Le sommeil et les accidents de travail chez les préposés à l’entretien ménager.

Les concierges et les préposés à l’entretien ménager sont exposés à de nombreux risques physiques dans leur domaine. Il existe une corrélation entre le sommeil et les accidents de travail chez les préposés à l’entretien ménager. On sait qu’il s’agit d’une profession exigeante pour le système musculo-squelettique via les mouvements répétitifs. C’est pourquoi, une durée de sommeil courte et une mauvaise qualité de sommeil sont deux facteurs de risques d’accident du travail.

La durée du sommeil

Bien entendu, dormir suffisamment est logiquement bon pour la santé. Il en est tout de même intéressant d’en parler dans le domaine de l’entretien ménager.

Une étude a été faite à ce sujet par le Midwest Center for Occupational Health and Safety Education and Research Center. Elle a été faite auprès de 58 concierges du syndicat SEIU Local 26. Les chercheurs ont constaté qu’il y avait un lien entre la durée du sommeil et le risque de blessure au travail. Par le biais de FitBit, des mesures quantitatives de la charge de travail et du sommeil ont été recueillies. Les données ont révélé qu’il y a un risque accru de blessure pour ceux qui ont dormi moins de 6h par rapport à ceux qui ont dormi 8h au plus.

La qualité du sommeil

D’abord, dans la même étude mais par le biais d’un questionnaire avec des scores de 1 à 5 quant au trouble (qualité) du sommeil, une autre information a été révélé. Le risque non-ajusté de blessure était de 1.6 fois plus élevé pour ceux qui ont rapporté des troubles du sommeil modérés et sévères, contrairement à ceux qui ont un léger ou aucun trouble du sommeil.

Puis, une autre étude intéressante a été effectuée par The American College of Occupational and Environmental Medicine. Toujours auprès des concierges du syndicat SEIU Local 26, mais sur 390 concierges à temps plein par le biais de questionnaires. Les chercheurs ont noté qu’il y a une diminution du risque de blessures pour les concierges qui débutent leur journée de travail tôt durant la journée (entre 6h et 11h59) contrairement à ceux qui commencent le soir (entre 17h et 23h39). Cela peut être potentiellement expliqué par la qualité du sommeil des concierges qui débutent tôt durant le jour. En suggérant que ces derniers aillant une nuit de sommeil traditionnelle soient beaucoup moins susceptibles d’avoir un accident travail que ceux qui travaillent tard de soir.

Dormez et standardisez vos outils de travail

Les articles en révèlent bien plus tout en faisant des références et des liens à l’augmentation ou la diminution de la charge de travail. Néanmoins, l’importance d’une bonne et suffisante nuit de sommeil est primordiale pour diminuer le risque d’accidents et de blessures de travail chez les préposés à l’entretien ménager. Donc, dormez un bon 8h et standardisez bien vos équipements de nettoyage pour éviter de vous blesser.

Besoin de chariots de concierge, de balais, brosses et vadrouilles?
Lalema à ce qu’il vous faut pour l’entretien ménager.

Pour en savoir davantage, voir sources:

1. Green, D. R., Gerberich, S. G., Kim, H., Ryan, A. D., Mcgovern, P. M., Church, T. R., … Arauz, R. F. (2018). Occupational Injury Among Janitors: Injury Incidence, Severity and Associated Risk Factors. Journal of Occupational and Environmental MedicinePublish Ahead of Print. https://doi.org/https://10.1097/JOM.0000000000001505

2. Green DR, Gerberich SG, Kim H, et al. Janitor workload and occupational injuries. Am J Ind Med. 2019; 62( 3): 222‐ 232.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.