L’hygiène des mains en milieu de travail

Du lundi au vendredi, un employé passe entre 35-40 heures en moyenne au boulot à côtoyer ses collègues, fournisseurs et clients. Ainsi, pour l’hygiène des mains en milieu de travail, il est important de contrôler les infections en se nettoyant les mains couramment. À travers les poignées de main, les poignées de porte, les appareils électroniques, la manipulation de l’argent, les salles de toilettes et bien plus, les mains sont exposées aux germes et bactéries nocifs.

La semaine passée sur le blogue Lalema, on a parlé des mesures préventives pour le coronavirus 2019-nCov. Bien sûr, un masque respiratoire peut aider pour prévenir la transmission des infections par gouttelettes, mais quoi de mieux qu’un bon lavage des mains pour la prévention de propagation des maladies infectieuses. Donc, on peut prévenir une baisse de production et un taux d’absentéisme en gardant et promouvant l’hygiène des mains en milieu de travail.

Dans les salles de toilettes: Se laver et se sécher les mains

Savonnage

Se laver les mains est un processus quotidien souvent négligé, mal effectué et précipité. Bradley Corporation, un manufacturier international de produits commerciaux pour le lavage des mains, a mené un sondage en 2015 à ce sujet. Il a révélé que 92% des américains croient qu’il est important de toujours se laver les mains après avoir utilisé des toilettes publiques, mais que seulement 66% le font. Puis, 70% ont avoué sauter l’étape du savonnage et ne font que se rincer avec de l’eau. De plus, 60% des américains se lavent les mains en 15 secondes et moins, alors que le CDC (Centers for Disease Control and Prevention) recommandent au moins 20 secondes de lavage pour éliminer et rincer les germes.

Aussi, ne pas oublier de bien se sécher les mains. Les mains mouillées sont à risque de transmettre des microbes plus facilement.

Les salles de toilettes d’un milieu de travail promouvant l’hygiène des mains devraient avoir tous ces items:

Dans les zones communes et achalandées: S’assainir ou se désinfecter les mains

Évidemment, se laver les mains avec de l’eau et un savon est la meilleure façon de se débarrasser des germes. Cependant, les salles de toilettes ne sont pas toujours à proximité. Selon l’OMS et le CDC, le désinfectant pour les mains est l’un des meilleurs outils pour éviter de tomber malade et de répandre les germes.

C’est pourquoi il est bien d’installer une station de désinfection des mains facilement accessible et à la vue de tous. Il est important d’en placer à des endroits clés, soit près et autour des surfaces hautement fréquentées.

Une station de désinfection des mains est normalement composée de:

Poste d’aseptisation

Eh oui! C’était encore un article sur le lavage des mains. On ne le dira jamais assez. Il faut se laver les mains! Que cela devienne une bonne habitude!

Sources et extraits –

https://www.cmmonline.com/articles/best-places-for-hand-sanitizer
https://www.prnewswire.com/news-releases/global-handwashing-day-focuses-on-need-for-universal-hand-hygiene-300159521.html

La station de collecte des déchets et de recyclage, une nécessité!

On le sait et on le dit davantage que les déchets sont un véritable problème et que recycler fait partie de la solution et cela devrait être notre premier réflexe. Ceci dit, désirez-vous avoir un meilleur contrôle de la gestion des ordures, du compost et des recyclables au sein de votre entreprise ou institution? Cela vous est déjà arrivé à plusieurs reprises de ne pas avoir pu trier convenablement différents types de déchets? Par exemple, un papier journal, une canette de boisson gazeuse, un contenant de plastique et un restant de sandwich. C’est pourquoi il est nécessaire d’instaurer ou d’améliorer votre programme de collecte des déchets. La solution: une station de collecte des déchets et de recyclables centralisée!

Recylage avec logo de la planète terre et ruban de Möbius

Busch Systems a ce qu’il vous faut avec ces stations de collecte de la série Waste Watcher. Elles sont idéales grâce à leur design compact, leur personnalisation et leur mobilité. Non seulement vous optimiserez et simplifierez le tri de vos différents types de flux, mais vous minimiserez l’impact sur l’environnement.

Trio contenants recyclage, organique et déchets Waste Watcher

Ces stations de collecte sont disponibles en différentes configurations. De plus, vous pouvez également créer votre propre station Waste Watcher. Il y a une variété de composants en couleurs différentes: contenants (format XL), couvercles (format XL), cadres de signalisation, étiquettes de recyclage/flux, chariots de transport et ensembles de connexion. Les possibilités sont multiples afin de répondre aux besoins de votre environnement intérieur.

Vous compostez à la maison? Pourquoi ne pas en faire de même au travail? Intégrez un contenant à composte à côté de la poubelle dans votre cafétéria?

Contenant à composte plus poubelle Waste Watcher

Vous avez un distributeur automatique de boissons? Accompagnez le d’un contenant à canettes et bouteilles!

Contenant pour canettes et bouteilles Waste Watcher

Ou encore mieux pour sensibiliser la relève, procurez vous cette station de collecte quatuor!

Station de collecte Waste Watcher (Quatuor)

En compléments

Des sacs à ordure et sacs compostables pour vos poubelles et contenants de recylage.

Un contrôle des odeurs à l’aide de désodorisants liquides, de distributeurs désodorisants et de rafraîchisseurs d’air!

Explorez le catalogue de produits Busch Systems!

Connaissez-vous l’état de santé de votre service d’hygiène et salubrité?

Voici un auto-diagnostic très simple et pratique pour connaître l’état de santé de votre service d’hygiène et salubrité.

état de santé

État de santé de votre service d’hygiène et salubrité

Répondez en fonction de votre service d’entretien ménager ou d’hygiène et salubrité. Il n’y a pas de mauvaises réponses.

Pourquoi devriez-vous faire ce diagnostic?

Parce que ça vous permet de savoir où vous en êtes et de prendre les actions qui s’imposent pour améliorer la qualité de l’environnement dans lequel vos usagers évoluent. Et ça, c’est important! Conséquence: le nombre de plaintes devraient diminuer, la propreté de lieux augmenter, la santé du personnel et des usagers devrait aussi être améliorée.

Auto-diagnostic sur l’état de santé du département de salubrité

Rapport personnalisé

rapport personnalisé

Je vous retournerai un rapport personnalisé avec des recommandations. Le temps de réponse dépendra du volume de diagnostic reçu.

Recueil unique en hygiène et salubrité

Procurez-vous ce recueil unique en français sur l’hygiène et la salubrité. 197 pages avec couverture rigide. Un « must » pour 2018.

Quoi d’autres en 2018?

Pour vous aider dans vos démarche, je vous invite d’ores et déjà à visiter notre page de formations 100% gratuites sur l’hygiène et la salubrité:

http://www.lalema.com/fr/webinaires

Combien coûte une deuxième livraison?

rupture-de-stock-palette-de-boisVoilà, vous avez placé une commande chez votre fournisseur de produits sanitaires. C’est super! Mais voilà qu’arrive un malheur! Un des précieux items est en rupture de stock (en B.O. comme on dit dans le jargon). Pas de panique, on s’occupe de tout!  Mais alors combien coûte une deuxième livraison?

Combien coûte une deuxième livraison

Directement, une deuxième livraison ne coûte généralement rien. Par contre, pour une organisation, il y a un coût. Plus il y a de ruptures de stock, plus les coûts globaux augmentent.

Par exemple, admettons qu’une organisation plus ou moins organisée (et croyez-moi ça existe), possédant 10 camions, génère 20% de commandes avec au moins une rupture de stock. 2 camions su 10 sont virtuellement dédiés à faire des deuxième livraisons en tout temps. Je n’embarque même pas dans les troisièmes et quatrièmes livraisons. Puisque chaque deuxième livraison, réduit le nombre de premières livraisons possibles dans une journée, il faut admettre que c’est loin d’être optimal.

Par contre, lorsque le taux de remplissage des commandes frise les 99% (comme chez Lalema!), chaque camion est utilisé de façon optimale. On peut donc dire qu’une meilleure gestion d’inventaire réduit les émissions de carbone de 20%. Juste comme ça!

Gestion d’inventaire efficace

Gérer un stock plus grand a aussi un coût. Pour réduire cet impact. nous analysons constamment les besoins de notre clientèle afin de s’assurer que notre stock minimum soit suffisant pour fabriquer à nouveau ou commander et recevoir de nouvelles marchandises. Nos partenaires sont d’ailleurs évalués entre autre sur leur capacité à nous livrer les marchandises commandées dans les délais prescrits. C’est sûr qu’une commande exceptionnelle d’un client enthousiaste peut vider notre inventaire. On aime toujours ça les grosses commandes. Pas vous? Enfin, dans ces cas-là, on a toujours des alternatives.

Alternatives pour éviter une deuxième livraison

Un premier scénario (à éviter) est simplement de livrer la marchandise disponible, de commander les items en rupture et de livrer à nouveau une fois la marchandise reçue.

Un meilleur scénario est d’offrir, lorsque c’est possible, une dérogation à notre promesse de livrer en 24 à 48 heures ouvrables et d’attendre un délai additionnel le temps que l’on reçoive la marchandise ou qu’elle soit directement livrée de notre partenaire à chez vous.

Une autre alternative est d’offrir un produit équivalent. Ça existe.

Différence entre rupture de stock et tenu en inventaire

Nous avons en inventaire plusieurs milliers d’item différents. Mais nous avons accès à des dizaines de millier voir des centaines de millier de produits avec les catalogues de nos partenaires. Pour être en rupture de stock, il faut normalement tenir cet item en stock. Autrement, on parle plutôt d’une commande spéciale ou sur mesure. C’est important à comprendre pour ne pas être surpris. C’est ainsi que sur notre catalogue, www.lalema.com/catalogue, nous vous indiquons par un petit camion les items pour lesquels vous obtiendrez normalement une livraison rapide!

livraison-rapide

 Pourquoi attendre pour recevoir vos produits d’entretien sanitaires?

N’attendez plus après la deuxième, troisième ou quatrième livraison. Demandez un prix, Commandez et recevez tout en une seule livraison. C’est plus écologique!

Pour une vision plus claire du processus de commande, voyez cette infographie Suivre la route de briques bleues!

5 vérités en hygiène et salubrité

5 vérités en hygiène et salubrité

L’hygiène des mains à elle seule n’est pas suffisante

Les études sont claires, bien que l’importance de l’hygiène des mains est très grande, elle n’est pas suffisante à elle seule pour limiter la propagation des infections. Les surfaces jouent un rôle prépondérant et l’arrêt de la chaîne de transmission est multifactoriel.

Les micro-organismes pathogènes survivent sur les surfaces

Les bactéries telles que le SARM, l’ERV et l’E.coli peuvent survivre plusieurs mois sur des surfaces. Les virus respiratoires et entériques quant à eux peuvent survivre de quelques heures à plusieurs semaines.

La transmission des infections est reliée à la qualité de la propreté

Une hygiène stricte respectant les mesures mises en place a été démontrée à réduire la transmission des infections dans les hôpitaux.

La contamination de l’environnement peut entraîner des infections

Nous touchons constamment différentes surfaces et nous touchons tout aussi souvent notre visage. Plusieurs études scientifiques ont démontré directement et indirectement que le niveau de propreté était lié à l’acquisition dans les infections et ce autant dans les garderies, les centres de soins que dans les lieux ou l’on manipule des aliments.

Le nettoyage et la désinfection doivent être répétés

Nettoyer c’est bien, recommencer c’est mieux. Dans les contextes institutionnels où le trafic humain est important, il est primordial de nettoyer et parfois de désinfecter. En fonction du lieu et du niveau de risques, il faut recommencer et parfois désinfecter la même surface plusieurs fois par jour, heureusement, on n’a pas à nettoyer aussi souvent à la maison !

Les vérités

Toutes ces vérités nous amènent à conclure que le nettoyage est essentiel. Lalema comprend votre réalité et peut vous offrir une panoplie de solutions pour répondre à vos besoins les plus complexes.

Si vous êtes curieux d’en apprendre plus, alors venez nous rencontrer lors du colloque annuel de l’Association Hygiène et Salubrité en Santé les 3 et 4 juin 2014