Service de nettoyage de jour pour un meilleur service?

Service de nettoyagePendant des années, on a vanté les mérites du service de nettoyage de soir ou de nuit comme étant une façon d’augmenter la productivité et la qualité des prestations d’entretien ménager.

Depuis quelques temps, on observe un phénomène inverse. Les entreprises ont recours de plus en plus à un service jour pour la quasi-totalité de leur service d’hygiène et salubrité. Est-ce qu’il s’agit d’une mode? d’un changement durable? d’une nouvelle façon de faire plus rentable?

Voici un tableau qui résume les avantages et les inconvénients d’un service de nettoyage de jour vs un service de nettoyage soir/nuit

Tableau des avantages et inconvénients d’un service de nettoyage jour vs soir/nuit
Avantages Inconvénients
Service nettoyage de jour
  • Économie d’énergie (chauffage, éclairage)
  • Motivation du personnel accrue
  • Diminution de l’absentéisme
  • Valorisation du travail
  • Recrutement facilité
  • Rapidité d’intervention
  • Dérangement des occupants
  • Difficulté d’entreprendre de gros travaux
  • Coût d’opération généralement plus élevé
Service de nettoyage de soir
  • Augmentation de la productivité
  • Flexibilité d’opérations
  • Perte de performance dû à la fatigue
  • Absentéisme plus élevé
  • Faiblesse de supervision

Mon expérience m’a permis de composer avec toutes sortes de situations:

  • Une commission scolaire où les écoles fonctionnaient sans service de jour
  • Une autre commission scolaire où les écoles fonctionnaient sans service de soir (ou presque)
  • Des centres de santé (hôpitaux) où les travaux périodiques étaient accomplies la fin de semaine
  • Des industries où l’entretien était confié en sous-traitance ou en régie externe ou aux deux!
  • Une base militaire qui avait plus l’air d’une ville avec ses 92 bâtiments!
  • Un bureau où le ménage n’était qu’une seule fois pas semaine.
  • Une usine où les bureau était fait 1 fois par mois!
  • etc.

Toujours est-il que plus souvent qu’autrement, le cadre horaire est souvent défini par « convention » i.e. « Ça a toujours été comme ça » que par souci d’efficience. Le meilleur cadre horaire est fonction de vos besoins et de votre environnement propre. En d’autres termes, avant de dire que votre façon de faire n’est pas la bonne et qu’il faut que ça change, assurez-vous d’avoir fait le tour de la question.

La réponse se trouve peut-être là où vous ne vous y attendez pas! Il existe des facteurs importants à considérer avant d’entreprendre un changement d’horaire majeur. Ces quelques pistes de solutions, souvent négligées, sont les suivantes:

Avec toutes ses idées en tête, selon vous, votre service de nettoyage est-il fait dans la bonne plage horaire? Qu’en pensez-vous? Vous avez des questions? Écrivez-moi directement à glanthier @ lalema.com ou sur twitter @lalema. Finalement, toute notre équipe travaille fort pour écrire ces billets, abonnez-vous, ça nous fait toujours plaisir (inscrivez votre courriel en haut)

Avec une lampe ultra violet, vous faites plus que jouer à l’agent secret

Empreinte Lampe Ultra Violet | Lalema C’est en écoutant les Oscars hier soir que m’est venu l’idée d’écrire ce billet. Qui dans sa jeunesse n’a pas joué à l’agent secret au service de sa Majesté?

50 ans au service de sa Majesté

Les 50 ans du célèbre agent secret 007 sont venus avec leur lots de gadgets. C’est d’ailleurs dans A View to a Kill que James Bond utilise une lampe ultra-violet pour lire lire des documents secrets en faisant apparaître les empreintes de marques de stylo sur le papier.

Le contrôle de la qualité pour le nettoyage des surfaces

Mais aujourd’hui, il existe des applications concrètes pour les lampes UV, et je ne parle pas d’aller jouer au LaserQuest!

En effet, l’utilisation d’un crayon spécial (invisible à l’oeil nu) vous permettra de marquer des surfaces et de vérifier, après l’opération de nettoyage, si les surfaces ont été nettoyées convenablement.

Grâce à une lampe ultraviolet, le marquage vous révélera les endroits oubliés. C’est bien pratique lors des désinfections critiques ou l’évaluation des surfaces à potentiel élevé de contamination « high touch ».

Des lampes UV pour tous

Ici j’exagère à peine en disant que James Bond serait jaloux:

Malgré ces caractéristiques qui sont pour le moins cocasses, toutes ces lampes ont un point en commun:

Les Lampes Ultra-Violets peuvent vous aider à bâtir un système d’évaluation de la qualité pour le nettoyage des surfaces.

Pour en connaître d’avantages sur James Bond ou sur les systèmes de contrôle-qualité aux Ultra-Violets, suivez les liens qui se trouvent dans ce billet.

Bonne lecture.

 

Source: http://en.wikipedia.org/wiki/List_of_James_Bond_gadgets

Le Nettoyage dans les Hôpitaux (partie 2)

Nettoyage dans les hôpitaux | Lalema inc.
Le nettoyage dans les hôpitaux permet de réduire le risque d’infection pour les patients. Bien entendu, ce n’est pas le seul facteur: les bonne pratiques d’hygiène personnelle notamment le lavage des mains et l’utilisation des équipements de protection personnelle comme les blouses, les gants, les masques ou les lunettes sont aussi des éléments importants.

Donc, pour avoir un bon plan d’entretien sanitaire des surfaces, il convient de bien coordonner les interventions. Un gestionnaire d’hygiène et salubrité doit alors considérer:

  • Le type de lieu associé au niveau de risque
  • Les tâches à effectuer
  • La fréquence d’entretien requise

Un devis détaillé et bien appliqué permet entre autre de valider l’efficacité du nettoyage.

L’approche globale sera déterminée par type de lieu:

  • Éradication systématique (ex. Salles d’opération)
  • Maintien d’une faible charge environnementale (ex. risque faible d’infection comme les espaces de bureau individuel)
  • Équilibre écologique des micro-organismes. Cette approche se base sur la concurrence entre bons et mauvais microbes. Si les bons microbes sont là, il y a moins de place pour la croissance des mauvais (ex. milieux de vie).
  • Salubrité verte. Approche qui utilise moins de produits toxiques
  • Revoir et améliorer les aménagements et/ou les revêtements (lors de la conception ou lors de rénovations)
Le prochain billet de cette série traitera d’un autre facteur clé: le personnel d’hygiène et salubrité.

Pour ne rien manquer de cette série sur le Nettoyage dans les hôpitauxn’oubliez pas de vous inscrire au blog. Pour cela, rien de plus simple que d’inscrire votre courriel dans la colonne de gauche. Vous désirez voir nos produits, visitez alors notre catalogue, le plus complet sur le marché, sur  www.lalema.com.

Sources:

Le nettoyage dans les hôpitaux du 21e siècle par le Dr. Stephanie J. Dancer, Medical, Microbiology, Hairmyres Hospital, UK paru dans la revue Le Nettoyage professionnel, Juillet/Août 2012.

Hygiène et salubrité en milieux de soins – Démarche pour le développement de stratégies d’entretien des surfaces, MSSS, 2010, 52 pages.

Le Nettoyage dans les Hôpitaux (partie 1)

corridor-hopital-lalemaLe nettoyage a longtemps été une affaire de « visuel ». Une odeur fraîche de propreté et une absence de tache ou de résidu suffisaient pour définir qu’un lieu était propre. Cela dit, dans un environnement du bureau ou une salle de classe cela demeure généralement un bon indice de la propreté.

Mais nous savons également que les microbes (bactéries ou virus), invisibles à l’oeil nu, présentent un risque pour la transmission des infections. Prenez l’exemple du virus de la grippe, il peut survivre jusqu’à 48 heures sur une surface dure!

Sans procédure de désinfection établie ou un programme de contrôle de la qualité, les microbes peuvent donc survivre en milieu hospitalier.

3 facteurs-clés doivent être considérés pour effectuer une analyse du risque infectieux:

  • Le patient est-il porteur d’un agent pathogène? L’agent pathogène est classé selon sa capacité de propagation et sa virulence. Le choix d’un nettoyant-désinfectant en découlera également.
  • Les activités fonctionnelles du secteur représentent-elle un risque de transmission des infections par l’environnement? Ex. Services alimentaires, Bureaux, Soins intensifs, etc.
  • L‘intensité du contact est une fonction de l’achalandage des lieux et des surfaces les plus susceptibles d’être touchées. Ex: Robinetterie 
Avez-vous déjà effectuer une analyse du risque infectieux? Chez Lalema, nos conseillez peuvent vous aider à cheminer en ce sens et déterminer la solution adaptée à votre établissement. Le prochain billet de cette série dévoilera comment le nettoyage permet de réduire les risques d’infections des patients.

Pour ne rien manquer de cette série sur le Nettoyage dans les hôpitauxn’oubliez pas de vous inscrire au blog. Pour cela, rien de plus simple que d’inscrire votre courriel dans la colonne de gauche. Vous désirez voir nos produits, visitez alors notre catalogue, le plus complet sur le marché, sur  www.lalema.com.

Sources:

Le nettoyage dans les hôpitaux du 21e siècle par le Dr. Stephanie J. Dancer, Medical, Microbiology, Hairmyres Hospital, UK paru dans la revue Le Nettoyage professionnel, Juillet/Août 2012.

Hygiène et salubrité en milieux de soins – Démarche pour le développement de stratégies d’entretien des surfaces, MSSS, 2010, 52 pages.

Propreté dans les écoles: Pistes de solutions

La semaine dernière  j’entend Paul Arcand à la radio parler la propreté dans les écoles ou plutôt aurait-il été mieux de dire la malpropreté dans les écoles! Je suis allé lire l’article d’Ariane Lacoursière sur cyberpresse. J’aimerais apporter mon opinion en 2 volets. Le premier en temps que père de filles à l’école primaire. Le second en tant que professionnel de l’hygiène et la salubrité.

Mon opinion de père

Mes deux filles vont à l’école primaire de mon quartier. Par déformation professionnelle, je salut parfois le matin avec le concierge de jour (quand il a le temps et ce n’est pas souvent!). Voyez-vous, quand je passe au service de garde, je le vois souvent à l’ouvrage dès 7h00 à ramasser des déchets, à laver une section, à préparer un travail, à réparer un truc, à sortir les rebuts, à DÉNEIGER les entrées (est-ce qu’il neige encore un 20 avril 2011?). Le travail dans les classes est généralement fait le soir. Je n’ai pas vraiment l’occasion de voir le concierge de soir mais je suis certain qu’il fait un excellent travail. Pourquoi? Je sais que cette école est bien gérée à plusieurs niveaux (direction, comité de parents, service de garde, activités parascolaires, implication des parents). Du moins c’est ma perception. Est-ce qu’il y a des fourmis dans les fenêtres? Je n’ai pas regardé sincèrement mais lorsque chez moi je lave mes fenêtres au printemps, il y en a!

Mon opinion professionnelle

Pour qu’une inspection de la qualité soit cohérente, elle doit s’inscrire dans un programme continu d’évaluation de la qualité. Est-ce que votre système est le meilleur?, je ne sais pas, à vous de me le dire mais il y un élément important à considérer: c’est le temps que ça prend à corriger une situation. Un entrepreneur peut avoir à son contrat une clause que toute non-conformité doit être corrigée dans les 48 heures avec un rapport qui suit. Encore faut-il que la non-conformité soit décelée! Un concierge en régie interne quant à lui devrait être en mesure d’apporter également des corrections dans un délai similaire. Mais ce n’est pas tout, je pense que pour réussir, un ensemble d’éléments doit être considéré:

Conclusion

J’aimerais bien que toutes les écoles soient propres. Est-ce le cas? C’est peut-être là le véritable iceberg. Partagez des exemples de réussite.

Le meilleur système d’évaluation de la qualité

– « C’est le mien! »

– « Non, c’est le mien! »

-« Même pas vrai, c’est le mien! Grrrr! »

#!$%! Bing! Paf! Zoom! Swif! #!$%!

Attendez une minute. Il ne faudrait pas se battre pour ça! Commençons par nous demander ce qu’est un système d’évaluation de la qualité. Personnellement, j’en ai pensé, développé, utilisé, vu, comparé, évalué je ne sais plus combien de ces systèmes:  un œil carré, une foulée d’encouragement (ou l’inverse), un pad et un crayon, un fichier excel, un logiciel en anglais, un application mobile sans fil (et sans réseau non plus!), un ipad!

Pourquoi est-ce si important aux yeux de tous (les clients, les employés, le patron, le GRAND patron!) et qu’en même temps, personne ne semble avoir le temps de le faire ni le bon outil pour le mettre en oeuvre? Que ce passerait-il si non seulement la qualité était évaluée convenablement mais encore mieux, les actions correctives étaient mises en places et assureraient que les erreurs ne soit pas répétées?

Et vous, en quoi votre système d’évaluation de la qualité est-il le meilleur?

Contrôle qualité