salles de toilettes. On pourra toujours vous aider avec nos partitions de toilettes et nos fournitures (papier hygiénique, papier à mains, produits de soins et hygiène corporelle, séchoirs à mains, etc.).

N’oubliez pas de laisser un commentaire pour nous dire laquelle vous préférée. Le partage et les « j’aime » sont aussi encouragés.

1. Une toilette aquarium

toilette-aquarium

 

2. Une toilette avec 30,000$ de cristaux Swarovski

25-000-swarovski-crystal-toilette

 

3.  Une toilette pour nous rappeler de baisser le siège…

put-me-down-bathroom-decal

 

4. Une toilette pour les geeks en informatique

toilette-geek

 

5. Une toilette avant l’invention du iPad

toilette-executive

 

6. Une toilette pour musiciens écolo

toilette-tuba

 

7. Une toilette pour les sportifs en quête de défi

toilette-escalade

 

8. Une toilette pour ne plus jamais dire « qui est-ce qui n’a pas changé le rouleau? »

toilette-rouleaux

 

9. Une toilette pour ceux et celles qui n’ont pas le vertige

toilette-vertige

 

10. Une toilette pour les fans de Star Wars

(C’est ma préférée à moi!)

star-wars-toilette

 

Sources:

http://www.trendhunter.com/slideshow/humorous-toilet-seats

et l’internet en général!

Une planète similaire à la Terre! Un grand nettoyage s’impose!

Planète similaire à la Terre - Lalema

Photo : NASA/Ames/JPL-Caltech

Voici un sujet qui sort un peu de l’ordinaire et sur lequel s’emballent les réseaux sociaux (à tout le moins ceux que je fréquente). La NASA a annoncé la découverte d’une planète similaire à la Terre où la température moyenne y serait de 22 degrés Celsius et où il y aurait de la terre ferme et de l’eau.

Bon, notez qu’on n’y sera pas demain. Cette planète est située à près de 1 000 milliards de kilomètres. Une navette prendrait 22 millions d’années pour s’y rendre. Imaginons, cependant, quels seraient nos préparatifs.

Le papier et les nettoyants, c’est nécessaire pour une telle distance… Avant de partir, il faudra faire provision de papier de toilette et de produits d’entretien de toute sorte!

Retenir la saleté à l’entrée, ça sauve des coûts… À la porte d’entrée (le sas), un bon tapis d’entrée retiendra 85 % de la poussière extra-terrestre.

Recycler, c’est protéger notre environnement. Dans cette environnement fermé, le recyclage n’est pas une option, c’est une obligation. Alors des stations de recyclage un peu partout dans le vaisseau, ça va aider!

Réduire l’activité microbienne, ça prévient des maladies. Un bon programme d’hygiène commence par un bon lavage des mains. Pour ça, il faut du savon à main. Si on veut prolonger l’efficacité du savon, on peut aussi utiliser un papier à mains intelligent qui, par son effet antibactérien persistant, protège les mains des contaminations futures pendant 30 minutes.

Et si c’était l’hiver? Finalement, si en débarquant, c’était l’hiver? Un bon fondant à glace qui n’endommagerait pas le vaisseau est vivement conseillé.

Morale de cette histoire : retenez que TOUS ces conseils s’appliquent aussi bien à votre lieu de travail, que ce soit un édifice à bureaux, un centre de soins de santé, un établissement d’enseignement, un centre commercial, une usine, un vaisseau spatial ou une planète extra-terrestre.