La fête des pères

J’étais dans ma piscine, grillant tranquillement, quand je me suis relevé d’un coup. Une phrase, à la radio, dans les journaux, entendue ou lue furtivement, me revenait : dimanche, c’était la fête des pères.

Le syndrome du retardataire me rattrapait : je me sentais mal d’avoir oublié, je n’avais aucune idée de ce que je voulais lui acheter. Heureusement, mon bon vieil ami Génie, « Idée de » de son prénom, est apparu.

C’est brillant!

Pourquoi pas lui offrir ce que je n’avais pas osé offrir à ma mère de lors de la fête des mères, à savoir le détergent à vaisselle Océan 2X, tellement puissant et concentré qu’il incarne à lui seul toute la virilité qui peut se dégager du lavage manuel de la vaisselle sale.

L’étoffe d’un héros!

En outre, quoi de mieux pour paraître en contrôle de son environnement que de porter de solides lunettes de sécurité Willson A700. Nul ne peut douter qu’une tâche, quelle qu’elle soit, effectuée avec une paire de ces lunettes sur le nez comporte sa dose de danger. C’est ainsi qu’on forme des héros.

Un rêve de jeunesse!

Une autolaveuse TTV 678 peut aussi faire un très beau cadeau, à condition d’avoir un père qui possède une grande maison avec de grands planchers. Peut-être ce cadeau lui permettra-t-il de vivre ses fantasmes de jeunesse, alors qu’il rêvait de conduire une zamboni.

Pour les petits bobos!

Enfin, un cadeau utile pour la saison de camping qui vient, une trousse de premiers soins complète, nécessité pour tout père voulant exposer ses enfants aux dangers du monde (i.e. randonnées pédestres, canot sur lac, courses de vélo) et être prêt à réagir au moindre pépin.

Un succès assuré!

La commande sur Internet passée (je pourrai toujours dire que la grève des postes a retardé l’arrivée du colis, prévue pour dimanche dernier), je suis retourné m’étendre dans la piscine, dans l’euphorie tranquille du moment précis suivant la résolution d’un problème.