Votre dernier rhume

Ahhchoo!Nous y voilà, la saison du rhume commence en force ! Elle a lieu chaque année de septembre à novembre, c’est durant cette période que cette maladie est la plus active. La majorité des rhumes, 80 % pour être plus précis, seront causés par un petit virus du nom de rhinovirus. Pour beaucoup d’entre nous, le rhume semble une étape inévitable de l’automne. Toutefois, vous pouvez mettre en place une stratégie de réduction des risques. Cette stratégie est basée sur la chaine de transmission de l’infection.

Stratégie de prévention contre le rhume:  briser la chaîne de transmission

Premièrement, pratiquer l’hygiène de mains est la méthode la plus efficace pour limiter la propagation. Éviter de se toucher le visage permet aussi de réduire le risque d’apporter le virus de nos mains à notre bouche ou nez qui serait les sites de réplication du virus.

Ensuite, les surfaces doivent être désinfectées de manière appropriée, les produits chlorés à un minimum de 800 ppm seraient suffisants, 1000 ppm serait idéale, les ammoniums quaternaires ne sont pas tous efficaces vis-à-vis les virus non enveloppés. Assurez-vous que son efficacité soit écrit sur la bouteille.

Pour ce qui est des vêtements, serviettes et draps, un simple lavage serait efficace pour éliminer les virus. Si possible, se tenir loin des malades et porter un masque chirurgical lorsqu’on est malade permet de réduire l’exposition au virus.

J’espère que ces conseils vous seront utiles. J’espère aussi que vous n’aurez plus jamais le rhume grâce à eux… Toutefois, je ne peux garantir que vous n’attraperez plus ce virus, après tout le rhume est presque autant inévitable qu’une égratignure sur une voiture neuve !

Pour plus d’information sur ce sujet, allez voir la fiche technique sur le rhinovirus sur le site de santé Canada 

Capsule Rhinovirus

Le rhinovirus est un petit virus non enveloppé causant près de 80 % des rhumes. Il se transmet par les contacts directs, indirects via des surfaces en plus d’objets contaminés et aussi par des gouttelettes voyageant dans l’air. Il existe une centaine de types de rhinovirus différents.

Il n’existe pas de vaccin ou de médicament s’attaquant directement à ce virus. L’infection présente rarement des complications et les meilleurs remèdes sont ceux prescrits par votre grand-mère soit : du repos, du bouillon de poulet ou autre liquide et du temps. Un rhume dure en moyenne 5-7 jours.

Ebola, comment se propage le virus?

 

top-2014-ebola-virus

Le risque de transmission du virus Ebola au Canada est très faible

Toutefois, certaines précautions doivent être mises en place. L’Agence de santé publique du Canada recommande d’ailleurs au voyageurs d’éviter tout voyage non essentiels en Guinée, au Liberia et au Sierra Leone.

Le risque existe seulement si vous avez été en contact avec des personnes malades. Dans de cas, si vous ressentez des symptômes (voir plus bas), composez le 8-1-1 et informez-les de vos malaises. Vous serez diriger vers le centre de soins de santé en mesure de vous aider.

Qu’est-ce que l’Ebola et comment se propage-t-il?

L’Ebola est un virus. Il n’existe présentement aucun vaccin ni traitement. Il provoque une maladie sévère, causant des symptômes graves dont des vomissements et des hémorragies. Le taux de mortalité peut atteindre 90%. La contamination primaire provient d’un contact avec un animal infecté et peut se propager rapidement.

Comment est-on infecté par l’Ebola?

En entrant en contact avec liquides corporels tels le sang, l’urine, les selles et les vomissures ou en par contact avec une victime décédée, par ingestion de viande d’animaux infectés et lors d’une relation sexuelle avec une personne infectée.

Quels sont les symptômes de l’Ebola?

La fièvre, les maux de tête, la nausée et la fatigue sont des symptômes de l’Ebola. Mais les saignements, la toux, la diarrhée et les vomissements sont des symptômes également.

Recommandations sur la désinfection de l’INSPQ

L’institut national de santé publique du Québec à été rapide à émettre des recommandations, sous un bref document résumant l’essentiel. Dans ce document nous apprenons :

  • Utiliser une solution d’eau de Javel 0.5 % (hypochlorite de sodium) a une concentration de 5 000 ppm pour la désinfection des surfaces ou objets contamines par du sang ou des liquides organiques
  • Utiliser une solution chlorée à 5 000 ppm pour la désinfection terminale

En apprendre plus sur l’Ebola

La Fondation Jean Lapointe pour la prévention chez les jeunes en milieu scolaire

Fondation Jean-LapointeFondation Jean Lapointe

Depuis plus de six ans, M. Jean-Yves Roy, président des Services Ménagers Roy, est membre du Conseil d’administration de la Fondation Jean Lapointe.

La Fondation a pour but d’aider au financement des activités de La Maison Jean Lapointe qui, depuis sa création en 1982, offre du soutien et des traitements aux personnes alcooliques et toxicomanes. Depuis 2007, la Fondation réunit ses efforts dans la prévention chez les jeunes en milieu scolaire. En particulier, un tout nouveau programme vise à sensibiliser les étudiants du secondaire I aux problèmes liés à la dépendance à l’alcool, aux drogues et aux jeux de hasard.

M. Roy est fier de pouvoir contribuer à cette cause : « J’ai vu les effets positifs sur les gens qui ont réussi à s’en sont sortir. Il est difficile de se soigner de toute dépendance, mais c’est tout à fait possible. » Avec le nouveau programme de prévention de la Fondation, les jeunes du Québec seront informés sur les risques reliés à la consommation d’alcool et des drogues, sur leurs effets potentiels, ainsi que sur les signes qui indiquent des problèmes de comportement. « Avec la prévention, on veut rendre les jeunes attentifs aux cas de dépendance avant que ça les touche. Nous renseignons les jeunes sur les différentes possibilités qu’ils ont et nous les aidons à garder leur indépendance » ajoute M. Roy.

Le Grand Festin d’huîtres

Le 2 novembre 2012, aura lieu à la Salle des Pas Perdus de la Gare Windsor le 18e Grand Festin d’huîtres organisé par la Fondation Jean Lapointe. Cet événement représente une opportunité pour soutenir le programme de sensibilisation de la Fondation, ainsi que pour faire des rencontres d’affaires profitables. L’an dernier, la participation de plus de 900 personnes du milieu des affaires a permis de recueillir 317 359 $ et de rejoindre plus de 30 000 jeunes avec le programme de sensibilisation. Le but de cette année est de recueillir 350 000 $ pour pouvoir rejoindre jusqu’à 40 000 étudiants.

 « Au menu, huîtres à volonté et plaisir garanti! »

Visitez http://festindhuitres.fondationjeanlapointe.org/ pour plus d’informations sur l’événement!

Une bonne note pour les hôpitaux québécois!

Lavage des mains | Lalema inc.L’Institut canadien d’information sur la santé a  publié hier matin les indicateurs de performance de 600 établissements de santé au Canada, incluant ceux du Québec. Bonne nouvelle : les hôpitaux du Québec se comparent avantageusement avec les établissements du reste du Canada.

Grâce aux importants efforts de prévention à tous les niveaux, un patient d’un hôpital du Québec risque moins d’avoir besoin d’être réadmis après une hospitalisation ou une chirurgie qu’un patient d’un hôpital hors-Québec. Ainsi, 7,9 % des patients québécois seulement ont dû être réadmis à l’hôpital après une première visite, contre 8,4 % dans l’ensemble du Canada.

La prévention des infections nosocomiales est certainement un outil considérable pour éviter la réadmission de patients… l’automatisation fait partie de la solution! Robinets et distributeurs de savon automatiques permettront ainsi de ne pas contaminer les surfaces, un système d’ouverture de porte automatique assurera que les bactéries ne passent pas aux patients.

Lalema félicite chaleureusement ses clients hospitaliers pour ces excellents résultats et est fière de contribuer à la protection de la santé!