D’abord nettoyer en 2021 et après

On sait maintenant que ce virus que je décide de ne pas nommer se propagerait dans l’air et moins, voir beaucoup moins sur les surfaces. Soit. Sauf que là, j’ai le goût de dire qu’il faut continuer de nettoyer et désinfecter les surfaces de contacts fréquents La raison est bien simple: la qualité d’un environnement se mesure aussi pas l’absence de saletés, de poussières, de résidus et dans bien des cas par l’absense de matière organiques ou de microbes. Voyons comment on peut faire cela.

nettoyer

Créer un processus pour nettoyer et désinfecter

Selon la Santé publique du Canada:

Les propriétaires d’entreprise et les exploitants de lieux communautaires devraient élaborer ou revoir les des procédures et des protocoles relatifs au nettoyage et désinfection des espaces publics. Ils devraient :

– être conscients des exigences en matière de santé et de sécurité au travail
– connaître et respecter les exigences du Système d’information sur les matières dangereuses utilisées au travail (SIMDUT) concernant les produits dangereux sur le lieu de travail
– avoir ou établir des processus de nettoyage et de désinfection du site, y compris des précautions à prendre si un employé ou un visiteur présente des symptômes de COVID-19

Cela aidera à déterminer où il faut apporter des améliorations ou effectuer des travaux supplémentaires de nettoyage et désinfection.

Santé publique du Canada

Ceci est vrai pour la COVID-19, mais ça s’applique également en TOUT temps. Certes, l’Influenza, la gastro, on connait ça, mais sans être un expert épidémiologiste ni un actuaire, imaginez un peu la diminution de l’absentéisme, les gains de productivité ou juste le plaisir de ne pas tomber malade et d’être plus en santé? Ça vaut le coût de nettoyer un peu plus.

D’abord nettoyer

Avant toute chose, l’important est de nettoyer les surfaces à intervals définis selon la priorité sanitaire des vocations (exemple d’une toilette vs un dépôt) d’espaces mais aussi de donner une priorité sanitaire selon le type de tâche (exemple de nettoyer les tables de cafétéria vs dépoussiérer les grilles de ventilation).

Les points de contact devrait également être désinfectés après avoir été nettoyés. À quelle fréquence? Ça dépend principalement de l’achalandage, de l’intensité et de la perniciosité (gravité).

Il faut seulement utiliser des désinfectants pour surfaces dures assortis d’un numéro d’identification du médicament (DIN). Ce numéro de huit chiffres est attribué par Santé Canada et il confirme que le produit désinfectant est approuvé et sécuritaire pour un usage au Canada.

Il faut lire et suivre les instructions des fabricants afin d’utiliser de façon sécuritaire les produits de nettoyage et de désinfection (c.-à-d. porter des gants, utiliser les produits dans un endroit bien aéré, laisser le désinfectant suffisamment longtemps sur la surface pour qu’il tue les germes selon le produit utilisé).

Des produits comme le Myosan sont très utilisés durant la pandémie de COVID-19 car prêt à utiliser et beaucoup moins irritant que d’autres produits oxydants.

Analyser vos besoins en hygiène et salubrité et mesurer vos résultats

Il existe de outils comme Sanitek pour :

  • établir les besoins en hygiène avec un devis d’entretien,
  • démontrer en opérations que les tâches sont exécuter à l’aide de la technologie SaniSKAN qui appose un estampille temporelle géolocalisées à chaque tâche effectuée
  • démontrer la qualité avec notre algorithme SaniSKORE qui tient justement compte de la priorité sanitaire des vocations et de l’impact sanitaire des tâches. Une vraie analyse intelligente.

Visitez www.sanitek.ca pour demander une démo!

Se laver les mains

J’en parlerai prochainement, mais en attendant, vous pouvez en apprendre plus sur le lavage de mains en suivant ce lien.

Un peu de lecture sur papier?

Je vous suggère des livres (divulgation, j’en suis l’auteur) sur l’hygiène et la salubrité. Une collection unique disponible sur Amazon!

nettoyer
Collection Lalema

D’abord nettoyer

D'abord nettoyer, un livre à lire et relire à nouveau

Dans ce livre, D’abord nettoyer, je vous rapporte que l’hygiène et la salubrité, plus particulièrement l’entretien, le nettoyage et la désinfection des surfaces sont souvent pris pour acquis.

Toutefois, négliger les règles de base peut entrainer des catastrophes tels que des épidémies, des maladies chroniques et des risques pour la santé.

J’ai toujours aimé ce dogme abstentionniste souvent attribué à Hippocrate et appris aux étudiants en médecine et en pharmacie: Primum non nocere – « D’abord ne pas nuire ».

De manière plus globale, on peut aussi interpréter ce dogme ainsi que devant une situation donnée, il vaut mieux faire quelque chose plutôt que de risquer de faire plus de mal par son inaction. Pour le nettoyage, ça deviendrait quelque chose comme Primum nitidare – « D’abord nettoyer ».

Encore une fois, je réitère l’importance qu’il faut accorder à l’hygiène et à la salubrité. Mais avant toute chose, cela passe par l’être humain. Cela il ne faut jamais l’oublier.

Il faut donc tous ensemble s’investir, éduquer et promouvoir cette profession pour assurer des lieux propres et sains dans nos établissements et organisations. Il en va de la santé de tous : employés, clientèle, étudiants, patients, visiteurs, etc. D’abord ne pas nuire et d’abord nettoyer vont désormais bien ensemble!

Table des matières

  • Pour faire un tour d’horizon
    • Les pratiques d’hygiène environnementale dans le monde
    • Comment font-ils en Ontario?
    • Impact des interventions de nettoyage en santé
    • Candida auris : Une nouvelle menace ?
  • Pour les fans de statistique et d’histoire
    • Imaginez vivre à Londres au 19e siècle
    • 9 records de chaleur enregistrés au Québec
    • 10 statistiques sur la rentrée scolaire
    • Analyse des services d’hygiène et salubrité du réseau de la santé
  • Pour votre sécurité
    • Poing à poing, tape m’en cinq ou poignée de main?
    • Les dangers de la contamination des souliers : mythe ou réalité
    • 10 conseils en santé et sécurité au travail
    • 10 risques en technologie de la santé en 2019
  • Pour développer vos connaissances
    • Le potentiel d’hydrogène (pH)
    • Méthodologie pour étude de temps et mouvements
    • Pourquoi suivre une formation en ligne?
    • Formation pour tous et tous pour la formation

Procurez vous le livre « D’abord nettoyer »