Après le Plan Nord, voici le Plan Vert

Après le plan Nord, voici le plan Vert. Vous êtes vous déjà demandé comment faire pour savoir si un produit est un produit vert? Je ne parle pas de sa couleur ici! Voici quelques conseils qui pourront vous aider dans votre démarche de développement durable ou votre plan vert.

plan vert

Gestion des produits, des équipements et du matériel

La salubrité repose sur l’assainissement tant des diverses surfaces que de l’atmosphère ambiante. L’atteinte de la performance exige donc que toute personne qui œuvre dans ce domaine, que ce soit à titre d’exécutant ou de gestionnaire, maîtrise l’ensemble des éléments qui composent ce métier dans le respect des politiques et des procédures qui y sont associées.

Les produits chimiques et le parc d’équipement constituent indéniablement des éléments importants pour assurer l’efficience lors du nettoyage et de l’asepsie de l’environnement de tout établissement. Il devient donc essentiel d’associer étroitement les actions quotidiennes de la main-d’œuvre, en matière d’hygiène, avec une gamme de produits et d’équipements qui favorisent la qualité de leur prestation.

Produits écologiques « verts »

Le virage « vert » et éthique est de plus en plus présent dans les institutions et les industries de même que dans le marché de la consommation de masse. En effet, la demande pour des produits « environnementaux » est sans cesse croissante.

Il existe des organismes qui certifient des produits « verts » de toutes sortes incluant les produits d’entretien et de nettoyage tout en assurant l’efficacité de ceux-ci. La présente recherche se concentre sur ce type de produits seulement. Notez que la plupart des documents disponibles sont toutefois en anglais. En voici quelques exemples.

Programme Écologo (www.ecologo.org)

L’ÉcoLogo est un symbole de certification environnementale. Le programme permet de certifier des produits dans plus de 250 catégories. La catégorie « produits de nettoyage et d’entretien » compte plus de 1500 produits d’entretien, de nettoyage et de désinfection. Le programme est régi par « Underwriter Laboratories », un organisme normatif reconnue internationnalement (UL).

Nos produits certifiés écologo

Programme GreenSeal (www.greenseal.org)

GreenSeal est l’équivalent américain de l’Écologo. C’est un organisme sans but lucratif indépendant basé à Washington.

Nos produits certifiés greenseal

Performance des produits nettoyants environnementaux

Comme mentionné précédemment, la composition des produits nettoyants environnementaux peut être similaire à des produits nettoyants conventionnels. Mis à part certains composants interdits à cause de leur toxicité élevée ou de leur risque pour l’environnement, les ingrédients que l’on retrouve ont les mêmes fonctions. Il existe toutefois d’autres types de produits à base d’enzymes ou de bactéries (biotechnologique) qui accomplissent les même fonctions mais par des moyens différents.

De nos jours, la performance des produits environnementaux, qu’ils soient basés sur une chimie traditionnelle ou biotechnologique, est comparable aux produits traditionnels. Il faut préciser que plusieurs facteurs entre en ligne de compte quand vient le temps d’évaluer la performance d’un produit :

  • Le degré de saleté des espaces;
  • La vocation du bâtiment et des espaces qui le compose;
  • Les outils et les équipements disponibles;
  • Les techniques de travail employées
  • Etc.

Il va de soit, que seuls des essais dans un ou plusieurs secteurs et sur une période de temps suffisante devraient assurer que le rendement des produits environnementaux est équivalent ou supérieur aux produits traditionnels.

Dans certains cas, les techniques de travail utilisées devront également être revues, particulièrement pour les produits biotechnologiques. Toujours est-il que même si la méthode de travail change, la productivité globale doit idéalement être préservée ou améliorée.

Coût des produits environnementaux

Comme presque tous les produits nettoyants environnementaux sont liés à des systèmes de dilution, il est important afin de comparer les prix équitablement de considérer les éléments suivants :

  • Système de dilution
    • Est-ce que le distributeur est inclus dans le prix?
  • Dilution requise
    • Plus le diviseur est grand, plus la consommation du produit est faible. Par exemple la consommation d’un produit dilué à 1:256 est deux fois moindre que s’il est dilué à 1:128.
  • Service à valeur ajouté dont voici quelques exemples non limitatifs :
    • Installation et réparation des systèmes de dilution;
    • Formation sur l’utilisation des produits et en matière de santé et sécurité;
    • Documentation technique;
    • Bouteille de dilution identifiée ou système d’identification des produits;
    • Etc.

Produits « verts » : Plus que des nettoyants

Votre recherche de produits « verts » peut aller beaucoup plus loin que les produits nettoyants. Vous pouvez inclure :

  • Le choix des revêtements de sol
    • Les revêtements de sol ne nécessitant pas l’application de fini à plancher (céramique, marmoléum sans cirage) réduisent à la source les besoins en fini à plancher et en décapant;
  • Les outils de travail
    • L’utilisation de linge en micro-fibre plutôt que des serviettes de papier jetable;
    • Les vadrouilles en micro-fibres captent et retiennent plus de poussière et de saleté que les vadrouilles traditionnelles;
  • Les équipements
    • Les aspirateurs à haute-efficacité sont à privilégier;
    • Les auto-laveuses réduisant la consommation d’eau sont à privilégier;
  • Les savons à mains
    • Ces produits peuvent aussi être certifiés;
  • Les produits de papier
    • Ces produits peuvent aussi être certifiés;
  • Les produits avec un haut pourcentage de matières recyclées et fabriquées sans chlore sont à privilégier.

Établir un plan vert

L’élaboration d’un plan vert  est essentielle afin d’assurer le succès de votre démarche Les éléments critiques suivants peuvent faire parti de votre plan :

  • État de votre situation;
  • Implication et participation de tous les intervenants :
  • Produits nettoyants;
  • Déchets et recyclage;
  • Programme d’entretien des sols;
  • Produits de papier;
  • Parc d’équipements;
  • Manuel de procédures;
  • Programme de formation continue;
  • Etc.

Le Plan Nord, un plan propre?

Ça fait deux semaines que je ne dors pas. Je veux dire… On l’attendait. On s’est préparé. Personnellement, j’ai décoré tout mon sous-sol en conséquence. Mes amis me disaient que j’étais fou, que ça n’arriverait jamais. Quand je me levais trois fois par nuit pour aller voir sur Internet si l’annonce avait été faite, ma femme me regardait de travers.

Puis, le 9 mai, enfin, ça s’est produit.

Jean Charest a annoncé la mise en chantier du Plan Nord.

Ce qu’il y a de bien, avec ce genre de projet, c’est qu’il faudra nettoyer avant (les gens, là-bas, n’oseraient jamais recevoir dans un environnement sale) et après les nombreux chantiers. Pour moi, qui adore faire faire le ménage, c’est l’Eldorado, en plus froid. Sans compter que, logistiquement, nettoyer à -30°C pose un bon nombre de problèmes intéressants.

En ces régions éloignées, le premier défi concerne le transport. Un détergent concentré est donc essentiel, pour éviter de monopoliser des dizaines de dix-huit roues uniquement pour l’acheminement du savon. Le Spin , par exemple, détergent à lessive à fragrance de citron (agréable pour ceux et celles qui « b’auront pas le bez congestiobé par le rhube » ), est efficace en eau froide, ce qui permet de garder la quantité limité (et précieuse) d’eau chaude pour le spa.

D’ailleurs pour le « rhube« , il faudra des quantités considérables de papiers mouchoir super doux comme ceux de marque Kleenex. Et voilà une image de chat parce que on m’a toujours dit qu’une photo de chat, ça va bien avec les mouchoirs:
Chatton blanc qui dort

Le N-55 (un nettoyant à vitres), quant à lui, permet de laver de grandes surfaces à la fois par temps froid. Ça tombe bien, le Grand Nord québécois, c’est une grande surface, on y construira sûrement des grandes vitres. Bien sûr, il sera possible d’aider les laveurs de vitres en leur fournissant un tapis gratte-pieds Mat-a-dor , qui les empêchera de glisser durant leur besogne.

Finalement, je suis de ceux qui sont persuadés que la plus grande ressource consommée durant cette aventure sera le carton, à cause des gobelets remplis de café et de chocolat chaud qui pulluleront sur les chantiers. Nul doute que, dans leur commande de détergents divers, les entreprises voudront ajouter une ou deux caisses de ces fameux verres .

Bref, faites comme moi, ne rangez pas votre manteau d’hiver : comme le dit Jean Charest, c’est le projet d’une génération. Ce pourrait être la nôtre.

 

Pour en savoir plus sur le Plan Nord, suivez ce lien: http://plannord.gouv.qc.ca/

Galerie de photos:

Détergent à lessive concentré HENettoyant à vitres pour temps froidVerre en carton à fond plat avec anse pour breuvage chaud