«

»

Sep 04 2013

Imprimer ce Article

Pourquoi utiliser le peroxyde d’hydrogène pour désinfecter les surfaces

Chambre d'hôpital

Selon La Presse du mercredi 4 septembre 2013, plusieurs hôpitaux sont aux prises avec des bactéries résistantes aux antibiotiques. Les éclosions d’entérocoques résistants à la vancomycine (ERV) obligent certains hôpitaux à limiter les visites aux patients, dans l’espoir de les enrayer.

Nettoyant, Quat, Chlore, Eau de javel, Peroxyde d’hydrogène, Phénolique, … il vient un temps où on ne sait plus où donner de la tête. Chaque produit a ses avantages et ses inconvénients. Il convient donc de bien choisir son produit nettoyant ou désinfectant avant d’entreprendre une tâche.

Dans son document intitulé « Désinfectants et désinfection en hygiène et salubrité : Principes Fondamentaux« , le ministère de la Santé et des Services sociaux indique que :

Souvent les termes détergents et désinfectants sont confondus alors que tous les deux font appel à des réalités physico-chimiques différentes. Par conséquent, ces produits ont un rôle différent qui peut cependant être complémentaire, selon la nature de l’intervention désirée. Il y a donc lieu de faire la distinction entre un détergent et un désinfectant.

Un détergent, […], cherche à déloger les organismes ou les salissures qui adhèrent à une surface. Le fait qu’un organisme soit détaché de son support augmente la surface de contact avec un désinfectant, ce qui se traduit par une augmentation de l’efficacité de ce dernier.

Un désinfectant a pour objectif de s’attaquer aux constituantes d’un organisme. Santé Canada définit un désinfectant comme « un agent antimicrobien pouvant détruire des micro-organismes pathogènes et susceptibles d’être pathogènes sur les surfaces inanimées ».

Les avantages du peroxyde d’hydrogène

Les peroxydes d’hydrogène (H2O2) sont reconnus comme étant de puissants oxydants. Ils réagissent rapidement et ne génèrent pas de résidus ou de gaz toxiques (sauf si mélangés avec d’autres produits chimiques comme par exemple du vinaigre).

Les produits à base de peroxyde d’hydrogène n’ont aucun effet de rémanence, par contre, pour une désinfection terminale ou pour obtenir une désinfection à large spectre ou de haut niveau, ils sont tout à fait recommandés.

Les inconvénients du peroxyde d’hydrogène

Le grand pouvoir oxydant du peroxyde d’hydrogène peut causer une détérioration à long terme de certaines surfaces lorsque qu’incompatibles. Il convient de toujours consulter les bulletins techniques fournis par les manufacturiers. L’utilisation de protection personnelle peut aussi s’avérer requise.

Les lingettes désinfectantes au peroxyde d’hydrogène

Il existe plusieurs solutions sur le marché mais l’une d’elle a retenu notre attention : il s’agit des nouvelles lingettes désinfectantes au peroxyde d’hydrogène CLOROX. Ces lingettes vous offrent la flexibilité d’un produit prêt à utiliser avec toute la puissance du peroxyde d’hydrogène.

L’action à large spectre de ces lingettes désinfectantes s’opère sur 38 bactéries et virus, dont 9 micro-organismes résistants aux antibiotiques en 30 à 60 secondes. Ce qui signifie pour vous une désinfection sans perte de temps.

Serviettes nettoyantes désinfectantes au peroxyde d'hydrogène

Vous désirez effectuer une désinfection rapide sans eau de Javel?

Cessez enfin de faire des compromis! Les serviettes nettoyantes désinfectantes au peroxyde d’hydrogène de Clorox Healthcare ont été élaborées à partir d’une formule au peroxyde d’hydrogène exclusive qui permet non seulement d’obtenir un excellent pouvoir nettoyant et les meilleurs temps de désinfection, mais aussi de nettoyer un grand nombre de surfaces sans parfum et sans émanations ni odeurs fortes de produit chimique.

Au sujet de l'auteur

Gaétan Lanthier

J'œuvre dans le milieu de l'hygiène et de la salubrité, du nettoyage et de la désinfection depuis mes premiers emplois d'été! Dans cette industrie, j'ai porté plusieurs chapeaux: Exécution, Production, Recherche et Développement (chimie et informatique), Représentation, Consultation, Formation, Intégration.

Parlez-moi de conception de jeux, d'informatique ou de séries de science-fiction, vous comprendrez mes passions. Avis aux intéressés: je réussis le cube Rubik en moins de 2 minutes.

J'ai gradué de l'École Polytechnique de Montréal (Génie Chimique orientation majeure en environnement) et de l'Université de Sherbrooke (2e cycle en Optimisation des processus d'exploitation).

Google+

Lien Permanent pour cet article : http://blog.lalema.com/utiliser-peroxyde-dhydrogene-desinfecter-les-surfaces/

(8 commentaires)

Passer au formulaire de commentaire

  1. Dominique Tremblay

    Bonjour Monsieur Lanthier!

    Quel est le meilleur désinfectant à utiliser dans les hôpitaux pour détruire le c. difficile

    1. Gaétan Lanthier

      Bonjour Dominique, il y a 2 courants de pensée, l’un avec les produits à base d’hypochlorite de sodium (eau de javel), l’autre avec le peroxyde d’hydrogène.

      En situation d’éclosion, la solution le plus souvent recommandée est une solution désinfectante avec au moins 5000 ppm d’hypochlorite de sodium. Pour une désinfection quotidienne, une concentration de 1000 ppm est généralement suffisante. Pour ce qui est du « meilleur » désinfectant, nous pouvons vous offrir l’Ali-Flex RTU (6000 ppm) qui tue les spores de la C. difficile en 5 minutes. Suivez le lien qui précède pour plus d’information sur le produit.

      Merci pour votre question.

      1. Dominique tremblay

        Merci infiniment!
        Monsieur Lanthier, existe t’il un genre de tableau sur les bactéries et virus retrouvé dans les hôpitaux, Erv, sarm norovirus etc…. et les désinfectant approprié pour les détruire? De plus, quel sont les combinaisons nécessaires lorsque l’on rencontre ce type de germe, gants, blouse de protection…

        merci, je crois qu’une rencontre s’impose car j’ai beaucoup de question…je ne sais pas si vous seriez prêt à m’accorder quelques minutes pour répondre à mes nombreuses questions.
        je suis microbiologiste et j’enseigne dans les hôpitaux.
        merci de bien vouloir me contacter
        Dominique Tremblay

        1. Gaétan Lanthier

          Je vais plutôt demander à un de nos microbiologistes de vous contacter directement!

          Merci à vous!

          G.

  2. Caroline genier

    J’aimerais savoir sont ph svp merci et pourrais-Je avoir la fiche technique de oxivir

  3. Daniel Turcotte

    Salut Gaétan, est-ce qu’il est possible d’avoir les fiches techniques et signalétiques de ce nouveau produit ?
    Afin de le soumettre cela à notre comité de prévention des infections. Merci

    1. Gaétan Lanthier

      demandez et vous recevrez!
      le pH du liquide est 2 à 3.
      Bulletin technique ici :
      Fiche signalétique ici
      Information sur le produit ici

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>