Service de nettoyage de jour pour un meilleur service?

Service de nettoyagePendant des années, on a vanté les mérites du service de nettoyage de soir ou de nuit comme étant une façon d’augmenter la productivité et la qualité des prestations d’entretien ménager.

Depuis quelques temps, on observe un phénomène inverse. Les entreprises ont recours de plus en plus à un service jour pour la quasi-totalité de leur service d’hygiène et salubrité. Est-ce qu’il s’agit d’une mode? d’un changement durable? d’une nouvelle façon de faire plus rentable?

Voici un tableau qui résume les avantages et les inconvénients d’un service de nettoyage de jour vs un service de nettoyage soir/nuit

Tableau des avantages et inconvénients d’un service de nettoyage jour vs soir/nuit
Avantages Inconvénients
Service nettoyage de jour
  • Économie d’énergie (chauffage, éclairage)
  • Motivation du personnel accrue
  • Diminution de l’absentéisme
  • Valorisation du travail
  • Recrutement facilité
  • Rapidité d’intervention
  • Dérangement des occupants
  • Difficulté d’entreprendre de gros travaux
  • Coût d’opération généralement plus élevé
Service de nettoyage de soir
  • Augmentation de la productivité
  • Flexibilité d’opérations
  • Perte de performance dû à la fatigue
  • Absentéisme plus élevé
  • Faiblesse de supervision

Mon expérience m’a permis de composer avec toutes sortes de situations:

  • Une commission scolaire où les écoles fonctionnaient sans service de jour
  • Une autre commission scolaire où les écoles fonctionnaient sans service de soir (ou presque)
  • Des centres de santé (hôpitaux) où les travaux périodiques étaient accomplies la fin de semaine
  • Des industries où l’entretien était confié en sous-traitance ou en régie externe ou aux deux!
  • Une base militaire qui avait plus l’air d’une ville avec ses 92 bâtiments!
  • Un bureau où le ménage n’était qu’une seule fois pas semaine.
  • Une usine où les bureau était fait 1 fois par mois!
  • etc.

Toujours est-il que plus souvent qu’autrement, le cadre horaire est souvent défini par « convention » i.e. « Ça a toujours été comme ça » que par souci d’efficience. Le meilleur cadre horaire est fonction de vos besoins et de votre environnement propre. En d’autres termes, avant de dire que votre façon de faire n’est pas la bonne et qu’il faut que ça change, assurez-vous d’avoir fait le tour de la question.

La réponse se trouve peut-être là où vous ne vous y attendez pas! Il existe des facteurs importants à considérer avant d’entreprendre un changement d’horaire majeur. Ces quelques pistes de solutions, souvent négligées, sont les suivantes:

Avec toutes ses idées en tête, selon vous, votre service de nettoyage est-il fait dans la bonne plage horaire? Qu’en pensez-vous? Vous avez des questions? Écrivez-moi directement à glanthier @ lalema.com ou sur twitter @lalema. Finalement, toute notre équipe travaille fort pour écrire ces billets, abonnez-vous, ça nous fait toujours plaisir (inscrivez votre courriel en haut)

Journée provinciale Hygiène et Salubrité

Le 13 octobre 2011 se tenait la première journée provinciale Hygiène et Salubrité dans les établissements de soins de santé au Québec. L’Institut Philippe-Pinel de Montréal faisait parti des établissements participants à cette journée.

Cette journée est vouée à la promotion et à la reconnaissance d’un service essentiel qui joue un rôle important au niveau de la prévention des infections nosocomiales en plus d’offrir à tous un milieu de vie sain et agréable.

Souvent méconnus des départements de soins et du public en général, les services d’hygiène offrent pourtant des prestations cruciales dans le fonctionnement d’un établissement de santé. Par exemple: les désinfections terminales, les désinfections quotidiennes des salles de bains, la salubrité des salles à manger et l’entretien périodique tels le polissage des plancher ou les travaux de grand ménage sont autant d’actes qui ont un impact direct sur la réduction du risque infectieux et de la propreté de vos lieux de travail ou de soins.

Nous remercions Monsieur Cournoyer de nous avoir permis de reproduire le document d’information remis lors de cette journée. Bravo à toute son équipe et toutes les équipes d’hygiène et salubrité!

 

 

 Lien vers fichier PDF

Des produits ou des hommes…

clip_image002Une amie a récemment eu à passer quelques heures à l’urgence et à la clinique externe de l’hôpital Charles-Lemoyne, sur la Rive-Sud de Montréal, car sa fille s’était blessée (rien de grave!).

Premier constat : les employés des services d’entretien de l’hôpital sont très présents! Visiblement conscients de l’importance de garder les lieux propres, les employés de l’entretien ont visité les différentes salles plus d’une fois par heure, en moyenne, veillant à s’assurer que les poubelles soient vidées régulièrement, que les salles de bain soient gardées impeccables, que les salles d’examen soient propres, bref, que tout soit parfaitement salubre.

Second constat : les gestionnaires des services d’entretien ont bien équipé leurs employés. À première vue, leur chariot de concierge a l’air d’un gros barbecue sur roulette, comme a cru la jeune blessée. Ce « barbecue » est pourtant un gros chariot noir comprenant poubelle, rangement à produits, balais, vadrouilles, articles de rechange pour les salles de bain. D’une mobilité accrue, les employés peuvent slalomer efficacement entre les civières, chaises roulantes et patients en attente.

Une question se pose, par contre, un peu celle de l’œuf ou la poule. Est-ce que les employés peuvent bien faire leur travail parce qu’ils sont bien équipés, ou sont-ils bien équipés parce qu’ils souhaitent bien faire leur travail? Gestionnaires et employés, la parole est à vous!