L’évolution des systèmes sanitaires selon Lalema… et sa gamme de produits pour salles de bains!

Transporter sa toilette ne semble pas très pratique, mais quand on pense à protéger l’environnement tout en gérant les besoins primaires, ça n’était peut-être pas si farfelu que ça, au temps de nos ancêtres, pour s’assurer d’un endroit propre!Toilette portative à l'ancienne

Lalema propose cependant de nombreux appareils évolués, qui permettent d’économiser l’eau ou encore d’éviter de toucher les surfaces… pour éviter la propagation des bactéries nuisibles.

Par exemple, cet urinoir sans eau permet d’économiser jusqu’à 40 000 gallons Urinoir sans eau EcoUrinald’eau par urinoir, chaque année! C’est une cartouche d’enzymes qui veille à éviter les odeurs – sa longue durée évite le changement fréquent ainsi que l’envoi de celles qui sont usagées à l’enfouissement. De plus, on n’a évidemment pas besoin de traiter l’eau rejetée à chaque chasse d’eau puisqu’un détecteur sans contact activera la cartouche au passage de l’urine.

La vaste gamme d’appareils sans contact disponibles chez Lalema permet par ailleurs de créer des salles de bain où les usagers n’ont pas à toucher les surfaces : robinets automatiques, distributeurs de savon automatiques, séchoirs à mains automatiques, chasses d’eau automatiques, même des systèmes d’ouverture de portes automatiques! Imaginez combien la désinfection des surfaces s’en trouvera simplifiée!

Pour des conseils sur les solutions automatisées et écologiques de Lalema, soyez modernes et contactez-nous!

C’est bon pour le moral, c’est bon pour le moral…

Selon la psychologue Germaine Beaulieu, faire le ménage donne une impression d’équilibre et crée une sensation de bien-être et de mieux-être. Le quotidien La Presse rapporte aussi les propos de Kelly Lambert, neurobiologiste et psychologue au Randolp-Macon College en Virginie, qui affirme que faire des tâches manuelles exigeant un peu d’efforts comme l’entretien ménager stimule notre « circuit de récompense », ce qui déclenche la production d’endorphines, les hormones liées au bonheur.

Cela dit, faire le ménage n’est pas sans risque. Une éponge de cuisine ou un chiffon sale contient jusqu’à 10 000 germes par pouce carré. Les cuisines, les salles de bain et les bureaux sont les lieux les plus contaminés de bactéries, de germes et de virus. Quand on élimine 99,9 % des 100 millions de germes présents sur une surface, il en reste encore beaucoup. Une bactérie se dédouble toutes les 30 minutes et forme un film biologique sur la surface, explique de son côté Jacques Goulet, professeur au Département des sciences des aliments et de nutrition de l’Université Laval. Heureusement, seulement une cinquantaine des milliards de bactéries recensées sont infectieuses!

Pour lutter au quotidien contre la prolifération des germes, l’huile de coude de vos efforts jumelée au nettoyant tout usage Bio-Ranet feront un excellent travail préventif. De plus, le Bio-Ranet est d’un bel orangé rappelant les Caraïbes, avec une très agréable odeur d’orange, à l’instar de tous les produits Lalema, aux couleurs vives et des parfums agréables… Puisqu’il dissous les résidus organiques, son efficacité est prouvée sur une multitude de surfaces et permettra de prévenir la prolifération des rhumes et autres maladies.

Mieux encore, l’automatisation des lieux publics évitera aux gens de toucher des surfaces contaminées. Ainsi, un système de porte automatique, des chasses d’eau automatiques ainsi que des robinets et distributeurs de savon automatiques mettront leur « œil magique » à contribution pour que les surfaces soient moins souillées de germes.

En plus, vous aurez les mains libres et propres pour danser et chanter sur l’air de la Compagnie créole!