Et la désinfection des surfaces contre le poliovirus?

Récemment, mon ami Rémi écrivait sur Twitter: « Pourquoi est-ce si long pour venir à bout de la Polio dans le monde? », et avec raison, on rapporte à peine 30 cas par année dans le monde! Il ne resterait que 3 pays dans le monde qui ont encore des cas de Polio. L’un de ces 3 pays, le Nigéria est en voie de réussir avec aucun cas rapporté depuis 1 an.

poliovirus

Crédit : CNN

Faut-il s’inquiéter du mouvement anti-vaccin?

Dans le reportage sur CNN twitté par Rémi, la spécialiste mentionne que le nombre d’enfants non-vaccinés aux États-Unis est en croissance continuelle. Faudra-t-il attendre une nouvelle épidémie?

La désinfection des surfaces contre le poliovirus type 1

Selon Santé Canada, dans sa ligne directrice – Exigences en matière d’innocuité et d’efficacité relatives aux désinfectants assimilés aux drogues pour surfaces dures, un virus à large spectre est défini comme suit:

Virucide à large spectre : Désinfectant présenté comme étant efficace contre un virus représentatif dépourvu d’enveloppe et difficile à tuer, ce désinfectant devant aussi inactiver d’autres virus à enveloppe et dépourvus d’enveloppe (c.-à-d. un produit dont on a démontré une efficacité de « virucide à large spectre »).

Toujours selon Santé Canada:

Au Canada, l’incidence de la poliomyélite a chuté après la création de programmes de vaccination dans les années 1950. Le dernier cas indigène d’infection à poliovirus sauvage au pays remonte à 1977. En 1994, l’Organisation mondiale de la Santé a officiellement déclaré le Canada exempt de poliovirus sauvage. Les cas de poliomyélite paralytique survenus depuis lors au Canada ont été associés à des cas importés d’infection à poliovirus sauvage et à l’utilisation du VPO.

Selon le MSSS, dans son guide « Désinfectants et désinfection en hygiène et salubrité: principes fondamentaux »:

Parmi les virus, on trouve ceux qui sont enveloppés par une couche lipidique et ceux qui ne le sont pas. Ces derniers sont appelés des virus nus. Paradoxalement, cette enveloppe riche en lipides est facilement altérée par les produits chimiques, ce qui rend les virus enveloppés vulnérables. Par opposition, les virus nus sont « habitués » à composer avec les conditions extérieures et sont plus résistants aux désinfectants. Généralement, si un désinfectant est actif contre les virus nus, tel celui de la polio, on considérera qu’il est probablement actif contre les virus enveloppés, tel celui du SIDA (VIH).

Les désinfectants quaternaires ou à bases d’hypochlorite de sodium

Les désinfectants quaternaires ou à base d’hypochlorite de sodium avec l’allégation « virucide à large spectre » sont efficaces contre les virus nus comme celui de la polio.