Le 2019-nCoV et les mesures préventives.

Le 2019-nCoV fait la une dans les manchettes ces jours-ci. Qu’est-ce que le 2019-nCoV et quelles sont les mesures préventives? À ce jour, on ne comprend pas entièrement le potentiel pathogène et la dynamique de transmission de ce nouveau coronavirus 2019.

Masque respiratoire comme mesure préventive 2019-nCoV
Jeune femme avec masque respiratoire

Qu’est-ce que c’est?

Grosso modo, il fait partie de la famille des coronavirus. Il présente « 80% de similarités » avec le SRAS (syndrome respiratoire aigu sévère) qui avait fait des centaines de morts en 2003. Ce virus ne se propage pas aussi bien que l’influenza et il n’évolue pas très rapidement. Les symptômes sont les mêmes que la majorité des cas de grippe: fièvre, toux, douleurs musculaires, essoufflement et difficultés respiratoires.

En décembre dernier, le coronavirus est apparu à Wuhan, une ville située au centre de la Chine. Les villes de Wuhan et Huanggang ont été placées en quarantaine. Jusqu’à présent, il a fait 17 morts en Chine et des centaines de personnes en sont atteintes. Ce virus a également été détecté à Taïwan, au Japon, en Thaïlande et en Corée du Sud. Afin de limiter sa propagation, des mesures sont prises dans plusieurs pays. L’OMS (l’organisation mondiale de la santé) se demande si ce virus doit être déclaré une urgence internationale.

Wuhan 2019-nCoV
Tour de la grue Jaune à Wuhan

Quelles sont les mesures préventives?

Brièvement, voici des mesures préventives quant au 2019-nCoV. Telles que suggérées par l’OMS, voici des stratégies de la prévention et du contrôle de l’infection associées aux soins de santé lorsque l’on suspecte un cas de nCoV:

  1. La détection précoce et contrôle de la source
    – Encourager les travailleurs et les gestionnaires en soin de santé d’avoir un niveau élevé de suspicion clinique
  2. Application des précautions standards pour tous les patients
    – Veiller à prendre les mesures d’hygiène respiratoire en offrant un masque médical en cas de suspicion d’infection du nCoV pour ceux pouvant le tolérer
    – Se couvrir le nez et la bouche en toussant ou en éternuant dans un mouchoir ou un coude fléchi
    Se laver les mains après tout contact avec des sécrétions respiratoires
    – Porter des équipements de protection individuelle
    – Suivre les procédures de nettoyage et de désinfection de l’environnement de manière cohérente et correcte.
  3. La mise en œuvre de précautions supplémentaires empiriques
    – Porter un respirateur contre les particules au moins aussi protecteur qu’un respirateur certifié NIOSH N95, EU FFP2 ou équivalent
    – Porter une protection oculaire (des lunettes de protection ou un écran facial)
    – Utiliser des combinaisons à manches longues propres et non stériles
    – Utiliser des gants et éviter tout contact aux yeux, au nez ou à la bouche avec des mains potentiellement contaminées
    – Employer des équipements jetables ou des équipements dédiés à désinfecter après chaque utilisation
  4. Contrôles administratifs
    – Assurer de mettre en place des infrastructures et des activités durables de la prévention et du contrôle des infections
    – Offrir une formation et une éducation aux travailleurs de la santé ainsi qu’aux patients
  5. Contrôles environnementaux et techniques 
    – Assurer une ventilation adéquate et un nettoyage adéquat de l’environnement.

Ainsi, n’hésitez pas à nous contacter pour vos besoins et questions quant à nos produits ou nos formations sur l’hygiène.

Pour plus de détails quant au 2019-nCoV, consulter les sources suivantes:
https://ici.radio-canada.ca/nouvelle/1482141/coronavirus-chine-questions-reponses
https://ici.radio-canada.ca/nouvelle/1486752/coronavirus-chine-villes-quarantaine-transports
https://ici.radio-canada.ca/nouvelle/1482961/coronavirus-virus-chine-asie
https://www.cdc.gov/coronavirus/2019-nCoV/lab-biosafety-guidelines.html

Formation pour tous et tous pour la formation

Dans toute entreprise, l’environnement du milieu conjugué à une bonne qualité d’entretien sanitaire, sont des éléments essentiels afin de maintenir constant le professionnalisme qui doit s’y dégager. Pour atteindre cet objectif, un bon programme de formation est également une nécessité.

formation

Responsabilité

Il est simplement de votre responsabilité d’offrir un programme de formation, de même qu’un programme de formation continue dans le but de maintenir constante l’information quant aux développements du métier.

Valeur environnementale ajoutée

Comme presque tous les produits nettoyants environnementaux sont liés à des systèmes de dilution, il convient de faire une formation sur l’utilisation des produits et en matière de santé et sécurité.

Requis réglementaire

Le SIMDUT (Système d’Informations des Matières Dangereuses Utilisées au Travail) a été conçu pour la sécurité et la santé des travailleurs. L’employeur se doit de donner la formation et l’information relatives aux risques et aux moyens de protection aux utilisateurs.

Implication des employés

Enfin, l’implication et la participation du personnel lors de la sélection des différents produits chimiques et de l’uniformisation de leur utilisation sont primordiales. Il est essentiel de mettre en place une structure participative (comité d’utilisateur mandataire) en matière d’acquisition de produits et d’équipements. Ceci entraînerait non seulement une plus grande responsabilisation des utilisateurs, mais aussi un plus haut degré de satisfaction.

Les gestionnaires et les utilisateurs doivent être formés à sélectionner adéquatement les produits et à bien s’en servir afin d’éviter les erreurs de manipulation, de dilution et de posséder les notions sécuritaires. Il s’agit là d’un préalable incontournable qui s’inscrit dans une démarche participative qui générera un consensus de la part des concierges quant aux choix des produits d’entretien et qui amorcera les actions et les formations des nouvelles pratiques.

Utilisation de nouvelles technologies pour la formation

Bien que les formations « en ligne » doivent être utilisées sans retenue pour leurs multiples avantages, les formations « en salle » sont toujours une option.

Nous offrons plusieurs formations qualifiante en ligne sur notre plateforme Didacte. Inscrivez-vous dès maintenant et profitez de rabais allant jusqu’à 55% mais faites vite!

Consultez notre catalogue de formations en ligne maintenant

Le potentiel d’hydrogène (pH)

Bien connaître l’échelle de pH peut devenir en excellent allié en matière de nettoyage, d’hygiène et de salubrité. Voyons comment et pourquoi.

Qu’est-ce que le pH?

  • C’est le potentiel d’hydrogène, ou une mesure d’acidité ou d’alcalinité d’un produit lorsque dilué dans l’eau.
  • L’échelle est divisé en 14 unités : 0 étant l’unité la plus acide et 14 la plus alcaline (ou basique), tandis que 7 est l’unité neutre, soit celle de l’eau pure.
  • L’échelle est logarithmique! Ce qui veut dire que chaque unité est 10 fois plus acide ou alcaline que sa voisine. Par exemple, un pH de 8 est 10X plus alcalin qu’un pH de 7, alors qu’un pH de 2 est 100 fois plus acide qu’un pH de 4.

Pourquoi comprendre l’échelle de pH?

Un pH plus élevé ne veut pas nécessairement dire une force de nettoyage accrue. Chaque formule de produits nettoyants a été conçue pour exercer une efficacité maximale à un pH spécifique.

Les graisses sont généralement acides tandis que les dépôts minéraux sont généralement alcalins. La bonne combinaison saleté, surface, nettoyant vous permettra de nettoyer au mieux. Choisir un produit de nettoyage au bon pH vous permettra de nettoyer efficacement, en moins de temps et d’énergie possible.

Comment savoir si un produit est acide, neutre ou alcalin?

Papier pH - papier tournesol
  • Utiliser le papier tournesol, disponible en bandelettes prêtes à l’emploi
  • Consulter la fiche de données de sécurité du nettoyant

Quel nettoyant choisir dans quel cas?

Commencez par répondre à ses 2 questions:

  • Quel type de surface devez-vous nettoyer?
  • Quels types de saletés voulez-vous éliminer?

Ensuite, la règle générale est simple: à une saleté légère, on préfère un nettoyant neutre, à une saleté graisseuse un nettoyant alcalin et à une saleté de type métallique un nettoyant acide. Voici un tableau utile comme référence générale :

Utilisez un nettoyant alcalin pour nettoyer:

  • planchers graisseux
  • murs sales
  • salissures protéinées (vomi, sang, selles)
  • huile de moteur, carburant ou huile minérale
  • huile de cuisson
  • hottes de ventilation
  • fours
  • cuisines et surfaces de coupe

Utilisez un nettoyant acide pour nettoyer:

  • taches d’eau dure
  • résidus de savons
  • rouille (écaille, dépôt ou tache)
  • tarte et calcaire
  • sels de route
  • céramique
  • lave-vaisselle
  • urinoirs
  • toilettes
  • salles de bains
  • éviers et lavabos
  • douches

le pH des savons à mains

Lors du lavage des mains Comme un savon à mains est en contact avec notre peau (habituellement pas le cas avec des produits nettoyants car on porte des gants comme équipement de protection), il est préférable de :

  • Choisir un savon à mains dont le pH près de celui de la peau (env. 4.5-5.5)
  • Bien rincer

le pH des décapants à plancher

Les décapants à plancher sont alcalins et sont conçus pour retirer les couches de finis à planchers. Il est primordial de neutraliser les surfaces avec du vinaigre (acide) après les avoir décapées sinon, le produit pourrait continuer de réagir et en plus, la nouvelle cire appliquée ensuite, sensible au produits alcalin, pourrait mal niveler ou coller inadéquatement au plancher.

Formation en ligne

Vous aimez notre contenu? Nous offrons plusieurs formations qualifiante en ligne sur notre plateforme Didacte. Inscrivez-vous dès maintenant

Source: Formation interne par Kim Beauregard. Merci Kim!

Pourquoi suivre une formation en ligne?

Voilà maintenant quelques décennies que je roule ma bosse dans le milieu de l’hygiène et de la salubrité. Une constante demeure, les besoins criants formation des employés.

Accédez toute de suite à notre plateforme de formation en ligne ou continuez à lire. Les deux en valent vraiment la peine!

formation

Anecdote entre un président et son chef des finances

Chef des finances – « Que se passe-t-il si nous les formons nos employés et qu’ils partent? »

Président – « Que se passe-t-il si nous ne le faisons pas et qu’ils restent? »

Cette anecdote illustre bien que la formation est un investissement et pas un coût.

Méthodes de formation

Il existe plusieurs façons de faire de la formation. En voici une humble liste non exhaustive:

  • Formation en classe dirigée par un instructeur. Un environnement de classe traditionnel, en utilisant du matériel de présentation.
  • Méthodes interactives. Une expérience de classe enrichie comprenant des éléments interactifs tels que des démonstrations pratiques, des jeux de rôle et des discussions en petits groupes.
  • Formation pratique « à la tâche ». Une approche basée sur l’apprentissage qui implique les employés dans un travail réel dès le premier jour.
  • Formation vidéo. Une méthode de formation très attrayante et accessible qui peut être modifiée pour répondre aux besoins précis de votre organisation.
  • Coaching et mentorat. Programme complétant les programmes éducatifs avec des relations humaines significatives.
  • Formation en ligne. Une méthode qui peut être en direct ou sur demande et qui est à la fois interactive, visuelle, flexible et sans frontière.

Plateforme Didacte

J’ai récemment découvert une entreprise 100% québécoise qui a développé une plateforme pour formateurs. Cette plateforme permet de:

Créer des formations avec les outils simples et puissants en quelques minutes, d’intégrez aux cours des capsules vidéos, images, textes et fichiers PDF de façon flexible et intuitive et de compléter la formation en incorporant des quiz.

https://www.didacte.com/

J’ai parlé à des gens aimables et professionnels pour m’expliquer pourquoi je devrais utiliser leur plateforme. Convaincu, j’ai donc décidé d’utiliser cet outil pour vous offrir mes meilleures formations en ligne. Je dois dire que c’est complet et simple. D’ailleurs, en vous inscrivant à nos formations, vous pourrez observer par vous même de la qualité de l’interface à la fois intuitive, adaptative à votre appareil numérique quel qu’il soit, rapide et facile à utiliser. Pour le contenu, ça c’est de moi! Alors à vous de me dire! Pour accéder à notre plateforme, rendez-vous sur:

https://lalema.didacte.com

Exemple d’un prélude

https://lalema.didacte.com/a/course/8107/description

Pourquoi s’inscrire à nos formations en ligne?

  • Formations spécialisées en hygiène et salubrité
  • Avancement à votre rythme sans stress
  • Contrôle de coût amélioré
  • Site disponible 24/7/365
  • Correction automatique
  • Paiement facile et sécurisé
  • Interface en français
  • Design adaptatif pour mobile, tablette ou ordinateur
  • Support par de véritables humains
  • Attestation de formation reconnue par le CPMT
  • Obtention d’unités de formation Lalema (UFML) 

Si vous n’êtes pas convaincu, appelez-moi 1-888-645-2753. Notre discussion devrait dissiper vos doutes! À bientôt.

Comment rendre l’entretien plus sécuritaire

plancher-glissant-panneau-sécuritaireSelon L’ASSTSAS, les chutes et les glissades représentent 18% des coûts d’indemnisations des accidents de travail. Il s’agit de la troisième cause d’accidents dans le secteur de la santé et des services sociaux et le personnel de tous les types d’emploi peut en être victime.

Causes d’accidents de travail

Mais il existe beaucoup d’autres causes d’accidents de travail:

  • Les accidents de chute et de glissage
  • Les problèmes musculaires liées au soulèvement et à la flexion
  • Les lésions oculaires et cutanées, souvent liées à la manipulation de produits chimiques
  • Les problèmes respiratoires, souvent le résultat du travail avec des produits chimiques et de l’équipement
  • L’exposition accidentelle aux dangers électriques ou aux risques biologiques

Sept façons de rendre le nettoyage plus sécuritaire

  1. Assurer une révision périodique des méthodes de travail et des procédures
  2. Identifier et évaluer les situations « à risque » incluant le soulèvement de de charges, les mouvements répétitifs, l’exposition aux produits chimiques, la qualité de l’air, l’organisation du travail
  3. Déterminer les tâches qui requiert d’équipements de protection individuelle tels les gants, le lunettes de protection, les masques, les manchons protecteurs, etc.
  4. Porter des souliers antidérapants lors des opérations de décapage ou de pose de fini à plancher
  5. Installer des panneaux de sécurité « plancher mouillé » lors du lavage des planchers. Enlever les panneaux lorsque les planchers sont secs.
  6. Inspecter régulièrement les fils électriques de vos équipements. Ne jamais tirer sur le fil pour débrancher un appareil.
  7. Considérer la présence de tout fluide corporel ou sanguin comme un danger biologique réel et procéder au nettoyage seulement si vous avez reçu la formation appropriée.

Des solutions, on en a plus de 15,000!

Notre équipe est dévouée à vous aider à optimiser vos résultats et de poursuivre le recours aux meilleures pratiques en hygiène et salubrité. C’est pourquoi notre site www.lalema.com contient plus de 15,000 produits. Nous pouvons aussi vous offrir des services de formation, du support technique ou des conseils.

Sources:

https://asstsas.qc.ca/sites/default/files/publications/documents/Fiches/FT13_chutes_WEB.pdf

http://www.cleanlink.com/news/article/Seven-Ways-To-Make-Cleaning-Work-Safer–20393 (via Kim B., merci!)

La réalité augmentée pour voir la salubrité autrement

La réalité virtuelle et la réalité augmentée figurent parmi les technologies qui bouleversent de nombreux secteurs d’activité. Les revenus en 2017 étaient de l’ordre de 25 milliards en dollars US et pourraient atteindre plus de 600 milliards de dollars US d’ici 2025. L’hygiène, la salubrité et la prévention des infections ne seront pas laissées pour compte dans cette révolution technologique.realite-augementee-hololens-v1

realite-virtuelle-projection

Chambre de soins dans la réalité virtuelle

Réalité virtuelle avec le casques Lenovo Microsoft Mixed Reality

J’ai eu le plaisir de présenter notre première démo d’une chambre d’hôpital à l’Expo-Lalema et au colloque annuel de l’AHSS l’an dernier. Expérience enrichissante et excitante pour les uns ou effrayante et troublante pour d’autres.

En effet, certains participants ont vraiment, pardonnez-moi l’expression, « trippés ben raides! » alors que d’autres ont carrément refusés d’essayer. Il faut dire que les médias parlent beaucoup des problèmes de nausées éprouvés par certains utilisateurs alors ça créé nécessairement un frein. Toujours est-il que parmi les chanceux (quelques dizaines de personnes) qui l’ont essayé,seulement 1 personne m’a affirmé avoir été légèrement étourdi après coup.

La démo que l’on a préparé consiste en une chambre de soins à 4 lits avec une toilette privée. La chambre est meublée de 4 lits d’hôpital, 4 tables de chevets et 4 tables de lit. Un lavabo est situé près de la porte et la salle de toilette de chambre comprend une cuvette et une douche. Deux magnifiques téléviseurs ornent les murs et une large fenêtre offre une vue spectaculaire sur Montréal comme si on était situé au sommet du Mont-Royal!

Approche Prospectiviste

Imaginons un peu un salubriste muni de lunette à la fois protectrice contre les éclaboussures mais surtout muni d’un écran de réalité augmenté lui permettant de connaître les zones à potentiels élevés de contaminations, les surfaces qui n’ont pas été nettoyés depuis plus de 24 heures.

La technique de travail lui est projetée directement devant les yeux et il pourrait simplement en claquant des doigts (littéralement) avisé son superviseur d’une problématique ou l’informer qu’il a terminé de nettoyer la chambre!

Le superviseurs, à distance, pourrait enfiler un casque et faire une démonstration de comment déplacer un meuble ou utiliser une machine rotative pour polir un plancher par exemple.

Tout ça est techniquement possible avec les technologies de réalités augmentées.

Le futur est là

Visitez notre nouveau site pour en savoir plus.

www.holosan.ca

Imaginons l’avenir ensemble! Faites moi par de vos idées et nous pourrions faire équipe pour lancer un projet unique au Québec et même au monde! contactez moi à glanthier@lalema.com

Pour en apprendre un peu plus sur la réalité augmentée et la technologie Hololens, vous pouvez aussi visiter le blogue de Spiria.

Comment font-ils en Ontario?

L’Agence ontarienne de protection et de promotion de la santé (Santé publique Ontario) a publié la 3e édition de ses « Pratiques exemplaires de nettoyage de l’environnement en vue de la prévention et du contrôle des infections dans tous les milieux de soins de santé ». C’est un peu comme les guides du MSSS en hygiène et salubrité. La brique de 276 pages y va de 86 recommandations et s’appuyant sur plus 600 références bibliographiques.

Agence ontarienne de protection et de promotion de la santé (Santé publique Ontario)

Recommandations en hygiène et salubrité

J’ai extirpé 12 recommandations sur les 86 que je trouve intéressante.

  1. Si vous ne pouvez pas le nettoyer, ne l’achetez pas.
  2. L’utilisation de gants ne remplace pas la nécessité de se laver les mains.
  3. Les milieux de soins de santé doivent acheter, installer et utiliser uniquement des surfaces, des finitions, de l’ameublement et du matériel pouvant être nettoyé et désinfecté efficacement
  4. Ne pas appliquer de produits chimiques de nettoyage par aérosol ou pulvérisateur à gâchette.
  5. Des ressources suffisantes doivent être consacrées aux services environnementaux afin d’assurer le nettoyage efficace en tout temps, y compris durant les périodes de demande accrue, p. ex. durant une éclosion ou lorsque l’établissement est bondé ou connaît un important roulement de patients/clients/résidents.
  6. Les services environnementaux, le service de prévention et de contrôle des infections et le service de santé et de sécurité au travail doivent participer au choix des surfaces, des finitions, de l’ameublement et du matériel dans les milieux de soins de santé.
  7. Si du matériel, du mobilier, des finitions ou des surfaces sont endommagés et ne peuvent pas être nettoyés efficacement, ils doivent être réparés, remplacés ou retirés du milieu clinique.
  8. Les milieux de soins de santé devraient choisir un nombre limité de désinfectants hospitaliers pour minimiser la formation requise et les risques d’erreur
  9. Les chiffons ne doivent pas être plongés à répétition dans la solution désinfectante (c.-à-d. pas de « double-trempage » des chiffons).
  10. S’il n’est pas possible de nettoyer ou de recouvrir un appareil électronique, cet appareil ne doit pas être apporté dans l’environnement de soins.
  11. Des calendriers de nettoyage doivent être élaborés en fonction d’une évaluation du risque d’infection de clients/patients/résidents et membres du personnel par contact avec des surfaces contaminées.
  12. Du temps additionnel doit être prévu pour le nettoyage des chambres des patients/résidents faisant l’objet de précautions supplémentaires.

Source: « Agence ontarienne de protection et de promotion de la santé (Santé publique Ontario), Comité consultatif provincial des maladies infectieuses. Pratiques exemplaires de nettoyage de l’environnement en vue de la prévention et du contrôle des infections dans tous les milieux de soins de santé, 3e éd., Toronto (ON) Imprimeur de la Reine pour l’Ontario, 2018. »

Alors, comment font-ils en Ontario?

Ils font bien ça! Comme nous en fait!

Développer votre devis d’entretien

Vous avez besoin d’un coup de pouce pour développer et mettre en oeuvre votre plan de ressources? Essayez Sanitek, logiciel de routes de travail en hygiène et salubrité.

Passez à l’action avec une gamme de nettoyant désinfectant chloré hautement performante

ali-flex rtu tue la C. difficile en 5 minutes

L’Ali-Flex avec la technologie Certiklör vous offre tout les avantages de l’Eau de Javel avec une diminution de ces inconvénients. Tous les détails sur le site web www.ali-flex.com

Le futur est maintenant avec la réalité augmentée

Nous développons un programme de formation en hygiène et salubrité en réalité augmentée. Intéressé? Visitez www.holosan.ca

Le SIMDUT est mort, vive le SIMDUT…

Le SIMDUT, loin d’être mort, est plus vivant que jamais avec les dates butoirs qui approchent à grand pas, êtes-vous prêts? En tout cas, les manufacturiers le sont depuis le 1er juin. Les distributeurs ont jusqu’au 1er septembre et les employeurs doivent l’être au 1er décembre 2018.

simdut-2015

Mais pourquoi un nouveau SIMDUT?

à peine 10 ans après sa mise en place en 1988, on parlait déjà d’uniformiser le SIMDUT avec le SGH (système général harmonisé) utilisé dans le reste du monde. Ce n’est qu’en 2015 que les lois et règlements canadiens et québécois ont été adoptés (peu de temps après nos voisins du Sud).

Un système d’information axé sur la formation

Pour vous assurer d’être prêt, je vous invite à regarder ce court webinaire (15 minutes). Ce webinaire est 100% gratuit!

Je vous offre également mes services pour une formation personnalisée en entreprise (sur place ou via Skype) pour vos gestionnaires et vos employés. Je suis agréé par la Commission des partenaires du marché du travail comme organisme formateur selon la loi favorisant le développement et la reconnaissance de la main-d’œuvre. Une telle formation est essentielle pour maîtriser les changements qui sont maintenant dans leurs phases finales.

Faites une demande de soumission ici

simdut

Venez consulter nos autres formations et services offerts chez Lalema.
Procurez vous également l’affiche SIMDUT 2015.

Vivez la réalité virtuelle en hygiène et salubrité

La réalité virtuelle et la réalité augmentée figurent parmi les technologies qui bouleversent de nombreux secteurs d’activité. Les revenus en 2017 étaient de l’ordre de 25 milliards en dollars US et pourraient atteindre plus de 600 milliards de dollars US d’ici 2025. L’hygiène, la salubrité et la prévention des infections ne seront pas laissées pour compte dans cette révolution technologique.realite-augementee-hololens-v1

realite-virtuelle-projection

Chambre de soins dans la réalité virtuelle

Réalité virtuelle avec le casques Lenovo Microsoft Mixed Reality

J’ai eu le plaisir de présenter notre première démo d’une chambre d’hôpital à l’Expo-Lalema et au colloque annuel de l’AHSS les 24 et 31 mai 2018. Expérience enrichissante et excitante pour les uns ou effrayante et troublante pour d’autres.

En effet, certains participants ont vraiment, pardonnez-moi l’expression, « trippés ben raides! » alors que d’autres ont carrément refusés d’essayer. Il faut dire que les médias parlent beaucoup des problèmes de nausées éprouvés par certains utilisateurs alors ça créé nécessairement un frein. Toujours est-il que parmi les chanceux (quelques dizaines de personnes) qui l’ont essayé,seulement 1 personne m’a affirmé avoir été légèrement étourdi après coup.

La démo que l’on a préparé consiste en une chambre de soins à 4 lits avec une toilette privée. La chambre est meublée de 4 lits d’hôpital, 4 tables de chevets et 4 tables de lit. Un lavabo est situé près de la porte et la salle de toilette de chambre comprend une cuvette et une douche. Deux magnifiques téléviseurs ornent les murs et une large fenêtre offre une vue spectaculaire sur Montréal comme si on était situé au sommet du Mont-Royal!

Approche Prospectiviste

Imaginons un peu un salubriste muni de lunette à la fois protectrice contre les éclaboussures mais surtout muni d’un écran de réalité augmenté lui permettant de connaître les zones à potentiels élevés de contaminations, les surfaces qui n’ont pas été nettoyés depuis plus de 24 heures.

La technique de travail lui est projetée directement devant les yeux et il pourrait simplement en claquant des doigts (littéralement) avisé son superviseur d’une problématique ou l’informer qu’il a terminé de nettoyer la chambre!

Le superviseurs, à distance, pourrait enfiler un casque et faire une démonstration de comment déplacer un meuble ou utiliser une machine rotative pour polir un plancher par exemple.

Tout ça est techniquement possible avec les technologies de réalités augmentées.

Imaginons l’avenir ensemble! Faites moi par de vos idées et nous pourrions faire équipe pour lancer un projet unique au Québec et même au monde! contactez moi à glanthier@lalema.com

Pour en apprendre un peu plus sur la réalité augmentée et la technologie Hololens, vous pouvez aussi visiter le blogue de Spiria.

Connaissez-vous l’état de santé de votre service d’hygiène et salubrité?

Voici un auto-diagnostic très simple et pratique pour connaître l’état de santé de votre service d’hygiène et salubrité.

état de santé

État de santé de votre service d’hygiène et salubrité

Répondez en fonction de votre service d’entretien ménager ou d’hygiène et salubrité. Il n’y a pas de mauvaises réponses.

Pourquoi devriez-vous faire ce diagnostic?

Parce que ça vous permet de savoir où vous en êtes et de prendre les actions qui s’imposent pour améliorer la qualité de l’environnement dans lequel vos usagers évoluent. Et ça, c’est important! Conséquence: le nombre de plaintes devraient diminuer, la propreté de lieux augmenter, la santé du personnel et des usagers devrait aussi être améliorée.

Auto-diagnostic sur l’état de santé du département de salubrité

Rapport personnalisé

rapport personnalisé

Je vous retournerai un rapport personnalisé avec des recommandations. Le temps de réponse dépendra du volume de diagnostic reçu.

Recueil unique en hygiène et salubrité

Procurez-vous ce recueil unique en français sur l’hygiène et la salubrité. 197 pages avec couverture rigide. Un « must » pour 2018.

Quoi d’autres en 2018?

Pour vous aider dans vos démarche, je vous invite d’ores et déjà à visiter notre page de formations 100% gratuites sur l’hygiène et la salubrité:

http://www.lalema.com/fr/webinaires

En 2017, Formation sur l’Hygiène et la Salubrité Intelligente

hygiène et salubrité formation-service-lalema

Prévoyez-vous de parfaire vos connaissances en hygiène et salubrité en 2017? Oui? Ça tombe bien car nous venons de terminer notre calendrier de webinaires gratuits (plus de détails suivront sous peu)  et notre catalogue de formation et services.

Voici en primeur l’annonce de notre prochaine formation:

Hygiène et Salubrité Intelligente (HSI-2017)

Un séminaire de formation pour les chefs de services, chefs de section, les coordonnateurs et les chefs d’équipe. 

Objectif

Offrir des outils adaptés à votre quotidien pour assurer votre rôle de support face aux préposés en hygiène et salubrité œuvrant dans le réseau de la Santé au Québec et pour les services d’entretien d’immeubles de tout genre.

Durée

6 heures

Coût

1,395.00$ (PAR GROUPE) si vous réservez avant le 31 janvier 2017 28 février 2017. Après cette date, ce sera 1795.00$.

Emplacement

Chez Lalema à Montréal. Je peux aussi me déplacer (frais additionnels à prévoir pour transport, hébergement et repas selon la distance)

Nombre de participants

Maximum 6 participants par séance

Déroulement

  • 7 habitudes pour réussir tout ce que l’on entreprend
  • Définir la mission, rôles et responsabilités du service
  • Outils de gestion
    • Évaluation des besoins en ressources
    • Routes de travail
    • Planification des travaux périodiques
    • Contrôle de la qualité
    • Comité de sélection de produits et d’équipement
    • Politique de remplacement
  • Formation
    • Techniques de travail
    • Produits et équipements
    • Santé et sécurité
    • Organisation
    • Communication
    • SIMDUT 2015 (la formation complète est maintenant intégrée
  • Logiciels de gestion (Propre, Mikado, Sanitek, Proprius, Sanix, Servox, etc.)
    • Revue des forces de chaque outil
  • Lignes directrice et guide du MSSS (la formation complète est maintenant intégrée)
    • Guide de gestion intégrée de la qualité en hygiène et salubrité (Nouveau)
    • Lignes directrices en hygiène et salubrité (surfaces high touch et low touch)
    • Démarche pour le développement de stratégies d’entretien des surfaces
    • Techniques et équipements de travail en hygiène et salubrité
    • Désinfectants et désinfection en hygiène et salubrité
    • Mesures d’hygiène et de salubrité au regard du Clostridium difficile
    • Les Zones grises : Processus d’attribution des responsabilités
    • Programme de formation en hygiène et salubrité
  • Exercice pratique
    • « Journée type-Journée idéale »
  • Évaluation
    • Formulaire en ligne à remplir. Les résultats sont compilés individuellement et par groupe pour montrer vos forces et faiblesses.

Des gestionnaires en hygiène et salubrité mieux outillés

Après ce séminaire, sans contredit vous serez mieux outillés pour affronter votre quotidien!

Des gestionnaires en hygiène et salubrité mieux outillés

Pré-inscription ici:

SIMDUT 2015 : êtes-vous prêts pour la nouvelle réglementation?

simdut-2015

Saviez-vous que le nouveau règlement sur le SIMDUT 2015 est entré en vigueur le 11 février 2015? Non? Ce n’est pas grave, je vais vous expliquer ce que ça implique pour vous.

SIMDUT 2015: Entrée en vigueur du nouveau Règlement sur les produits dangereux

Le règlement a été adopté le 11 février 2015 et implémente le SIMDUT 2015 ou le SIMDUT harmonisé au Système général harmonisé.

Le SIMDUT 1988 et le SIMDUT 2015 cohabiteront jusqu’au 1er décembre 2018, date à laquelle tous (fabricants, importateurs, distributeurs, employeurs et employés) devront être en conformité avec le nouveau système.

Nouveaux pictogrammes de danger

Les nouveaux symboles sont présentés dans un losange à bordure rouge sur fond blanc (à l’exception des matières infectieuses présentant un danger biologique qui demeure un cercle à bordure noire sur fond blanc). Les pictogrammes sont en noir.

Vous pouvez vous procurer l’affiche SIMDUT 2015 chez Lalema.

Les dangers pour la santé sont maintenant divisés en risques

 simdut-2015-corrosif  simdut-2015-toxique  simdut-2015-risque-grave  simdut-2015-risque-moins-grave
Corrosif pour la peau ou les yeux Risques toxiques ou mortels après une courte exposition Risques graves pour la santé Risques moins sévères

Nouvelles étiquettes du fournisseur SIMDUT 2015

La bordure hachurée ne sera plus requise sur les étiquettes de produits dangereux. Les étiquettes présenteront 10 nouveaux pictogrammes de danger.

Les données normalisées présenteront les données ainsi :

  • Mention d’avertissement
  • Mentions de danger
  • Pictogrammes
  • Conseils de prudence
  • Identificateur du produit
  • Identificateur du fournisseur initial

Nouvelle fiche de données de sécurité (FDS)

Le système général harmonisé demande une fiche de données de sécurité contenant 16 rubriques plutôt que les 9 sections que l’on retrouvait sur la fiche signalétique.

La nouvelle fiche de données de sécurité devra aussi inclure les pictogrammes de danger.

Depuis plusieurs années, certains fournisseurs proposaient déjà des fiches de données de sécurité à 16 rubriques. Ils devront se conformer aux nouvelles exigences. Pendant la période de transition, il sera désormais interdit d’utiliser les nouvelles étiquettes avec les anciennes fiches signalétiques à 9 sections.

La mise à jour des FDS n’est plus requise aux 3 ans. Toutefois, la mise à jour de la FDS est faite dès que de nouvelles données sont disponibles.

Nouvelles responsabilités de l’employeur

Les responsabilités de l’employeur et de l’employé demeurent. Toutefois, certaines responsabilités s’ajoutent à l’employeur :

  • Affecter un responsable de la transition au SIMDUT 2015
  • Archiver les fiches signalétiques désuètes
  • Demeurer informer sur le SIMDUT 2015

Formation adaptée à vos besoins

Besoin de formation pour vos cadres ou votre personnel? Nous pouvons vous aider. Demandez une soumission et réservez votre formation par un formateur agréé dès maintenant pour l’automne. Faites vites, les places sont limitées et s’envolent rapidement. Lalema est reconnue par la Commission des partenaires du marché du travail comme organisme formateur selon la loi favorisant le développement et la reconnaissance de la main-d’œuvre.

SIMDUT-2015-formation

Offre de formation 2014 pour les gestionnaires en hygiène et salubrité

Gestionnaire en hygiène et salubritéL’année 2013 s’achève et 2014 approche à grands pas. Prévoyez-vous de parfaire vos connaissances en hygiène et salubrité? Oui, ça tombe bien car je viens de terminer de préparer mon tout dernier séminaire de formation spécialement conçu pour les gestionnaires en hygiène et salubrité.

L’organisation du travail des préposés en hygiène et salubrité

Un séminaire de formation pour les chefs de services, chefs de section, les coordonnateurs et les chefs d’équipe. 

Objectif

Offrir des outils adaptés à votre quotidien pour assurer votre rôle de support face aux préposés en hygiène et salubrité œuvrant dans le réseau de la Santé au Québec

Durée

3 à 4 heures

Coût

Remplissez le formulaire plus bas pour obtenir une soumission personnalisée.

Emplacement

Chez Lalema à Montréal. Je peux aussi me déplacer (frais additionnels à prévoir pour transport, hébergement et repas selon la distance)

Nombre de participants

Maximum 6 participants par séance

Déroulement

  • 7 habitudes pour réussir tout ce que l’on entreprend
  • Définir la mission, rôles et responsabilités du service
  • Outils de gestion
    • Évaluation des besoins en ressources
    • Routes de travail
    • Planification des travaux périodiques
    • Contrôle de la qualité
    • Comité de sélection de produits et d’équipement
    • Politique de remplacement
  • Formation
    • Techniques de travail
    • Produits et équipements
    • Santé et sécurité
    • Organisation
    • Communication
  • Exercice pratique
    • « Journée type-Journée idéale »
  • Évaluation
    • Formulaire en ligne à remplir. Les résultats sont compilés individuellement et par groupe pour montrer vos forces et faiblesses.
  • Logiciels de gestion (Propre, Mikado, Sanitek, Proprius, Sanix, Servox)
    • Revue des forces de chaque outil
  • Lignes directrice et guide du MSSS
    • Guide de gestion intégrée de la qualité en hygiène et salubrité (Nouveau)
    • Lignes directrices en hygiène et salubrité (surfaces high touch et low touch)
    • Démarche pour le développement de stratégies d’entretien des surfaces
    • Techniques et équipements de travail en hygiène et salubrité
    • Désinfectants et désinfection en hygiène et salubrité
    • Mesures d’hygiène et de salubrité au regard du Clostridium difficile
    • Les Zones grises : Processus d’attribution des responsabilités
    • Programme de formation en hygiène et salubrité

Des gestionnaires en hygiène et salubrité mieux outillés

Après ce séminaire, sans contredit vous serez mieux outillés pour affronter votre quotidien!

Pré-inscription ici:

5 obstacles qui nuisent à l’entretien sanitaire

dominosNos rencontres, nos observations et nos discussions avec des travailleurs nous ont permis de constater certaines entraves à la performance. Voici en résumé ce qui en est ressorti. Vos commentaires sont les bienvenus pour argumenter ces obstacles:

Des installation déficientes

  • Les éviers des points d’eau sont trop élevés
  • Peu d’espace de rangement pour les fournitures, les produits et les équipements
  • Des revêtements de sol détériorés créant en plus un risque d’accidents pour les usagers
  • Encrassement et/ou endommagement marqué des plinthes
  • Les espaces de rangements sont parfois trop restreints, encombrés
  • L’alimentation et le renvoi d’eau mal adaptés

Des horaires de travail inadéquats

L’efficience de ce travail est accentuée ou résorbée s’il est exécuté en l’absence ou en présence des occupants. Il faut donc dans un cadre de recherche d’efficacité au travail, répartir le plus possible l’exécution des tâches dans des plages horaires les plus favorables d’exécution.

Une formation insuffisante

  • Les connaissances techniques d’usage des produits et des équipements sont à des degrés divers
  • Diverses lacunes en matière de techniques de l’entretien des diverses surfaces
  • Mauvais usage des équipements de protection personnelles (gants, lunettes, etc.)

Une organisation du travail désorganisée

L’absence d’un quelconque plan de travail pour assurer les travaux routiniers et périodiques constitue un lacune importante pour assurer la qualité de l’entretien et la productivité des travailleurs.

Des produits et des équipements inadaptés

Les produits chimiques et le parc d’équipement constituent indéniablement des éléments importants pour assurer l’efficience lors du nettoyage et de l’asepsie de l’environnement de tout établissement. Il devient donc essentiel d’associer étroitement les actions quotidiennes de la main-d’œuvre, en matière d’hygiène, avec une gamme de produits et d’équipements qui favorisent la qualité de leur prestation.

Il est important de considérer qu’un bon entretien des appareils prolonge de façon significative leur durée et permet une rationalisation des coûts de remplacement.

Les systèmes de dilution automatique permettent d’uniformiser la concentration et surtout de respecter les dilutions recommandées par le manufacturier. Des pompes manuelles, si bien utilisées, sont une alternative intéressante.

Conclusion

Il ne faut pas se le cacher, il y aura toujours d’importants efforts pour contrer les obstacles et pour assurer la satisfaction de la clientèle en matière d’hygiène et de salubrité. Demain, je vous donne 10 éléments essentiels à la réalisation de l’activité entretien sanitaire. Pour ne pas manquer mon article, inscrivez-vous pour recevoir nos articles directement dans votre boîte de courriel.

 

Entrez votre courriel:

Articles connexes suggérées

Service de nettoyage de jour pour un meilleur service?

Sauvez du temps, Soyez performant, Impressionnez vos clients!

Développer vos routes de travail avec Sanitek de Lalema