Vous connaissez? le Parkour.

3e billet de la série « Vous connaissez? », ces billets sont destinés à vous apprendre quelque chose de nouveau à chaque semaine. Cette semaine: Le Parkour de Sanitek. Un outil indispensable en gestion des routes de travail en hygiène et salubrité. Vous connaissez? Tant mieux, venez relire et partager. Vous ne connaissez pas? Tant mieux, vous venez d’apprendre quelque chose d’utile.

parkour

Qu’est-ce que le Parkour?

Dans le jargon usuel, Le Parkour (PK), ou art du déplacement (ADD), est une discipline sportive acrobatique qui consiste à franchir des obstacles urbains ou naturels, par des mouvements rapides et agiles (course à pied, sauts, gestes d’escalade, déplacements en équilibre, etc.) et sans l’aide de matériel.

Dans le domaine de l’hygiène et de la salubrité, le Parkour de Sanitek est une suite ordonnancée de tâches à accomplir dans un lieu donné. Tout comme l’art du déplacement, un Parkour sert à optimiser les déplacements et assurer une flexibilité dans le travail.

Un séquence peut alors être exécutée pour permettre la réalisation du devis d’entretien planifié et laisser de la place aux imprévus qui eux sont inévitables trop souvent.

Planifier, Réaliser, Contrôler

C’est ce qui résume en 3 mots Sanitek: Planifier, Réaliser et Contrôler. Sanitek comprend un puissant outil d’analyse et de simulation, un module opérationnel moderne et rapide, des outils de contrôle et des tableaux de bords utiles, flexibles et pertinents.

Comment utiliser le Parkour?

Parkour est accessible via l’application WEB Sanitek. 100% conçu et programmé au Québec, en français. Demandez un devis sur www.sanitek.ca

Vous connaissez? le SaniSKAN.

2e billet de la série « Vous connaissez? », ces billets sont destinés à vous apprendre quelque chose de nouveau à chaque semaine. Cette semaine: Le SaniSKAN de Sanitek. Un outil indispensable en gestion de la traçabilité des opération en hygiène et salubrité. Vous connaissez? Tant mieux, venez relire et partager. Vous ne connaissez pas? Tant mieux, vous venez d’apprendre quelque chose d’utile.

saniskan

Qu’est-ce que le SaniSKAN?

Le SaniSKAN est une nouvelle sécuritaire technologie NFC compatible avec toutes les tablettes et les téléphones mobiles récents y compris les iPhone et les iPad. Les balises sont discrètes et peuvent être fixées dans les pièces ou sur les étages critiques pour votre traçabilité. Fini les feuilles de papier derrières les portes que personne ne lit!

C’est aussi un indicateur clé en prévention des infections pour assurer que l’entretien critique a été effectué aux endroits déterminés, au moment opportun et à la bonne fréquence.

Un bon outil de recherche également

Avec le SaniSKAN, les travailleurs et les inspecteurs pourront lister les pièces d’un secteur ou voir les tâches d’une pièce. Tout cela dans un environnement sécurisé pour éviter que les finfinos remplissent les feuilles à l’avance.

Compatible avec les code QR

Notre technologie est aussi compatible avec la technologie des codes QR rendant ainsi son utilisation plus facile et plus polyvalente.

Comment utiliser le SaniSKAN?

SaniSKAN est accessible via l’application WEB Sanitek. 100% conçu et programmé au Québec, en français. Demandez un devis sur www.sanitek.ca

Vous connaissez? le SaniSKORE.

Je commence un série de billet sur le thème : « Vous connaissez? » Cette semaine: Le SaniSKORE de Sanitek. Un outil indispensable en gestion de la qualité. Vous connaissez? Tant mieux, venez relire et partager. Vous ne connaissez pas? Tant mieux, vous venez d’apprendre quelque chose d’utile.

saniskore

Qu’est-ce que le SaniSKORE?

Le SaniSKORE est une nouvelle façon d’évaluer la qualité. C’est une évaluation algorithmique de la qualité adjoint d’un système de gestion des routes de travail en hygiène et salubrité.

Le SaniSKORE vous permet d’agir et d’évaluation la qualité des prestations de travail en utilisant 2 concepts simples et visuels: la Priorité sanitaire d’une vocation (par exemple une salle de toilette) et l’Impact sanitaire d’une tâche (par exemple la désinfection des installations sanitaires).

La Priorité sanitaire par vocation

Basée sur une échelle de 1 à 4 avec nomenclature et formes géométriques, la priorité sanitaire permet de travailler là où ça compte vraiment. Plus le nombre de face est grand, plus la priorité sanitaire est élevée.

L’Impact sanitaire par tâche

Basée sur une échelle de 1 à 4 avec nomenclature et un code de couleur (adapté aux daltoniens), l’impact sanitaire permet de mettre nos efforts sur les tâches qui ont un impact plus grand. Plus la couleur est chaude (vers le rouge), plus l’impact sanitaire est élevé.

Comment utiliser le SaniSKORE?

SaniSKORE est accessible via l’application WEB Sanitek. 100% conçu et programmé au Québec, en français. Demander un devis sur www.sanitek.ca

Approvisionnement écoresponsable

L’approvisionnement Écoresponsable fait-il parti de vos priorités? Malgré la pandémie, il faut maintenir le cap vers une économie plus verte, plus responsable et plus… économique! Ben oui, Économique, ben oui!

approvisionnement écoresponsable

Une nouvelle façon de s’approvisionner

Vous connaissez lalema.com, « Demander un prix » ! 541-645-PRIX ! Oui, notre catalogue en ligne est l’un sinon LE plus complet de l’industrie. 100% bilingue et avec plus de 35,000 produits incluant les schémas de pièces (« part list ») de tous nos équipements. Car il vaut mieux les réparer de temps en temps. C’est bon pour l’environnement et le portefeuille.

Mais voilà, avec les nouvelles technologies. nous avons ajouté une nouvelle façon pour vous approvisionner un produits sanitaires et produits de désinfection: LALEMA EXPRESS!

Des promos incroyables et des produits dont vous avez besoin, tous les jours. Parce qu’il faut bien commencer par quelque chose, notre sélection unique de produits prisés vous sera livré avec le même soins que nos commandes régulières. Le paiement lui est Express! Propulsé par une technologie canadienne, cette nouvelle plateforme vous plaira assurément!

Approvisionnement régulier

Vous ne trouvez pas l’item sur lalemaexpress.com? son grand frère lalema.com l’aura! 2 sites pour être plus proche de vous et de vos besoins.

Besoin de formation en hygiène et salubrité

Nous avons une super plateforme numérique d’apprentissage sur lalema.didacte.com. Vous y trouverez des formations en lignes abordables et pratiques.

La petite histoire de l’eau de Javel 2021

Javel

L’eau de Javel a été étudiée pour la première fois par un chimiste français du nom de Claude Louis Berthollet en 1775. Son usine était située à Paris dans le quartier de Javel.

Au début, on l’utilise pour la lessive et comme décolorant. Dès 1820, un pharmacien du nom de  Antoine Germain Labarraque approfondit l’étude de ses propriétés désinfectantes. Au XIXe siècle, on l’utilise couramment comme désinfectant et le traitement de l’eau potable. La NASA utilisa de l’Eau de Javel durant le programme Apollo pour désinfecter la fusée Appolo XI à son retour pour éviter de contaminer la Terre avec de potentiels dangereux virus !

Eau de Javel

L’eau de Javel est faite d’hypochlorite de sodium (NaClO). Pour les fans de chimie, on la fabrique ainsi:

Cl2 + 2 NaOH → NaCl + NaClO + H2O.

Pour les autres, c’est la même formule!

Hypochlorite de sodium stabilisée

De nos jours, on l’utilise encore comme désinfectant. Des formules stabilisées permettent de combiner l’action des surfactants à celle du chlore. C’est le cas de l’Ali-Flex.

Un des avantages majeurs de l’Ali-Flex RTU est d’être un désinfectant ainsi qu’un nettoyant.

Ali-Flex RTU est prêt à utiliser et ne requiert aucune dilution, ce qui permet d’éviter les erreurs de dilution ou une manipulation erronée du produit, tout en sauvant du temps.

Vous pouvez trouver plus de détails sur notre site Internet en cliquant ici.

PROCUREZ VOUS LE LIVRE « D’ABORD NETTOYER »

Autres sources:
http://fr.wikipedia.org/wiki/Eau_de_Javel
http://www.eaudejavel.fr/pages/eau/historique.asp

D’abord nettoyer en 2021 et après

On sait maintenant que ce virus que je décide de ne pas nommer se propagerait dans l’air et moins, voir beaucoup moins sur les surfaces. Soit. Sauf que là, j’ai le goût de dire qu’il faut continuer de nettoyer et désinfecter les surfaces de contacts fréquents La raison est bien simple: la qualité d’un environnement se mesure aussi pas l’absence de saletés, de poussières, de résidus et dans bien des cas par l’absense de matière organiques ou de microbes. Voyons comment on peut faire cela.

nettoyer

Créer un processus pour nettoyer et désinfecter

Selon la Santé publique du Canada:

Les propriétaires d’entreprise et les exploitants de lieux communautaires devraient élaborer ou revoir les des procédures et des protocoles relatifs au nettoyage et désinfection des espaces publics. Ils devraient :

– être conscients des exigences en matière de santé et de sécurité au travail
– connaître et respecter les exigences du Système d’information sur les matières dangereuses utilisées au travail (SIMDUT) concernant les produits dangereux sur le lieu de travail
– avoir ou établir des processus de nettoyage et de désinfection du site, y compris des précautions à prendre si un employé ou un visiteur présente des symptômes de COVID-19

Cela aidera à déterminer où il faut apporter des améliorations ou effectuer des travaux supplémentaires de nettoyage et désinfection.

Santé publique du Canada

Ceci est vrai pour la COVID-19, mais ça s’applique également en TOUT temps. Certes, l’Influenza, la gastro, on connait ça, mais sans être un expert épidémiologiste ni un actuaire, imaginez un peu la diminution de l’absentéisme, les gains de productivité ou juste le plaisir de ne pas tomber malade et d’être plus en santé? Ça vaut le coût de nettoyer un peu plus.

D’abord nettoyer

Avant toute chose, l’important est de nettoyer les surfaces à intervals définis selon la priorité sanitaire des vocations (exemple d’une toilette vs un dépôt) d’espaces mais aussi de donner une priorité sanitaire selon le type de tâche (exemple de nettoyer les tables de cafétéria vs dépoussiérer les grilles de ventilation).

Les points de contact devrait également être désinfectés après avoir été nettoyés. À quelle fréquence? Ça dépend principalement de l’achalandage, de l’intensité et de la perniciosité (gravité).

Il faut seulement utiliser des désinfectants pour surfaces dures assortis d’un numéro d’identification du médicament (DIN). Ce numéro de huit chiffres est attribué par Santé Canada et il confirme que le produit désinfectant est approuvé et sécuritaire pour un usage au Canada.

Il faut lire et suivre les instructions des fabricants afin d’utiliser de façon sécuritaire les produits de nettoyage et de désinfection (c.-à-d. porter des gants, utiliser les produits dans un endroit bien aéré, laisser le désinfectant suffisamment longtemps sur la surface pour qu’il tue les germes selon le produit utilisé).

Des produits comme le Myosan sont très utilisés durant la pandémie de COVID-19 car prêt à utiliser et beaucoup moins irritant que d’autres produits oxydants.

Analyser vos besoins en hygiène et salubrité et mesurer vos résultats

Il existe de outils comme Sanitek pour :

  • établir les besoins en hygiène avec un devis d’entretien,
  • démontrer en opérations que les tâches sont exécuter à l’aide de la technologie SaniSKAN qui appose un estampille temporelle géolocalisées à chaque tâche effectuée
  • démontrer la qualité avec notre algorithme SaniSKORE qui tient justement compte de la priorité sanitaire des vocations et de l’impact sanitaire des tâches. Une vraie analyse intelligente.

Visitez www.sanitek.ca pour demander une démo!

Se laver les mains

J’en parlerai prochainement, mais en attendant, vous pouvez en apprendre plus sur le lavage de mains en suivant ce lien.

Un peu de lecture sur papier?

Je vous suggère des livres (divulgation, j’en suis l’auteur) sur l’hygiène et la salubrité. Une collection unique disponible sur Amazon!

nettoyer
Collection Lalema

Jour de la Terre – Ensemble et maintenant

Jour de la terre

Le 22 avril est la journée dédiée à la Terre. Ce jour de sensibilisation et réflexion a été lancé en avril 1970 par le sénateur américain Gaylord Nelson, voulait d’abord secouer l’inertie politique et collective face à la pollution et la dégradation de notre environnement.

Pour la plupart des gens et des organisations, recycler, réduire à la source et poser des gestes verts fait partie du quotidien. Il est toutefois possible d’aller encore plus loin.

Réduction de l’eau

Un robinet automatique permet d’économiser jusqu’à 70 % de l’eau utilisée pour se laver les mains, selon une étude bruxelloise. En ouvrant l’eau seulement lorsque les mains se trouvent sous le jet, on évite le gaspillage… et les débordements.

Plus de papier!

Le séchoir à main moderne peut utiliser jusqu’à 80 % moins d’énergie que les séchoirs électriques habituels. En séchant les mains à l’air, on élimine le papier, et ce modèle a de plus l’avantage de permettre de réduire le bilan de carbone des entreprises.

L’automatisation est définitivement l’avenir de la planète!