5 raisons d’utiliser un nettoyant multi-usage

1. Épargner de l’argent en réduisant de façon significative votre inventaire

Votre inventaire de produits nettoyants réduira significativement. Avec un seul produit nettoyant qui fait tout, cela réduit également les ruptures de stock.

  • Détergent neutre
  • Nettoyant dégraissant
  • Nettoyant désinfectant
  • Nettoyant à céramique et salle de bains
  • Nettoyant à vitre
  • Décapant à plancher
  • Nettoyant à tapis
  • Nettoyant pour acier inoxydable

Dans la plupart des lieux de travail, l’entretien ménager nécessite de 5 à 8 produits différents:

Pour ne jamais manquer de produits, il faut toujours en avoir en réserve.

L’inventaire peut être grandement réduit (50% ou même plus).

Tout cet espace libre vous permet de réaliser des économies. Un espace de 5’X5′ peut coûter plus de 650.00$ par année.

2. Éviter le gaspillage avec une seule dilution

Avec le système de dilution unique, terminé le mélange par glou-glou! Une façon simple et efficace pour utiliser le produit avec la meilleure dilution et au meilleur coût.

Mais qu’est-ce que le glou-glou? Le glou-glou est lorsque le préposé à l’entretien verse à même le contenant de produit nettoyant dans la chaudière/seau.

De nos jours, la concentration des produits nettoyants industriels est nettement plus grande qu’autrefois. Il convient donc d’utiliser des méthodes de mesures adéquates.

Bienfaits pour l’environnement

En utilisant des produits concentrés, cela réduit l’espace requis pour l’entreposage, le nombre de contenants et de boîtes à recycler (réduction à la source) et les livraisons requises (réduction des GES).

Économie de coût

En contrôlant la quantité de produit de nettoyage utilisée, il est plus facile de connaître les coûts et l’approvisionnement.

Performance optimale

Un produit nettoyant trop concentré n’offrira pas nécessairement les résultats attendus. Il laissera souvent des résidus collants ou risque d’endommager les surfaces sensibles. Un produit trop dilué ne sera pas aussi performant.

Réduction du risque d’accidents de travail

Un produit bien dilué réduit les risques associés aux produits concentrés.

3. Accélérer la formation avec une méthode standard pour 1 seul nettoyant

La formation standard peut prendre vraiment moins de temps. Dans toute entreprise, l’environnement du milieu conjugué à une bonne qualité d’entretien sanitaire, sont des éléments essentiels afin de maintenir constant le professionnalisme qui doit s’y dégager.

Cet énoncé étant aussi un principe élémentaire relatif à la qualité de vie au travail, celui-ci fait donc également état de l’importance et de la responsabilité des gens œuvrant dans le milieu de l’entretien sanitaire.

Ainsi, afin que l’intégration du préposé en hygiène et salubrité puisse rencontrer ces éléments, il ou elle doit donc s’associer à des techniques de travail.

Or, l’intuition à elle seule n’est plus suffisante, si l’on veut vraiment offrir une performance professionnelle. La discipline personnelle, la maîtrise des connaissances et le goût du développement sont autant d’éléments majeurs servant à l’atteinte d’objectifs.

On comprend facilement que le métier de préposé en hygiène et salubrité doit s’orienter vers de la formation pointue face à ses tâches.

4. Prévenir les accidents de travail

Il faut un système de concentré qui empêche les contacts directs avec le produit. Prévenir les accidents, c’est important.

Lorsque le produit est utilisé avec le système de gestion et de dilution de produits nettoyants approprié, le risque de contact avec le produit concentré est pratiquement nul. Ceci réduit de facto le risque d’accidents de travail.

L’IRSST a réalisé une étude estimant les coûts globaux des lésions professionnelles. Publiée en février 2013, cette étude inédite évalue à 4,6 milliards de dollars les coûts annuels de ces lésions au Québec.

Pour un accident du travail (95,7 % des cas annuels dans la période de l’étude), le coût moyen d’une lésion a été de 32 987 $, tandis qu’il est de 161 444 $ pour une maladie professionnelle (4,3 % des cas annuels).

Le pH est la mesure de l’indice de l’acidité ou de l’alcalinité d’un produit chimique. Un produit conçu pour réduire le risque à l’usager aura un pH proche du 7 (neutre), il n’en demeure pas moins qu’il vaut toujours mieux éviter les contacts directs avec les produits concentrés.

5. Simplifier l’entretien en utilisant un nettoyant efficace pour toutes les tâches


Un produit qui vous permettra d’accomplir toutes les tâches d’entretien facilitera le travail en plus de libérer de l’espace sur le chariot d’entretien.

80% des tâches de nettoyage peuvent être réalisées avec un produit multi-usage.

  • Détergent neutre
  • Nettoyant dégraissant
  • Nettoyant à céramique et salle de bains
  • Nettoyant à vitre
  • Nettoyant à tapis
  • Nettoyant pour acier inoxydable

Plutôt que d’avoir 5 ou 6 contenants différents sur votre chariot d’entretien, pourquoi ne pas simplifier votre tâche en n’utilisant qu’un seul produit?

Terminées les hésitations devant une tache ou une tâche, plus qu’un seul produit dans le seau de nettoyage ou la bouteille avec vaporisateur.

Ce nettoyant existe

En terminant, ne cherchez plus! Ce nettoyant existe. Il s’agit du SOLOKLEEN! Toute l’info est disponible sur :

Est-ce qu’un désinfectant nettoie également?

Ali-Flex RTU: plus qu’un simple désinfectant

Ali-Flex RTU est plus qu’un simple désinfectant il est impitoyable à l’endroit des salissures. Effectivement, l’Ali-Flex RTU est enrichi en agents tensioactifs hautement efficaces. Ces agents permettent de nettoyer efficacement les salissures grasses, les taches, les salissures alimentaires ou issues de liquides biologiques. De plus, ces agents permettent de mieux mouiller les surfaces ce qui facilite l’obtention du temps de contact désiré. Ces agents vont aussi permettre au produit de mieux pénétrer les surfaces assurant une désinfection complète.

Qualité du nettoyage des graisses de l’Ali-Flex RTU

Ali-flex-rtu-nettoyant-désinfectant-cspa-dcc-17

Pour tester la qualité du nettoyage, la procédure CSPA DCC-17, méthode standardisée pour l’évaluation de l’efficacité nettoyante et dégraissante, a été utilisée.

La qualité de nettoyage des graisses du produit Ali-Flex RTU a été démontrée supérieure aux autres produits sur le marché utilisant la même technologie ainsi que les produits d’ammoniums quaternaires. Ce pouvoir nettoyant est dû au mélange d’agents tensio-actifs de haute performance dans le produit.

Pouvoir nettoyant et détachant de l l’Ali-Flex RTU sur une tache de sang après trempage

Ali-flex-rtu-nettoyant-désinfectant-efficace-sur-tache-de-sang

Ali-Flex RTU ne fait pas que désinfecter et nettoyer; les propriétés de ce produit lui permettent de détacher et d’effacer facilement les taches rebelles sans endommager les surfaces. Lorsque testé sur des taches retrouvées en milieu hospitalier telles que des taches de sang séchées, l’Ali-Flex RTU s’est montré très efficace.

Et vous, est-ce que votre désinfectant nettoie?

Laissez un commentaire ou venez en discuter avec nous au colloque annuel de l’Association Hygiène et Salubrité en Santé les 3 et 4 juin 2014.

Quelle température d’eau devrais-je utiliser quand je dilue un produit?

Temperature-dilution-1791797_HygenNous avons souvent des questions de la part de nos clients sur la température à laquelle nos produits devraient être utilisés lorsque dilués. Bien que cela puisse sembler anodin, la température d’utilisation d’un produit est très importante. Effectivement, l’efficacité d’un produit va grandement varier selon la température d’utilisation. Bien que chaque produit soit unique et s’utilise de manières différentes, des règles générales peuvent s’appliquer.

Nettoyants-détergents neutres

La plupart de nos nettoyants s’utilisent en eau tiède. Toutefois, ils sont compatibles avec de l’eau à température ambiante ou plus chaude.

Produits bioactifs

Les produits contenants des enzymes et des bactéries sont idéalement utilisés entre 30 et 40 degrés Celsius. La raison est que les hautes températures vont inactiver les enzymes. Tandis que la basse température ne permettra pas leur utilisation optimale.

Dégraissants-décapants

Pour tirer profit à 100% de ces produits l’eau chaude est préférable pour les dilutions. Toutefois, il serait faux de dire que plus c’est chaud mieux c’est. Ces produits contiennent des solvants qui peuvent s’évaporer à haute température, ainsi il est préférable d’utiliser une température entre 50 et 60 ºC.

Désinfectants

Pour les ammoniums quaternaires, il faut être prudent, l’eau froide comme l’eau chaude peuvent diminuer leur efficacité. Ainsi, une eau à température ambiante ou légèrement tiède est idéale.
Pour les produits chlorés, l’eau froide est priorisée. En effet, l’efficacité de ces produits est meilleure en eau froide. De plus la chaleur stimule le dégagement de chlore; ce qui se traduit par une odeur de chlore plus forte et une baisse des principes actifs en solution.

Produits écologiques

Par souci d’économie d’énergie, tous nos produits écologiques ont été développés pour pouvoir être utilisés en eau non chauffée. Néanmoins, l’eau tiède peut être utilisée sans problème.

Température estimée :
Eau froide : Moins de 20 ºC
Eau tiède : 30-40 ºC
Eau chaude : 50-60 ºC

Comment mesurer la température de l’eau

À 50 ºC la température est sur le point où elle commence à être inconfortable lorsqu’on y touche avec notre doigt. Même chose sous les 30 ºC où elle nous semble fraîche. La zone entre les deux représente une zone de confort si on touche à l’eau.

Mon collègue Gaétan également a publié un article sur l’efficacité de l’eau sur l’activité de nettoyage. Je vous invite à le consulter: Comment optimiser la qualité du nettoyage?

Si vous êtes curieux d’en apprendre plus, alors venez nous rencontrer lors du colloque annuel de l’Association Hygiène et Salubrité en Santé les 3 et 4 juin 2014.

Visitez nos section de produits d’entretien!

15 faits étonnants sur l’eau

front orageux sur Montréal le 24 juin 2013

« Le front de pluie qui avance sur le centre-ville et le stade olympique… » Crédit photo : Benoit LeBlanc (24 juin 2013)

Comme en témoigne la photo à droite, l’été donne souvent lieu à des périodes orageuses. L’eau, on le sait, est une ressource importante autant pour la vie que pour l’industrie du nettoyage. En effet, la majorité des nettoyants sont à base d’eau et nécessitent de l’eau pour être dilués.

Voici, pour rafraîchir, 15 nouveaux faits étonnants sur l’eau. Mais avant de les lire, merci de vous abonner à notre blogue en entrant votre courriel à gauche :

  1. La tempête qui s’est abattue sur le bassin du Saguenay en 1996 et l’inondation qui en a résulté ont fait 10 morts et causé plus de 1 500 000 000 $ de dommages.
  2.  Une fois évaporée, une molécule d’eau passe environ 10 jours dans l’atmosphère.
  3. L’eau est la seule substance qu’on trouve sur la terre à l’état naturel, et ce, sous trois formes : solide, liquide et gazeuse.
  4. L’eau couvre environ 70 % de la surface de la Terre.
  5. Les inondations sont les catastrophes naturelles qui provoquent le plus de dégâts matériels au Canada.
  6. Depuis 1900, 50 % des zones humides du monde ont disparu.
  7. On recommande qu’un personne consomme de 2 à 3 litres (environ 8 verres) de liquide par jour. (je l’ai dit dans l’article du 22 mai mais c’est TELLEMENT important surtout l’été!)
  8. La glace au pied de nombreuses calottes glaciaires de l’Arctique canadien a plus de 100 000 ans.
  9. Henderson Lake en Colombie-Britannique reçoit en moyenne les plus abondantes précipitations annuelles au Canada, soit 6 655 millimètres.
  10. Eureka au Nunavut, quant à elle, reçoit en moyenne les plus faibles précipitations annuelles, soit 64 millimètres.
  11. Les plus hautes chutes du Canada : Della Falls, en C.-B. – 440 mètres.
  12. Le plus long fleuve du Canada : le Mackenzie, dans les Territoires du Nord-Ouest, l’Alberta et la Colombie-Britannique – 4 241 kilomètres.
  13. La plus grande inondation enregistrée au Canada s’est produite dans la région de Toronto après le passage de l’ouragan Hazel, les 14 et 15 octobre 1954, lorsque plus de 214 millimètres de pluie sont tombés en 72 heures.
  14. Une des pires inondations de l’histoire du Canada est celle de la rivière Rouge au Manitoba, en mai 1997.
  15. Une pluie intense qui traverse le lac Érié peut changer le niveau de l’eau à court terme d’une hauteur de 4 mètres.

Découvrez les 100 faits sur l’eau sur le site d’Environnement Canada.