Le SIMDUT est mort, vive le SIMDUT…

Le SIMDUT, loin d’être mort, est plus vivant que jamais avec les dates butoirs qui approchent à grand pas, êtes-vous prêts? En tout cas, les manufacturiers le sont depuis le 1er juin. Les distributeurs ont jusqu’au 1er septembre et les employeurs doivent l’être au 1er décembre 2018.

simdut-2015

Mais pourquoi un nouveau SIMDUT?

à peine 10 ans après sa mise en place en 1988, on parlait déjà d’uniformiser le SIMDUT avec le SGH (système général harmonisé) utilisé dans le reste du monde. Ce n’est qu’en 2015 que les lois et règlements canadiens et québécois ont été adoptés (peu de temps après nos voisins du Sud).

Un système d’information axé sur la formation

Pour vous assurer d’être prêt, je vous invite à regarder ce court webinaire (15 minutes). Ce webinaire est 100% gratuit!

Je vous offre également mes services pour une formation personnalisée en entreprise (sur place ou via Skype) pour vos gestionnaires et vos employés. Je suis agréé par la Commission des partenaires du marché du travail comme organisme formateur selon la loi favorisant le développement et la reconnaissance de la main-d’œuvre. Une telle formation est essentielle pour maîtriser les changements qui sont maintenant dans leurs phases finales.

Faites une demande de soumission ici

simdut

Venez consulter nos autres formations et services offerts chez Lalema.
Procurez vous également l’affiche SIMDUT 2015.

L’eau, une source d’infections nosocomiales?

Les infections nosocomiales sont une menace pour les établissements de soins de santé et les chercheurs continuent de trouver des nouvelles sources d’où proviennent ces infections. Nous savons déjà que les infections acquises dans les hôpitaux proviennent de sources comme les surfaces, les mains et les équipements médicaux, mais saviez-vous que ces infections peuvent provenir de l’eau et des systèmes de plomberies dans les hôpitaux?

Source: Public Domain Pictures

Selon Infection Control Today (2018), « les systèmes d’eau potable et d’utilité dans les établissements de soins de santé sont des réservoirs et des vecteurs d’infections nosocomiales, ce qui résultent en des pneumonies, bactériémies, infections de peau, infections des yeux, et plus. »

Les hôpitaux sont des utilisateurs majeurs de l’eau potable, que ce soit pour boire, laver les patients, laver les mains ou rincer les équipements médicaux. Il est donc très important que les hôpitaux réalisent que l’eau qui rentre dans leurs établissements n’est pas stérile.

Le défi des biofilms

Pourquoi est-ce que l’eau dans les systèmes de plomberie sont infectés? La conception et les modèles de l’utilisation de l’eau dans les systèmes de plomberies crées des biofilms, ce qui fournit aux bactéries des abris et de la nourriture.

Selon Infection Control Today (2018), les biofilms dans les systèmes de plomberie sont des écosystèmes complexes, et c’est dans ces biofilms que les bactéries trouvent la nourriture, les abris et l’eau qu’elles ont besoin pour survivre. Il y plusieurs types de bactéries qui se développent dans les biofilms, comme la légionelle.

Légionelle: Qu’est-ce que c’est et comment est-ce qu’elle affecte les patients dans les milieux de santé?

Des Colonies Légionelles

Source: Wikimedia Comons

La Légionelle est une exemple d’une bactérie qui se trouve naturellement dans l’eau. Cette bactérie est connue comme la cause de la maladie du légionnaire: une forme sévère de la pneumonie. Cette maladie est la plus importante des infections hydriques. La maladie du légionnaire a un taux de mortalité de 10%, toutefois, si cette maladie est acquise dans un hôpital, ce taux augmente à 25-50%! Les hôpitaux connaissent le plus grand nombre de la maladie du légionnaire (comparé à d’autre types d’établissements) parce qu’ils traitent un grand nombre de patients avec des systèmes immunitaires affaiblis ainsi que des patients avec des maladies chroniques. Il est important de noter que la majorité des cas de la maladie du légionnaire dans les hôpitaux est attribué à l’eau que boivent les patients.

Comment réduire la risque des infections hydriques dans les hôpitaux: l’éducation et des programmes de gestion de l’eau

Alors, maintenant que nous sommes au courant des infections nosocomiales hydriques, comment peut-on réduire la risque que l’eau potable porte aux milieux de santé? Infection Control Today (2018) propose l’éducation et des programmes de gestion de l’eau comme solutions potentiels. L’éducation des employés qui travaillent dans les soins de santé à propos des infections nosocomiales hydriques est important pour qu’ils puissent aider à gérer la risque. Après que les employés connaissent les implications de l’eau potable dans les hôpitaux, il est important de mettre en place des programmes de gestion de l’eau.

Voyez cette vidéo:

Source: Infection Control Today. Vol. 22. No. 2. February 2018. 

Une enzyme pour combattre les biofilms

perturbation-biofilm

On n’arrête pas le progrès. La découverte d’une enzyme capable d’empêcher la production d’un biofilm, cette couche protectrice polymérique produite par les bactéries qui empêche les antibiotiques et les désinfectants de surfaces de bien fonctionner, pourrait à terme révolutionner la lutte aux infections nosocomiales.

Publiée dans la revue Proceedings of the National Academy of Sciences (PNAS), l’équipe du Centre universitaire de Santé McGill dont fait partie le Dr Donald C. Sheppard a espoir que cette technologie puisse faire l’objet de tests cliniques humains d’ici 5 ans et être utilisée dans les hôpitaux d’ici 10 ans.

Dans une traduction libre, l’étude explique que:

Nous avons démontré que les glycosides hydrolases dérivées du champignon opportuniste Aspergillus fumigatus et de la bactérie Gram négative Pseudomonas aeruginosa peuvent être exploitées pour perturber les biofilms fongiques préformés et réduire la virulence.

Qu’est-ce qu’un biofilm?

Mon collègue Rémi Charlebois a décrit les biofilms ainsi:

Les biofilms retrouvés sur les surfaces sont souvent issus d’une colonie complexe de microorganismes produisant des polymères leur permettant de mieux adhérer à la surface et faciliter la vie en colonie. Bref, un biofilm c’est comme une ville pour les microbes. L’homme a appris à apprivoiser ces biofilms et peut s’en servir pour traiter les eaux usées ou produire certaines molécules telles que des plastiques naturels. Toutefois, la présence des biofilms non désirés pourrait être nuisible et peut mener à des infections. Une étude scientifique a révélé la présence de biofilms sur la majorité des surfaces dans un hôpital que l’on croyait propre!

On retrouve aussi les biofilms sur la peau et les instruments médicaux. Ainsi, selon l’article du Devoir:

Les biofilms, une matrice très collante formée de protéines et de polymères de sucre fabriquée par les bactéries pour se protéger, se fixent à la peau, aux muqueuses ou à la surface des matériaux biomédicaux, notamment des cathéters, tubulures, valves cardiaques et autres prothèses qui deviennent des portes d’entrée privilégiées pour l’infection.

Dans le même article, on y cite le Dr. Sheppard:

Les biofilms sont produits par des molécules qui se défendent contre notre système immunitaire ou contre des antibiotiques avec cette carapace qui est 1000 fois plus résistante que les organismes qui produisent et prolifèrent dans ces biofilms.

Une enzyme qui agit comme « machine destructrice » de biofilms

En somme, l’enzyme découverte a été modifié pour détruire les biofilms au lieu de les former. C’est une stratégie nouvelle qui pourra réduire les infections nosocomiales dans les centres de soins de santé.

Visionnez ce webinaire sur les biofilms (25 minutes)

Sources:

http://www.ledevoir.com/societe/sante/501939/des-chercheurs-percent-le-secret-de-la-resistance-de-certaines-bacteries

http://www.lapresse.ca/sciences/medecine/201706/27/01-5111114-avancee-majeure-contre-les-infections-dans-les-hopitaux.php

L’incroyable valeur de la propreté

proprete-value-of-clean

Il est grand temps d’arrêter de penser au nettoyage comme un coût. Un investissement modéré dans la propreté peut générer un retour substantiel sur l’investissement.

L’absentéisme coûte cher

Un employé absent vous coûte de l’argent. Mais le nettoyage peut réduire ce risque. En moyenne, un employé prendra 7.7 journées de maladie par année. Ces absences coûtent aux États-Unis 225.8 milliards de dollars annuellement. Au Canada, on pourrait estimé cela à près de 20 milliards de dollars!

Effets des absences non planifiées

Une absence non planifiée peut réduire la productivité d’un département de 54% et une baisse de ventes et de service à la clientèle jusqu’à 39%.

Impacts positifs d’un environnement plus propre

Dans un environnement où la propreté est augmentée, les occupants réduisent leur chance d’attraper le rhume ou le virus de la grippe de 80%. Les surfaces contaminées par un virus sont réduites de 62% et le taux d’absentéisme est réduit de 46%.

Surfaces à haut risque de contamination

Voici les surfaces les plus communes présentant un haut risque de contamination:

  • Souris d’ordinateur
  • Claviers d’ordinateur
  • Téléphones
  • Lavabos
  • Robinets
  • Portes de micro-ondes
  • Portes de réfrigérateurs
  • Fontaines d’eau
  • Machines distributrice

La propreté verte

La propreté veut dire la santé mais c’est aussi écologie et l’économie. Les travailleurs sont de 2% à 8% plus productifs dans un environnement plus propre. Dans un bureau typique de 100 employés avec un salaire moyen de 25,000$, cela représente 125,000$ d’économie annuelle en gain de productivité.

Le client aussi préfère la propreté

Dans un sondage fait par une chaîne de restauration rapide, 6 répondant sur 10 placent la propreté au premier rang dans leur intention de revenir plus souvent.

60% des répondants d’un sondage dans le commerce de détail placent également la propreté au premier rang parmi les facteurs environnementaux dans leur intention d’acheter plus.

N’oublions pas les salles de toilettes, 94% des répondants affirment qu’ils ne retourneraient pas dans un commerce où les toilettes sont malpropres.

L’incroyable valeur de la propreté

La propreté n’est pas un coût mais une source de revenu. C’est cela l’incroyable valeur de la propreté. Nous pouvons vous aider à analyser votre service d’hygiène et salubrité ou visitez simplement notre catalogue en ligne avec plus de 16,000 produits et faites une demande de soumission en ligne gratuitement!

Cet article est inspiré de cette vidéo de l’ISSA: