Quoi de neuf cette semaine en hygiène et salubrité : Qui change la poubelle du Président des É-U | Initiative payante de lavage des mains | Un nez optique pour la détection des gaz

Qui change la poubelle du Président des É-U

 

oval-office

Vous vous demandez qui change la poubelle dans le bureau ovale de la Maison Blanche? Ou quel type d’équipement est utilisé pour nettoyer les planchers des laboratoires de la NASA?


Initiative payante de lavage des mains lavage-des-mains

Avec un investissement 2,9M $ par année, nous avons prévenu 67 cas de S. aureus et 96 ans de vie ont été gagnées. Le coût par une année de vie gagnée était 29 700 $.


Un nez optique pour la détection des gaz 

Détecter et identifier des gaz dans un environnement grâce à un nez artificiel, une solution à des problèmes industriels développée par le Pr Yves-Alain Peter et son équipe à Polytechnique Montréal.


Quoi de neuf? Un rendez-vous hebdomadaire!

calendrier2

Notre équipe vous présente chaque semaine une revue de l’actualité en lien avec l’hygiène et la salubrité. Ne manquez pas ce rendez-vous en vous inscrivant à notre blog. Likez et partagez aussi, un petit geste qui nous fait beaucoup plaisir! Merci.

Abonnez-vous à ce blog par e-mail.

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à ce blog et recevoir une notification de chaque nouvel article par email.


Un catalogue de plus de 18 000 produits

icones_des_categorie_catalogueicone_catalogue_par_certificationsicones_des_marquesicones_des_bundles

Facile d’utilisation et très utile pour votre entreprise ou votre business d’entretien ménager, venez voir le site www.lalema.com, vous ne serez pas déçus.


Apparition des poubelles en 1883

poubelle

J’ai la manie de dire que chaque invention porte le nom de son inventeur. Par exemple l’inventeur de la gomme balloune serait John GumBaloon. Souvent, j’ai tord, mais aujourd’hui je défile mon twitter et je tombe sur une petite perle rapportée par Monsieur Phillipe Paradis.

Apparition de la poubelle en 1883 à Paris

Le 24 novembre 1883,  Eugène René Poubelle impose aux Parisiens l’usage de contenants fermés pour se débarrasser des ordures et des déchets.

Il organise une cueillette quotidienne avec des voitures tirées par des chevaux. Et, signe que le développement durable ne date pas d’hier, il fait même une cueillette sélective en triant les déchets organiques, le verre et les … coquilles d’huîtres! Bon, au final, le triage n’a pas fonctionné et a dû être abandonné après 6 mois.

Boîte Poubelle

Son concept est à la base incompris, mal accueilli, sujet à des réactions hostiles et à la dérision. Au plus fort de la crise, un journaliste qualifiera ces contenants de « Boîte Poubelle ». L’histoire était écrite!

Gestion des déchets

Aujourd’hui, la gestion des déchets a grandement évolué. Voyez par vous même ce qu’on a à offrir:

www.lalema.com/poubelle

 

 

 

Source: Merci à Philippe Paradis (https://twitter.com/Philippe2307)

Sauvez du temps, Soyez performant, Impressionnez vos clients!

Le temps c'est de l'argentL’entretien sanitaire est et sera toujours un secteur d’activités primordiales dans le développement du bien-être et de la qualité de vie de l’ensemble de la population. Il représente donc pour nous tous une obligation à laquelle nous devons faire face et qui ne peut être évitée.

Le développement technologique des dernières années a permis un essor considérable dans l’exercice et l’exécution de ce métier. Il n’en demeure pas moins que l’industrie de l’entretien sanitaire est encore aujourd’hui en retard sur les niveaux de productivité qu’ont franchis d’autres industries de pointe de notre économie.

Sauvez du temps

Une cause importante de ce retard réside dans les nombreux déplacements qu’occasionnent la nature des travaux.

Ainsi va la vie, on verra souvent l’élaboration des circuits de travail basée sur – pour utiliser l’expression consacrée – des « runs de lait ». On fait une première passe pour les poubelles, une seconde passe pour le recyclage, une troisième passe pour l’aspirateur et une quatrième passe le dépoussiérage (quand il reste du temps…).

Toutes ces passes requièrent des déplacements additionnels. En effet, une fois dans un local ou un cubicule, pourquoi ne pas faire toute les tâches à ce moment là? Un bon chariot de ménage peut facilité le travail mais est-ce toujours adéquat?

Soyez performant

Depuis plusieurs années, les experts s’entendent sur le principe du « Travail à l’espace » dans l’organisation du travail (voir ce document du groupe d’hygiène et salubrité du MSSS à la page 32).

Le travail à l’espace consiste à effectuer l’ensemble des tâches relatives à un local d’un secteur avant de passer à l’entretien d’un autre local. Le travail à l’espace doit être privilégié, car il permet de limiter le nombre d’interventions effectuées quotidiennement dans un même local. Il est aussi plus adapté au milieu de la santé, car il diminue le risque de transmission.

Mais cela s’applique également dans les écoles, les bureaux, etc. Il faut donc une outil de travail adapté et permettant la performance. Le système 3 en 1 DVAC combiné un aspirateur sec « vertical, un chariot de ménage et une poubelle pouvant servir à la fois aux déchets et matières recyclables.

Aspirateur vertical DVAC 3 en 1

Prenez 2 minutes pour regarder cette vidéo (en anglais). Comme on dit, une image vaut mille mots!

Impressionnez vos clients

Avec ce système il est possible de sauver 66% du temps requis en déplacement non productif. Ce qui laissera plus de temps pour effectuer des tâches souvent mises de côtés comme le dépoussiérage en hauteur, l’enlèvement des taches sur le mur ou encore le nettoyage des pattes de chaises!

Venez le voir de vos propres yeux

Au moment de publier cet article, nous en avons un exemplaire à notre salle de montre! Venez nous voir et il nous  fera un plaisir de vous en parler! Nous sommes situés au 11450 rue Sherbrooke est à Montréal, Québec, Canada et nous sommes ouvert du lundi au vendredi de 8h00 à 12h00 et de 13h00 à 17h00.

Au plaisir!

O.V.N.I. ou D.V.B.G?

Les D.V.B.G. ne sont pas des objets volants non identifiés mais plutôt, selon nous, des déchets volants qu’il faut bien gérer. L’agence spatiale canadienne et l’Université McGill accueillaient cette semaine la première réunion du Comité de coordination interagences sur les débris spatiaux (IADC) regroupant les douze agences spatiales mondiales.

C’est que l’envoi plus fréquent de divers satellites dans l’espace et l’exploration spatiale toujours plus poussée crée un besoin grandissant pour la gestion des résidus que ces activités génèrent : derniers étages de fusées, morceaux de satellites désuets, résidus de collision entre des satellites…

Lalema propose de nombreux chariots pour la gestion des déchets; peut-être l’un d’eux serait utile dans la station spatiale internationale?

Par exemple, le collecteur mobile à déchets Méga Brute se prête aisément à de multiples fonctions et offre un accès facile au contenu.

Les chariots à bascule motorisés, offerts en format ½ et 1 verge cube, se déplace et bascule facilement grâce à un moteur à batterie.

Ce ne sont là que quelques modèles parmi toute la gamme offerte… et bien que les astronautes canadiens ont mieux à faire que ramasser les déchets de l’espace, votre entreprise ou organisme peut certainement profiter d’une collecte de déchets améliorées dans vos locaux!

Histoire du Mercredi : Rubbermaid

Crédit: Erin Gentry, Rubbermaid

En février 2011, David Vincent nous offrait un billet fort intéressant sur la division Rubbermaid Commercial Products de la compagne Newell Rubbermaid. Pour l’histoire du mercredi de cette semaine, je me suis concentré sur la provenance de la marque Rubbermaid en m’inspirant d’un article de Erin Gentry, déniché sur le blogue de Rubbermaid!

En 1927, l’entreprise Wooster Rubber Company fabrique des ballons-jouets. Fait intéressant, les deux fondateurs continuent de travailler à temps plein dans une autre entreprise, car il n’y a pas assez de contrats.

En 1933, James Caldwell brevète la fabrication d’un porte-poussière en caoutchouc rouge. La gamme de « produits en caoutchouc pour cuisine Rubbermaid » est née! M. Caldwell se joindra en 1934 à Wooster Rubber Company et y amènera son invention ainsi que sa vision de fabriquer des produits en caoutchouc qui répondent aux besoins des clients.

Puis arriva la Deuxième Guerre Mondiale et l’usine fut convertie pour fabriquer de équipement de caoutchouc comme des réservoirs d’essence ou des tourniquets. Après la Guerre, Wooster reviendra à ses activités régulières.

En 1956, l’entreprise change de nom pour devenir Rubbermaid inc. C’est finalement en 1962 que Rubbermaid introduit sur la marché la première poubelle en plastique!

Crédit: Erin Gentry, Rubbermaid

 

On connait la suite…

Ne manquez pas l’Histoire du Mercredi à chaque semaine. La semaine prochaine, on vous parle de Lavo.

Une navette spatiale au musée

Shuttle ISS NASAC’est un moment historique: celui du dernier vol d’une navette spatiale américaine. Rappelez-vous du film de James Bond: Moonraker dans lequel 4 ou 5 navettes décollaient simultanément pour aller peupler une station spatiale! C’était en 1979 soit 2 ans avant le premier vol de Columbia! 30 ans plus tard, c’est maintenant l’heure des bilans mais surtout d’un bon nettoyage!

Chez Lalema, même si on n’a jamais fait affaire avec la NASA directement, on peut leur proposer d’utiliser des produits disponibles chez nous. Et si c’est bon pour eux, imaginez pour vous!

Le nettoyant puissant 72L de 3M est conçu pour nettoyer l’intérieur et l’extérieur des aéronefs! Alors il va sans dire que les techniciens de la NASA seront enchantés par sa performance.

Même si elle ne servira plus, la vitre du pilote devrait demeurer étincelante. Quand il faut rejoindre les hauteurs, une raclette à vitre c’est bien mais lorsqu’elle est accrochée à un manche téléscopique, c’est mieux!

Malheureusement, il y aura sûrement des déchets à mettre au rebut, alors un collecteur de déchet mobile BRUTE viendra remplir cette tâche avec brio! Toutefois, les environnementalistes ne seront pas déçus puisque tout ce qui est recyclable pourra être déposé dans des poubelles BRUTE bleues.

Ainsi, dans 30 ans, lorsque nos enfants nous regarderons du haut de l’espace dans la station spatiale ISS42, ils pourront dire avec fierté que leur parents ont fait des efforts pour garder notre planète propre parce qu’ils savaient bien nettoyer, même les vieilles navettes!

Crédit photo: NASA (http://apod.nasa.gov/apod/ap110608.html)


Gallerie de photo:

Des produits ou des hommes…

clip_image002Une amie a récemment eu à passer quelques heures à l’urgence et à la clinique externe de l’hôpital Charles-Lemoyne, sur la Rive-Sud de Montréal, car sa fille s’était blessée (rien de grave!).

Premier constat : les employés des services d’entretien de l’hôpital sont très présents! Visiblement conscients de l’importance de garder les lieux propres, les employés de l’entretien ont visité les différentes salles plus d’une fois par heure, en moyenne, veillant à s’assurer que les poubelles soient vidées régulièrement, que les salles de bain soient gardées impeccables, que les salles d’examen soient propres, bref, que tout soit parfaitement salubre.

Second constat : les gestionnaires des services d’entretien ont bien équipé leurs employés. À première vue, leur chariot de concierge a l’air d’un gros barbecue sur roulette, comme a cru la jeune blessée. Ce « barbecue » est pourtant un gros chariot noir comprenant poubelle, rangement à produits, balais, vadrouilles, articles de rechange pour les salles de bain. D’une mobilité accrue, les employés peuvent slalomer efficacement entre les civières, chaises roulantes et patients en attente.

Une question se pose, par contre, un peu celle de l’œuf ou la poule. Est-ce que les employés peuvent bien faire leur travail parce qu’ils sont bien équipés, ou sont-ils bien équipés parce qu’ils souhaitent bien faire leur travail? Gestionnaires et employés, la parole est à vous!