Une enzyme pour combattre les biofilms

perturbation-biofilm

On n’arrête pas le progrès. La découverte d’une enzyme capable d’empêcher la production d’un biofilm, cette couche protectrice polymérique produite par les bactéries qui empêche les antibiotiques et les désinfectants de surfaces de bien fonctionner, pourrait à terme révolutionner la lutte aux infections nosocomiales.

Publiée dans la revue Proceedings of the National Academy of Sciences (PNAS), l’équipe du Centre universitaire de Santé McGill dont fait partie le Dr Donald C. Sheppard a espoir que cette technologie puisse faire l’objet de tests cliniques humains d’ici 5 ans et être utilisée dans les hôpitaux d’ici 10 ans.

Dans une traduction libre, l’étude explique que:

Nous avons démontré que les glycosides hydrolases dérivées du champignon opportuniste Aspergillus fumigatus et de la bactérie Gram négative Pseudomonas aeruginosa peuvent être exploitées pour perturber les biofilms fongiques préformés et réduire la virulence.

Qu’est-ce qu’un biofilm?

Mon collègue Rémi Charlebois a décrit les biofilms ainsi:

Les biofilms retrouvés sur les surfaces sont souvent issus d’une colonie complexe de microorganismes produisant des polymères leur permettant de mieux adhérer à la surface et faciliter la vie en colonie. Bref, un biofilm c’est comme une ville pour les microbes. L’homme a appris à apprivoiser ces biofilms et peut s’en servir pour traiter les eaux usées ou produire certaines molécules telles que des plastiques naturels. Toutefois, la présence des biofilms non désirés pourrait être nuisible et peut mener à des infections. Une étude scientifique a révélé la présence de biofilms sur la majorité des surfaces dans un hôpital que l’on croyait propre!

On retrouve aussi les biofilms sur la peau et les instruments médicaux. Ainsi, selon l’article du Devoir:

Les biofilms, une matrice très collante formée de protéines et de polymères de sucre fabriquée par les bactéries pour se protéger, se fixent à la peau, aux muqueuses ou à la surface des matériaux biomédicaux, notamment des cathéters, tubulures, valves cardiaques et autres prothèses qui deviennent des portes d’entrée privilégiées pour l’infection.

Dans le même article, on y cite le Dr. Sheppard:

Les biofilms sont produits par des molécules qui se défendent contre notre système immunitaire ou contre des antibiotiques avec cette carapace qui est 1000 fois plus résistante que les organismes qui produisent et prolifèrent dans ces biofilms.

Une enzyme qui agit comme « machine destructrice » de biofilms

En somme, l’enzyme découverte a été modifié pour détruire les biofilms au lieu de les former. C’est une stratégie nouvelle qui pourra réduire les infections nosocomiales dans les centres de soins de santé.

Et les autres surfaces?

Bien qu’il ne soit pas vraiment mention des surfaces, peut-être que les prochaines générations de perturbateurs de biofilms seront à base de cette enzyme? En attendant, il existe des solutions comme la Technologie Ultra-Blast qui:

  • perturbe les biofilms pour faciliter leur enlèvement
  • prévient la croissance de nouveaux biofilms
  • n’est pas corrosive sur les surfaces

Visionnez ce webinaire sur les biofilms (25 minutes)

Comment fonctionne les biofilms? (< 1 minute)

Sources:

http://www.ledevoir.com/societe/sante/501939/des-chercheurs-percent-le-secret-de-la-resistance-de-certaines-bacteries

http://www.lapresse.ca/sciences/medecine/201706/27/01-5111114-avancee-majeure-contre-les-infections-dans-les-hopitaux.php

Top 2014 : Le 4X4 des meilleures publications lalema.com

L’année 2014 fut productive à tout point de vue. Nous avons décidé de vous présenter nos 16 meilleures publications dans 4 catégories, le top 2014 des:

  • Articles de blog
  • Vidéos
  • Infographies et présentations
  • Produits

Les critères de sélections incluent certes la popularité de chacun mais aussi l’impact et l’intérêt que ces publications ont suscités chez nos clients et nos adeptes.

 


Top 2014 Articles de blog

10 salles de toilettes humoristiques

top-2014-salles-toilettes-humoristiques

Ebola, comment désinfecter les surfaces

top-2014-ebola-virus

8 tempêtes de neige records au Québec

top-2014-tempete-de-neige

5 raisons pour standardiser le matériel d’un chariot de concierge

top-2014-chariot-de-concierge

 


Top 2014 Vidéos

Un duel d’aspirateur Henry

Les poubelles de recyclage

Un nettoyage optimal des tapis

Des balais à brosses rotatives qui ramassent les débris, les plus petits comme les plus gros


Top 2014 Infographies et présentations

Comment survivre à l’hiver?

Quoi faire en cas de pandémie d’influenza?

 Comment choisir une division de toilette?

Les punaises de lits sont de retour!


Top 2014 Produits

 Le chariot de concierge 6173-88

trim_RB617388NOI

L’auto-laveuse « ride on » 3 en 1

trim_NA777772000

La gamme de produits Optimixx avec son système de dilution portatif

optimixx_kit

Le nettoyant désinfectant Ali-Flextrim_LM009675121 

L’incroyable valeur de la propreté

proprete-value-of-clean

Il est grand temps d’arrêter de penser au nettoyage comme un coût. Un investissement modéré dans la propreté peut générer un retour substantiel sur l’investissement.

L’absentéisme coûte cher

Un employé absent vous coûte de l’argent. Mais le nettoyage peut réduire ce risque. En moyenne, un employé prendra 7.7 journées de maladie par année. Ces absences coûtent aux États-Unis 225.8 milliards de dollars annuellement. Au Canada, on pourrait estimé cela à près de 20 milliards de dollars!

Effets des absences non planifiées

Une absence non planifiée peut réduire la productivité d’un département de 54% et une baisse de ventes et de service à la clientèle jusqu’à 39%.

Impacts positifs d’un environnement plus propre

Dans un environnement où la propreté est augmentée, les occupants réduisent leur chance d’attraper le rhume ou le virus de la grippe de 80%. Les surfaces contaminées par un virus sont réduites de 62% et le taux d’absentéisme est réduit de 46%.

Surfaces à haut risque de contamination

Voici les surfaces les plus communes présentant un haut risque de contamination:

  • Souris d’ordinateur
  • Claviers d’ordinateur
  • Téléphones
  • Lavabos
  • Robinets
  • Portes de micro-ondes
  • Portes de réfrigérateurs
  • Fontaines d’eau
  • Machines distributrice

La propreté verte

La propreté veut dire la santé mais c’est aussi écologie et l’économie. Les travailleurs sont de 2% à 8% plus productifs dans un environnement plus propre. Dans un bureau typique de 100 employés avec un salaire moyen de 25,000$, cela représente 125,000$ d’économie annuelle en gain de productivité.

Le client aussi préfère la propreté

Dans un sondage fait par une chaîne de restauration rapide, 6 répondant sur 10 placent la propreté au premier rang dans leur intention de revenir plus souvent.

60% des répondants d’un sondage dans le commerce de détail placent également la propreté au premier rang parmi les facteurs environnementaux dans leur intention d’acheter plus.

N’oublions pas les salles de toilettes, 94% des répondants affirment qu’ils ne retourneraient pas dans un commerce où les toilettes sont malpropres.

L’incroyable valeur de la propreté

La propreté n’est pas un coût mais une source de revenu. C’est cela l’incroyable valeur de la propreté. Nous pouvons vous aider à analyser votre service d’hygiène et salubrité ou visitez simplement notre catalogue en ligne avec plus de 16,000 produits et faites une demande de soumission en ligne gratuitement!

Cet article est inspiré de cette vidéo de l’ISSA:

Un concours à faire tomber dans les pommes!

Vous n’en reviendrez pas! Cherchez l’indice parmi nos produits et trouvez la pomme pour compléter votre panier. C’est simplement un nouvel iPad que nous allons faire tirer le 12 octobre prochain.

Qui plus est, vous pouvez participer une fois par jour! Bonne chance!

Vidéo réalisée par Frédérique Gascon.

Courez la chance de gagner un nouvel iPad avec 64 Go + wifi + réseau cellulaire.

Détails sur http://www.lalema.com/concours