Des produits ou des hommes…

clip_image002Une amie a récemment eu à passer quelques heures à l’urgence et à la clinique externe de l’hôpital Charles-Lemoyne, sur la Rive-Sud de Montréal, car sa fille s’était blessée (rien de grave!).

Premier constat : les employés des services d’entretien de l’hôpital sont très présents! Visiblement conscients de l’importance de garder les lieux propres, les employés de l’entretien ont visité les différentes salles plus d’une fois par heure, en moyenne, veillant à s’assurer que les poubelles soient vidées régulièrement, que les salles de bain soient gardées impeccables, que les salles d’examen soient propres, bref, que tout soit parfaitement salubre.

Second constat : les gestionnaires des services d’entretien ont bien équipé leurs employés. À première vue, leur chariot de concierge a l’air d’un gros barbecue sur roulette, comme a cru la jeune blessée. Ce « barbecue » est pourtant un gros chariot noir comprenant poubelle, rangement à produits, balais, vadrouilles, articles de rechange pour les salles de bain. D’une mobilité accrue, les employés peuvent slalomer efficacement entre les civières, chaises roulantes et patients en attente.

Une question se pose, par contre, un peu celle de l’œuf ou la poule. Est-ce que les employés peuvent bien faire leur travail parce qu’ils sont bien équipés, ou sont-ils bien équipés parce qu’ils souhaitent bien faire leur travail? Gestionnaires et employés, la parole est à vous!