L’importance de nettoyer avant de désinfecter

Nettoyage avec un chiffon en microfibre

Le nettoyage et la désinfection sont depuis longtemps des opérations de routine dans tout établissement. Bien entendu, la pandémie de la COVID-19 a mis encore plus en lumière ces opérations puisque le SRAS-CoV-2 peut persister sur divers matériaux de surface pendant des heures ou des jours. Les établissement ont cherché à améliorer ces pratiques de nettoyage et désinfection. Alors, c’est impératif que ce processus doit être ordonné. Ce billet traite donc de l’importance de nettoyer avant de désinfecter. Ce processus de nettoyage et désinfection est en 2 étapes afin de réduire le risque de transmission d’infections environnementales.

D’abord nettoyer! Pourquoi?

Primum nitidare – « D’abord nettoyer », c’est effectivement un livre que mon collègue Gaétan Lanthier a écrit en 2019. C’est donc de dire que ce sujet n’est pas nouveau!

Le Centres pour le contrôle et la prévention des maladies (CDC) cite:
« Le nettoyage est « la première étape nécessaire de tout processus de stérilisation ou de désinfection » ou, plus simplement, vous devez nettoyer avant de pouvoir désinfecter. »

Le CDC rajoute: « Le nettoyage est une forme de décontamination qui rend la surface environnementale sûre à manipuler ou à utiliser en éliminant les matières organiques, des sels et des salissures visibles, qui interfèrent tous avec l’inactivation microbienne. »

C’est dans l’action mécanique (la friction)

L’action physique du frottement avec des détergents, des tensioactifs et du rinçage à l’eau permet d’éliminer un grand nombre de microorganismes des surfaces.

Des études ont démontré que la friction ou l’action mécanique est au cœur du nettoyage. C’est ce qui facilite l’élimination effective de la saleté, des débris, des microbes et des souillures, rendant une surface prête pour la désinfection si nécessaire.

Une question d’interférence

Le CDC définit le nettoyage comme la « première étape nécessaire » de tout processus de désinfection pour « au moins deux » raisons importantes :
il élimine toute barrière entre le désinfectant et l’agent pathogène ciblé et
il élimine les matières qui pourraient potentiellement inactiver le désinfectant.

Afin de tuer efficacement les agents pathogènes, les produits chimiques désinfectants doivent être en contact direct avec l’agent pathogène. Cependant, les salissures et les débris peuvent enrober ou protéger les micro-organismes. Ces débris et salissures servent essentiellement
de barrière protectrice entre le produit chimique et la cible.

La formation de biofilms

Une autre raison importante de nettoyer avant de désinfecter a moins rapport avec l’action immédiate d’un désinfectant sur une surface. C’est plutôt en prévention d’un problème futur, soit la formation d’un biofilm.

Les biofilms sont des populations de micro-organismes fixées à une surface solide et protégées par une « couche visqueuse ». Cette couche est une matrice extracellulaire de polysaccharides et de matériaux non cellulaires.

Les biofilms peuvent se former sur pratiquement toutes les surfaces dures, du comptoir au tuyau d’eau. Ils s’impliquent dans une série de maladies infectieuses.

Et la technologie sans contact?
Pulvérisateur électrostatique pour désinfection ULVC

Bien que les recherches aient montré que nombre de ces systèmes, de la lumière ultraviolette (UV-C) à la vapeur de peroxyde d’hydrogène (HPV) en passant par les pulvérisateurs électrostatiques, peuvent réduire la contamination microbienne, les experts avertissent qu’ils doivent être utilisés en complément du nettoyage et de la désinfection manuels standards plutôt qu’en remplacement.

Les matières organiques, la saleté et la salissure sont un facteur limitant pour la technologie UV-C. Une charge organique légère ou lourde a un impact négatif significatif de l’efficacité destructif des appareils.

En bref, nettoyer avant par l’action mécanique afin de retirer la saleté, les débris et les microbes. L’étape de la désinfection se fait après que les interférences soient retirées par le nettoyage dans le but de tuer les microbes. C’est ainsi qu’on diminue le risque de transmission d’infections environnementales en gardant les surfaces propres.

Besoin de chiffons en microfibres Hygen pour le nettoyage? Visitez Lalema!

Traduction libre de l’article de Rubbermaid TWO STEPS FOR A REASON:
THE CASE FOR CLEANING PRIOR TO DISINFECTION

https://www.rubbermaidcommercial.com/resource-center/1b113258af3968aaf3969ca67e744ff8/The_Case_for_Cleaning_Prior_to_Disinfection_White_Paper/

Sources:
https://www.cdc.gov/coronavirus/2019-ncov/community/disinfecting-building-facility.html

Les méthodes et produits de nettoyage de surface RCP

Microfibre HYGEN de Rubbermaid Commercial Products
Microfibre HYGEN de Rubbermaid Commercial Products

La COVID-19 nous a emmené à adopter de nouveaux protocoles afin d’assurer la sécurité des patients et du personnel dans les établissements de soins de santé. Ceci dit, il est crucial de s’équiper avec les bons produits de nettoyage de surface en milieu de santé! Quels sont les produits appropriés? Comment devrait-on nettoyer? Explorons-les grosso modo à l’aide des choix et des conseils de Rubbermaid Commercial Products, leader mondial dans l’industrie du nettoyage commercial! Bien sûr, selon la disponibilité de certains produits, Lalema met son petit grain de sel ;)!

Produits pour le nettoyage de surface

D’abord, voici ci-bas des produits suggérés par RCP pour le nettoyage de surface. Dans l’ensemble, ils sont tous disponibles et accessibles. Autrement, on propose des remplacements / équivalents.

Produits de nettoyage de surface Rubbermaid Commercial Products
Produits de nettoyage de surface recommandés

Chiffons en microfibres Hygen – Les chiffons en microfibres tout-usage 16″ x 16″ HYGEN de Rubbermaid Commercial Products éliminent 99,9% des virus et des bactéries testés sur les surfaces.

Brosse à cuvette – Cette brosse à cuvette possède un manche en plastique. La brosse est faite de poils en polypropylène. Elle est résistante aux odeurs et aux taches.

Support pour brosse à cuvette – Ce support pour brosse à cuvette est faite de polypropylène. Il est résistant aux taches et aux odeurs.

Bouteille et vaporisateur: Bouteille graduée pour insérer et vaporiser des solutions nettoyantes.

En remplacement des chiffons en microfibre jetables Hygen ainsi que sa chaudière d’humidification, on vous propose ceci:

Ensemble de lingettes sèches et MYOSAN TB – Ensemble de lingettes sèches et MYOSAN TB conçu pour désinfecter et éliminer les micro-organismes sur les surfaces dures. Il devrait inactiver le nouveau coronavirus SRAS-CoV-2, le virus qui cause la COVID-19.

Ensemble de lingettes sèches et MYOSAN TB
Ensemble de lingettes sèches et MYOSAN TB

Les meilleures pratiques

Ensuite, comme les attentes en matière de propreté et d’hygiène s’élèvent, les établissements doivent s’assurer qu’ils disposent d’un processus de nettoyage établi qui comprend le nettoyage régulier des zones à haute fréquentation. Ci-dessous, vous trouverez les meilleures pratiques de nettoyage de surface utilisées aujourd’hui dans les hôpitaux.

Des conseils pour le nettoyage

  1. Nettoyez systématiquement, dans le sens horaire ou antihoraire – Aucune surface n’est oubliée, ce processus permet de gagner du temps et est plus ergonomique
  2. Passez du propre au sale – Cela permet de réduire la probabilité de la propagation des infections et des contaminants
  3. Nettoyez de haut en bas – Toute poussière ou débris délogé(e) de la surface supérieure tombe naturellement aux surfaces inférieures
  4. Essuyez dans un sens (essuyage unidirectionnel) – L’essuyage unidirectionnel assure que la solution soit appliquée sur toute la surface, alors que l’essuyage circulaire contamine à nouveau les zones
  5. Code de couleur – Utilisez les chiffons d’une seule couleur selon les zones. Par exemple:
    – Rouges pour les zones à risque élevé
    – Bleus pour les miroirs
    – Jaunes pour les bains et douches

Méthodologie du pliage 8 surfaces

Enfin, la méthodologie du pliage 8 surfaces! C’est le pliage sur 8 côtés pour les chiffons en microfibre. Il permet d’optimiser l’utilisation du chiffon tout en réduisant le risque de contamination croisée pendant le processus de nettoyage. Voici les étapes:

La méthodologie du pliage 8 surfaces de Rubbermaid Commercial Products
La méthodologie du pliage 8 surfaces de Rubbermaid Commercial Products
  1. Commencez en ouvrant un chiffon de microfibre propre
  2. Pliez le chiffon de microfibre en deux
  3. Pliez le chiffon de microfibre en quatre
  4. Nettoyez les surfaces avec les deux faces exposées du chiffon
  5. Ouvrez une fois le chiffon de microfibre pour changer les côtés
  6. Repliez pour exposer les deux faces de nettoyage propres
  7. Ouvrez complètement le chiffon en microfibre lorsque les quatre côtés ont été utilisés
  8. Répétez les étapes 2 à 7 pour utiliser les huit côtés

En somme, ces conseils ne sont que généraux puisque nous ne sommes pas rentrés dans les détails. L’importance est d’instaurer une méthodologie (s’il n’y a pas déjà lieu) de travail et de s’équiper des bons produits. N’oubliez surtout pas de porter des équipements de protection individuelle! On se garde le sujet du nettoyage de plancher pour la semaine prochaine!

Lalema souhaite remercier et saluer tout le personnel dans les établissements de santé pour leur services rendus!

Sources:
https://www.rubbermaidcommercial.com/back-to-clean-guides/

Plein feu sur la microfibre!

Chiffons de microfibre multi-usages MFC-1414/10P de Wipeco

Comme on le sait tous, le nettoyage et la désinfection des lieux et surfaces n’ont jamais été aussi primordiaux avec la pandémie de la COVID-19. On parle souvent des nettoyants désinfectants, mais cette fois-ci, on s’attarde aux accessoires de nettoyage en microfibre. Depuis son introduction commerciale, la microfibre fait partie du quotidien grâce à sa fiabilité et son efficacité à nettoyer et essuyer.

Qu’est-ce qu’un chiffon de microfibre?

La microfibre est une fibre textile synthétique (polyester, polyamide ou un mélange) très fine et légère dont le titre est inférieur à un décitex.
Le décitex est une unité de mesure : 1 décitex = 1 g / 10 km de fil
D’ailleurs, le terme « microfibre » est utilisé lorsque 10 km de fils pèsent moins d’un gramme.

Une microfibre (filament) se caractérise par son faible diamètre, la nature de sa fibre et sa structure. Donc, les microfibres ne sont pas toutes pareilles ni de la même qualité.

Cette matière révolutionnaire a vite été un incontournable dans les secteurs de l’hygiène, de la santé et de l’automobile. Visionner comment elle est fabriquée.

« Les histoires » de la microfibre

Personne n’est tout à fait sûre de où et quand la microfibre a été développée. Cependant, voici deux histoires / versions intéressantes:

  1. Selon Texasmicrofiber:
    « Vers la fin des années 1950, diverses techniques de filage ont été utilisées pour produire les fibres ultra-fines. À cette époque, les expériences avaient abouti à des morceaux de longueurs aléatoires, et le premier véritable succès s’est produit au Japon dans les années 1960.

    Le Dr Miyoshi Okamoto et Dr Toyohiko Hikota ont travaillé à la réalisation de ce projet pour finalement trouver des microfibres adaptées à un usage industriel. La fibre ultrasuède a été l’une des premières réussites, et a atteint le marché dans la décennie suivante. Cela a conduit à une explosion de la valeur des microfibres dans le secteur textile. »
  2. Selon Maboutiqueecolo:
    « Elle aurait été inventé par le suédois Rudolf Nordine dans les années 1980. L’invention de la microfibre se serait faite par hasard lors de la fabrication de « serviette » pour les salons de coiffure. Celles-ci étaient si absorbantes qu’elles aspiraient la teinture de cheveux tout juste colorés. Nordine s’est empressé de déposer un brevet pour protéger cette découverte. Il a d’ailleurs été primé au concours Lépine en 1998 pour cette invention, au Salon International de l’Invention de Paris. »

Usage et efficacité

La microfibre possède un pouvoir de nettoyer et dépoussiérer différentes sortes de surfaces sans nécessairement ajouter un produit nettoyant. C’est pourquoi elle peut être vue comme un produit bio et écologique.

Les chiffons en microfibres s’utilisent à sec ou humidifiés. D’abord, lorsqu’ils sont utilisés à sec, ils attirent la poussière et l’emprisonnent dans ses microfibres (micro-filaments). Puis, lorsqu’ils sont humides (avec ou sans produit nettoyant), ils accrochent le gras et la saleté pour les emprisonner aussi.

En période de pandémie, on l’utilise avec un nettoyant désinfectant pour désinfecter les surfaces. Lalema propose d’ailleurs d’utiliser un chiffon en microfibre avec un désinfectant tuberculocide. Cet ensemble de départ Myosan TB en est un exemple:

Ensemble de départ Myosan TB
Ensemble de départ Myosan TB

Il existe plusieurs types de produits en microfibre pour toutes de sortes de surfaces: chiffon, tampon / vadrouille, plumeau, serviette, etc.

Comment en prendre soin?

Les microfibres sont économiques et écologiques. Elles sont réutilisables jusqu’à 500 fois. Pour savoir comment en prendre soin, je vous invite à lire le billet « Avez-vous le pouce microfibre? » par Kim Beauregard. Je vous laisse cependant les points clés:

  • Lavez les microfibres séparément des autres textiles et items à laver
  • Utilisez une petite quantité de détergent à lessive liquide durant son lavage
  • N’utilisez pas d’agent assouplissant
  • Lavez-les à l’eau froide ou ambiante
  • Séchez les microfibres à basse température ou sans chaleur

Donc, la microfibre est une matière révolutionnaire dans le monde du nettoyage. Que l’on l’utilise en chiffon, en tampon / vadrouille ou en plumeau, c’est l’outil de nettoyage par excellence pour nettoyer et essuyer dans plusieurs secteurs d’activités. Enfin, les chiffons en microfibre peuvent remplacer les lingettes jetables. Utilisez-les avec un produit désinfectant pour désinfecter les surfaces de votre environnement.

Lalema propose plusieurs produits en microfibres de grande marques.

Sources:
https://www.microfibrefrance.com/quest-ce-quune-microfibre.html
https://www.gralon.net/articles/materiel-et-consommables/materiels-industriels/article-la-microfibre—une-matiere-revolutionnaire-4549.htm
http://www.maboutiqueecolo.com/fr/menage-rapide
https://texasmicrofiber.com/blog/brief-history-microfiber/
https://www.parish-supply.com/microfiber-history.aspx

Nettoyer et désinfecter les espaces publics durant la COVID-19

Les commerces non essentiels aillant une porte donnant sur l’extérieur ont commencé à rouvrir depuis lundi le 25 mai. Il est donc primordial de bien nettoyer et désinfecter les espaces publics durant la COVID-19. On entend par lieux publics: les écoles, universités, bibliothèques publiques, musées, transports en commun, lieux d’hébergement communautaires et milieux de travail. Les lignes directrices suivantes, en ce qui à trait au nettoyage et à la désinfections, proviennent de l’Agence de la santé publique du Canada.

Travail et planification durant la COVID-19 – Photo par airfocus sur Unsplash

À savoir

Il faut choisir des produits à la fois nettoyant et désinfectant pour surfaces dures dans les espaces publics. Ces produits sont efficaces pour éliminer le coronavirus. On les utilise sur les surfaces fréquemment touchées avec les mains. Par exemple: toutes sortes de poignées, les boutons d’ascenseurs, les tables, les comptoirs et les appareils électroniques.

Ensemble de départ Myosan TB avec vaporisateur et chiffon microfibre

D’abord, les produits nettoyant ne tuent pas nécessairement les germes, mais ils les enlèvent et les réduisent en nombre pour ainsi réduire le risque de propagation.

Puis, les produits désinfectant eux tuent les germes qui se trouvent sur les surfaces à l’aide de produits chimiques.

Enfin, les produits désinfectants pour surfaces dures à utiliser doivent avoir un numéro d’identification du médicament (DIN). Santé Canada attribue ce numéro de huit chiffres pour confirmer que le produit désinfectant est approuvé et sécuritaire pour un usage au Canada.

Procédure de nettoyage

De prime abord, les exploitants d’espaces communautaires devraient élaborer des procédures et protocoles relatifs au nettoyage des lieux publics et examiner leurs procédures ou protocoles existants. Cela aide à déterminer les améliorations à apporter ou même d’effectuer des tâches de nettoyage supplémentaires. Ensuite, voici les points essentiels d’une procédure de nettoyage:

Ensemble

Ensemble durant la pandémie – Image par Succo

Contribuons à prévenir la propagation de la maladie à coronavirus en nettoyant et désinfectant nos surfaces! Bon nettoyage à tous! Je vous laisse en vous écrivant à nouveau ces 4 petits mots… Lavez-vous les mains!

Visitez Lalema pour tout autre article de nettoyage et équipement de protection.

Traduction libre de l’Agence de la santé publique du Canada :
https://www.canada.ca/fr/sante-publique/services/publications/maladies-et-affections/nettoyage-desinfection-espaces-publics.html

Comprendre le nettoyage avec le cercle de Sinner

Voici une petit guide pour vous aider à comprendre le nettoyage. Le cercle de Sinner ça s’explique en 4 points:

Le Cercle de Sinner

  • Température
  • Temps
  • Travail
  • Chimique

Parfois appelé Cercle de Sinner ou « 3T-C », il s’agit de 4 facteurs qui influencent la qualité du nettoyage.

cercle-sinner-2017

Température

La chaleur peut influencer la qualité du travail. Certaines saletés se délogeront plus facilement sous l’effet de la chaleur. On n’a qu’à penser au lavage de la lessive.

La chaleur aura toutefois des limites (risque de brûlures, dommage sur les surfaces, génération de vapeur forte des solutions nettoyantes).

Avec l’équipement approprié, on peut même effectuer du nettoyage avec de la vapeur!

Temps

On ne le dira jamais assez, LAISSEZ AGIR LA SOLUTION NETTOYANTE! Plus l’eau et le nettoyant seront en contact avec les souillures, meilleure sera la dissolution. En exemple, nos parents savaient depuis longtemps qu’en laissant tremper un chaudron bien collé toute la nuit, le nettoyage était grandement facilité le lendemain!

Le temps aussi a ses limites, selon la nature de la tâche et de la tache, après quelques minutes ou quelques heures, les impacts seront diminués.

Travail

Le travail, l’action mécanique, le frottement, le jus de coude quoi! Voilà ce que ça prend. Donc de frotter manuellement avec un chiffon ou une brosse, cela aide. En frottant avec un machine rotative pour plancher en utilisant un tampon de sol, cela aide également.

Parmi les limites du travail, il y a le maximum d’effort physique, le risque de dommage aux surfaces.

Chimique

L’action chimique d’un produit d’entretien sanitaire assure une meilleure performance du nettoyage. Un nettoyant-dégraissant sera plus puissant qu’un nettoyant tout usage neutre. Certains types de saletés comme les résidus de savons seront facilement délogés par des produits acides. Les désinfectants de surfaces dures quant à eux auront pour fonction spécifiques de tuer les micro-organismes.

Parmi les limites des produits chimiques il y a les risques associés à la manipulation c’est pourquoi les équipements de protection individuelle peuvent être requis. Il y a aussi le bon choix selon la nature des saletés.

L’astuce: c’est un équilibre entre les 4 facteurs

Donc l’astuce, c’est qu’en augmentant un facteur, on peut réduire les autres. Par exemples:

  • En utilisant un chiffon microfibre plutôt qu’un linge ordinaire, on augmente l’action mécanique (plus rugueux), on peut réduire le temps.
  • En augmentant la température de l’eau (attention, pas trop!), on pourra réduire le travail ou l’action mécanique ou encore peut-être la puissance du chimique.
  • En augmentant le temps de contact de la solution nettoyante, on pourra réduire le travail ou l’action mécanique.

Si vous avez aimé ce post, partagez-le! Bon grand ménage!

Le cercle de Sinner

Cercle-de-Sinner-Lalema

Voici une petit guide pour vous aider à comprendre le nettoyage. Ça s’explique en 4 points:

Le Cercle de Sinner

  • Température
  • Temps
  • Travail
  • Chimique

Parfois appelé Cercle de Sinner ou « 3T-C », il s’agit de 4 facteurs qui influencent la qualité du nettoyage.

Température

La chaleur peut influencer la qualité du travail. Certaines saletés se délogeront plus facilement sous l’effet de la chaleur. On n’a qu’à penser au lavage de la lessive.

La chaleur aura toutefois des limites (risque de brûlures, dommage sur les surfaces, génération de vapeur forte des solutions nettoyantes).

Avec l’équipement approprié, on peut même effectuer du nettoyage avec de la vapeur!

Temps

On ne le dira jamais assez, LAISSEZ AGIR LA SOLUTION NETTOYANTE! Plus l’eau et le nettoyant seront en contact avec les souillures, meilleure sera la dissolution. En exemple, nos parents savaient depuis longtemps qu’en laissant tremper un chaudron bien collé toute la nuit, le nettoyage était grandement facilité le lendemain!

Le temps aussi a ses limites, selon la nature de la tâche et de la tache, après quelques minutes ou quelques heures, les impacts seront diminués.

Travail

Le travail, l’action mécanique, le frottement, le jus de coude quoi! Voilà ce que ça prend. Donc de frotter manuellement avec un chiffon ou une brosse, cela aide. En frottant avec un machine rotative pour plancher en utilisant un tampon de sol, cela aide également.

Parmi les limites du travail, il y a le maximum d’effort physique, le risque de dommage aux surfaces.

Chimique

L’action chimique d’un produit d’entretien sanitaire assure une meilleure performance du nettoyage. Un nettoyant-dégraissant sera plus puissant qu’un nettoyant tout usage neutre. Certains types de saletés comme les résidus de savons seront facilement délogés par des produits acides. Les désinfectants de surfaces dures quant à eux auront pour fonction spécifiques de tuer les micro-organismes.

Parmi les limites des produits chimiques il y a les risques associés à la manipulation c’est pourquoi les équipements de protection individuelle peuvent être requis. Il y a aussi le bon choix selon la nature des saletés.

L’astuce: c’est un équilibre entre les 4 facteurs

Donc l’astuce, c’est qu’en augmentant un facteur, on peut réduire les autres. Par exemples:

  • En utilisant un chiffon microfibre plutôt qu’un linge ordinaire, on augmente l’action mécanique (plus rugueux), on peut réduire le temps.
  • En augmentant la température de l’eau (attention, pas trop!), on pourra réduire le travail ou l’action mécanique ou encore peut-être la puissance du chimique.
  • En augmentant le temps de contact de la solution nettoyante, on pourra réduire le travail ou l’action mécanique.

 

Si vous avez aimé ce post, partagez-le! Bon grand ménage!

Avez-vous le pouce microfibre?

microfibre-lalema

Crédit photo: Ivan Di Capua

Non, les microfibres ne sont pas biodégradables. Non, les microfibres ne sont pas faites de bioplastiques. Cependant, elles sont économiques et écologiques : vous pouvez les réutiliser jusqu’à 500 fois! C’est beaucoup plus qu’un simple chiffon de coton ou d’un essuie-tout en papier… Bien entendu, vous devez vous assurer d’en prendre soin et d’acheter de la qualité. Mais comment prendre soin d’une microfibre? Voici quelques trucs pour vous donner des pouces microfibre!

Utiliser une microfibre javellisable avec un produit à base d’eau de Javel (hypochlorite de sodium) comme l’Ali-Flex-RTU

Effectivement, certains produits oxydants comme l’eau de Javel et le peroxyde d’hydrogène pourraient réagir avec les molécules de votre microfibre, en altérant la nature, l’apparence et l’efficacité.

Laver les microfibres séparément des autres textiles et items à laver

On achète la microfibre de qualité car elle laisse peu de charpies (petits bouts de textile visibles) sur la surface après son utilisation. Si vous la mélangez avec d’autres textiles et items qui laissent beaucoup de charpies tels le coton, la viscose et la rayonne, les charpies s’accrocheront aux fibres de votre microfibre, ce qui reviendra au même que d’acheter une microfibre de qualité inférieure. Si vous ne pouvez pas faire des brassées séparées, pensez à placer les microfibres dans un sac qui va à la laveuse. Cela réduira les risques d’exposition aux charpies indésirables.

Laver les microfibres à l’aide d’une petite quantité de détergent à lessive liquide

Comme les microfibres retiennent très bien les saletés, il faut un détergent liquide puissant pour les nettoyer. Ainsi, privilégiez un détergent à lessive liquide, plutôt qu’en poudre, car celui-ci ira tout de suite solubiliser les saletés sur votre microfibre. Utilisez une juste mesure de détergent en suivant l’étiquette du manufacturier, car trop de détergent pourrait nuire au rinçage complet des microfibres et ainsi diminuer leur efficacité nettoyante.

Si vous désinfectez ou planifiez désinfecter avec votre microfibre, il y aura aussi de nombreux micro-organismes pris dans les cavités des fibres. Privilégiez alors l’utilisation d’eau de Javel ou encore mieux d’un désinfectant-nettoyant tel l’Ali-Flex RTU pour laver vos microfibres. Vous vous assurerez ainsi d’avoir une microfibre saine à chaque coup.

Ne pas utiliser d’agent assouplisseur

Ne pas utiliser d’agent assouplisseur liquide lors du lavage, ni sous forme de feuille lors du séchage avec vos microfibres. Pourquoi? Car un agent assouplisseur viendra se lier aux cavités et fibres de votre microfibre, empêchant celles-ci d’accrocher les saletés et micro-organismes. De plus, vous risquez de laisser des traces lorsque vous nettoierez avec elles. Deux bonnes raisons de ne pas assouplir vos microfibres!

Laver les microfibres à l’eau froide ou ambiante

Certains désinfectants perdent leur efficacité en eau chaude. Et, honnêtement, utiliser de l’eau froide ou à température pièce est plus éco-énergétique pour vos installations!

Sécher les microfibres à basse température ou sans chaleur

Un des signes d’une microfibre de mauvaise qualité est son ratio de rétrécissement après un séchage à haute température. Néanmoins, avec le temps, toute microfibre aura un léger rétrécissement si vous la séchez avec chaleur.

Pourquoi? Une microfibre est composée de fibres interreliées au niveau moléculaire. Si on chauffe trop la microfibre, les molécules changent d’orientation de façon chaotique. Cela occasionne le rétrécissement du chiffon et diminue l’efficacité nettoyante de chaque fibre.

En diminuant la chaleur de séchage ou en choisissant un mode de séchage à l’air libre, vous prolongez ainsi la durée de vie de vos microfibres.

Même la meilleure microfibre a une fin

Si votre microfibre est devenue naine, qu’elle laisse des traces grasses ou des charpies, qu’elle a changé de couleur ou vous semble plus rugueuse au toucher, c’est probablement signe qu’elle a atteint sa durée de vie ou qu’elle a été mal entretenue…

Si après tout cela, vous préférez ne pas vous casser le pouce avec l’entretien des microfibres, Optez pour des chiffons en microfibre jetables de Rubbermaid!

 

Dans mes prochains billets, je vais vous parler de l’impact de la qualité des microfibres sur leur durabilité et leur efficacité ainsi que de leur utilisation optimale. Pour ne rien manquer de cette série de billets sur les microfibres, abonnez-vous à notre blog :

Abonnez-vous à ce blog par e-mail.

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à ce blog et recevoir une notification de chaque nouvel article par e-mail.

et faites comme nos 10,000 clients, inscrivez-vous à notre infolettre :

Inscrivez-vous maintenant ici