Le virus Ebola en 4 temps

virus-ebola-prevention

La transmission du virus Ebola

Pour bien comprendre comment mettre en place les mesures efficaces pour limiter la propagation du virus Ebola, il est essentiel de bien comprendre comment ce virus se propage. Le virus se transmet de personne à personne lors d’un contact direct ou par un contact avec du sang ou d’autres sécrétions biologiques. Les infections nosocomiales sont donc très importantes. Effectivement, les transmissions nosocomiales auraient pris place dans toutes les éclosions survenues jusqu’à présent.

Contrairement à l’influenza ou la gastroentérite, le virus Ebola n’est pas réputé pour se transmettre via des surfaces contaminées, communément appellé fomites et peu d’information existe à ce sujet.

Les symptômes du virus Ebola

L’apparition des premiers symptômes se manifeste par un épisode de fièvres, suivi de diarrhées et de vomissements. Finalement, des pertes sanguines et des saignements anormaux vont survenir en fin de malaise. Le temps d’incubation du virus est de 2 à 21 jours, c’est-à-dire qu’une personne infectée ne développera pas de symptômes sévères avant cette période.

La prévention contre le virus Ebola

Actuellement, le risque de transmission du virus Ebola au Canada est très faible. Toutefois, certaines précautions doivent être mises en place. Sur le site de l’agence de Santé publique du Canada, on recommande au voyageur d’éviter tout voyage non essentiel en Guinée, au Liberia et au Sierra Leone. Pour ce qui est des personnes revenant de ces pays, le risque existe seulement si elles ont été en contact avec des personnes malades. Malgré les faibles risques, l’éclosion en Afrique de l’Ouest ne semble pas être encore contenue. L’OMS a émis comme possibilité que plus de 20 000 personnes seront atteintes de la maladie.

Le futur

Il est difficile de se prononcer sur le développement de l’épidémie puisqu’‘une éclosion d’Ebola d’une telle envergure n’a jamais eu lieu. De plus, le virus a un taux de mutation très élevé et semble déjà avoir changé son patrimoine génétique depuis le début de l’éclosion. N’ayant aucun traitement prouvé efficace contre cette maladie les mesures sanitaires demeurent l’arme la plus efficace pour lutter contre le virus.

En apprendre plus sur l’Ebola

5 réflexions sur “Le virus Ebola en 4 temps

  1. Catherine dit :

    Bonjour Rémi,
    tes articles sont vraiment agréables à lire, bonne longueur et avec les détails qu’on veut savoir, bravo beau travail!

    Je sais pas si tu sais comment l’épidémie d’ebola a commencé? Est-ce que tu peux aussi me raffraichir la mémoire quant à savoir comment une épidémie démarre en général stp?

    Merci à l’avance

    • Rémi Charlebois dit :

      Bonjour Catherine,
      Merci pour ton commentaire. Dans le cas de cette épidémie, il semblerait qu’un animal probablement une chauve-souris aurait transmis le virus à un humain. Par la suite, la transmission s’est faite d’humain à humain. Il est difficile d’expliquer exactement pourquoi cette éclosion a pris autant d’expansion. Dans ce cas-ci, les pratiques sanitaires et rites funéraires semblent être ne cause. Toutefois, cela n’explique pas complètement le tableau épidémiologique. Qui sait, peut-être qu’une analyse détaillée du génome du virus nous donnera plus d’informations… À suivre!

  2. Bourget Sylvie dit :

    Bonjour

    Faut-il penser qu’il faut faire le nettoyage des surfaces en 3 étapes car eau de javel et les solutions chloré ne sont pas des nettoyants

    donc laver avec un nettoyant 2) rincer et 3) solution chloré 5000 ppm

    comme le DACD

    • Rémi Charlebois dit :

      Commentaire très pertinent! Effectivement, l’eau de Javel standard ne nettoie pas et le nettoyage en trois étapes est surement la meilleure pratique à adopter. Toutefois, pour simplifier la tâche il existe des produits nettoyant-désinfectant à base d’hypochlorite de sodium, soit le même ingrédient actif que l’eau de Javel. Donc, une eau de Javel nettoyante! En cas de présence de salissure un trois étapes peux donc être fait avec le même produit à la première et à la troisième étape. Certains établissements laissent même tomber l’étape de rinçage entre les deux. Bref, utiliser le même produit désinfectant-nettoyant à la première et dernière étape assure un nettoyage et une désinfection de qualité en plus de prévenir des mélanges non souhaités entre les produits. Chez Lalema c’est dans la gamme Ali-Flex que vous retrouverez les produits nettoyants désinfectants à base d’hypochlorite de sodium.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *