La petite histoire de la grippe

grippe espagnole 1918

Photo historique de la grippe espagnole de 1918 salle à Camp Funston, Kansas, montrant les nombreux patients malades. Source: WikiCommon

J’aimerais vous parler de la grippe. Ma mère m’a toujours dit: « Mon fils, une petite grippe dure une semaine et une grosse dure 7 jours. » et elle a raison! La grippe est une infection des voies respiratoires qui se transmet aussi très facilement. Elle est  causée par le virus de l’influenza

L’origine de la grippe

Chez l’humain, l’influenza aurait frappé en Chine dès -2500.  Chez les oiseaux, le virus remonte à plus de 8000 ans.

Hippocrate l’avait clairement décrite

En -2400, les écrits d’Hippocrate décrivent clairement les symptômes de la grippe. Et depuis, l’histoire regorge de description de nombreuses pandémies d’influenza. Toutefois, avant 1850, les données sont parfois difficiles à analyser car les symptômes de la grippe sont similaires à d’autres maladies comme la diphtérie, la peste bubonique, la fièvre typhoïde et d’autres.

Principales pandémies grippales connues

Principales pandémies grippales connues
Pandémie Date Décès Sous-type impliqué Index de sévérité
Grippe asiatique (russe) 1889–1890 1 million H2N2 ? ?
Grippe espagnole 1918–1920 30 à 100 millions H1N1 5
Grippe asiatique 1957–1958 1 à 1,5 millions H2N2 2
Grippe de Hong Kong 1968–1969 0,75 à 1 million H3N2 2
Grippe A (H1N1) 2009–2010 18 138 H1N1

Découverte du virus

On a longtemps pensé que l’influenza était causée par une bactérie. En 1931, le virus a été identifié chez le porc et 2 ans plus tard, en 1933, chez l’humain à partir de prélèvement sur la gorge d’un chercheur contaminé par la grippe.

Découverte du vaccin

En 1935, on a réussi à « cultiver » le virus dans des œufs de poules embryonnées. Les premiers essais cliniques entre 1936 et 1938 sont peu concluants. En 1944, avec le soutien de l’armée américaine, on obtiendra les premiers vaccins efficaces à base de virus grippal. Les travaux de recherche se sont poursuivis depuis.

Le vaccin au Québec pour 2014-2015 sera disponible en novembre

Le vaccin injectable contre la grippe 2014-2015 offert dans le cadre du programme contient les 3 souches suivantes :

  • A/California/7/2009 (H1N1)
  • A/Texas/50/2012 (H3N2)
  • B/Massachusetts/2/2012

Le vaccin intranasal contient 4 souches, soit la souche B/Brisbane/60/2008 en plus des mêmes 3 souches que contient le vaccin injectable.

Même si vous avez reçu le vaccin contre la grippe l’an passé, vous devez le recevoir encore cette année. En effet, les niveaux d’anticorps chutent environ 6 mois après la vaccination contre la grippe, tout particulièrement chez les personnes dont le système immunitaire est affaibli.

Prévenir la grippe

Si on ne peut y échapper, il existe malgré tout des méthodes de prévention:

  • On maintient un programme d’hygiène adéquat (surtout le lavage des mains).
  • On se fait vacciner.
  • On s’assure de nettoyer et désinfecter les surfaces régulièrement.

Une trousse prête à commander

icone_bundle_1

Comme à chaque année, la grippe saisonnière nous frappe, qu’on le veuille ou non. Il existe des moyens simples pour prévenir la grippe. Le lavage des mains, l’assainissement des mains et la désinfection des surfaces en font partie. C’est pourquoi, chez Lalema, nous vous proposons une trousse de produits prêt à commander.

Cette trousse conçue spécialement pour les lieux de travail vous aidera à améliorer l’hygiène personnelle et la propreté des surfaces, réduisant de facto les risques de contamination et l’absentéisme. Dans cette trousse, vous retrouverez un savon à main et son savonnier, des lingettes humides désinfectantes pour surfaces dures, un assainissant pour les mains et son support de plancher (pratique pour les entrées d’immeuble). Et finalement, si le rhume vous attrappe, la trousse contient également des papiers-mouchoirs de qualité.

Et si c’était une pandémie à nouveau

Pour plus d’info sur comment combattre une épidemie de grippe (ou une pandémie si ça dégénère jusque là), consultez cette présentation:

 

Sources:

http://fr.wikipedia.org/wiki/Grippe

http://www.msss.gouv.qc.ca/sujets/prob_sante/influenza/index.php?accueil

Ebola, comment désinfecter les surfaces

ebola-virus

L’éclosion d’Ebola en Afrique de l’Ouest se dirige tranquillement vers ce qui pourrait devenir une épidémie s’étalant au-delà de l’Afrique. Effectivement, un premier patient a été traité et est décédé en Espagne et deux cas ont été présumé puis écarté au Québec. Bien que le risque de propagation soit relativement faible, il s’agit de la plus grosse épidémie d’Ebola jamais observé. L’OMS, le CDC et d’autres ONG ont déclaré l’état d’urgence et lutte sans relâche pour limiter l’éclosion.

Importance de l’hygiène face à l’Ebola

Le débat à l’heure actuelle se polarise sur le caractère éthique d’utiliser des médicaments expérimentaux. Toutefois, les médias font peu état des modes de propagation et de l’importance de l’hygiène vis-à-vis ce virus. Bien que la transmission se fasse principalement par contact direct entre deux personnes, les objets contaminés peuvent représenter un risque difficile à déterminer. Ainsi, le CDC et l’OMS suggèrent que les objets en contact direct avec le patient soient être décontaminé de manière appropriée et que les objets médicaux ou souillés par des fluides biologiques doivent être incinérés.

Hypochlorite de sodium

Tout cela est bien beau, mais quel produit utilisé pour désinfecter de manière convenable ? Des lignes directrices en cas d’éclosion de virus écrit par des membres du Ministère de la Santé publique du Gabon suggèrent l’utilisation de l’hypochlorite de sodium.

Nous ne connaissons pas toujours les menaces microbiennes auxquelles nous faisons face, mais en cas de doute l’utilisation d’un désinfectant de haut calibre s’impose.

Et si la prochaine pandémie ressemblait à cela…

J’aime bien le cinéma et « Contagion » (dirigé par Steven Soderbergh) est le sujet de mon blog aujourd’hui! Pourquoi direz-vous? Qui ne se souvient pas de la « pandémie » du virus H1N1 en 2009? J’avais envie de voir un bon film style « catastrophe » et de voir ce qu’il en est en 2011.

Le film m’a plu en général. J’ai aimé le déroulement jour par jour et voir la tension montée tout au long du film. Il va s’en dire qu’étant habitué au style hollywoodien, le scénario laisse peu de place à la surprise.

Ce qui m’a le plus fait sourire (ironie), c’est les relations entre humains mais surtout entre organisations. Le pouvoir, la politique, les budgets et les protocoles sont au cœur des plus grandes difficultés. L’OMS, le CDC, Les différents ministères de la santé des états américains, les compagnies pharmaceutiques et l’armée se disputent et se s’entre-déchirent.

Toutefois, ces organisations sont aussi composées d’être humains comme vous et moi qui ont des familles, qui ont leur moment de faiblesse ou qui sont à ce point déterminés qu’ils mettront leur travail au-dessus de tout.

Et si au Canada nous devions vivre à nouveau une pandémie de style H1N1 ou pire de type grippe aviaire, une bonne campagne de sensibilisation s’imposerait-elle? Est-ce que le temps le permettrait? Et parmi toutes les sources d’information, qui croire? Les organisations mondiales? notre gouvernement? nos agences de santé? un simple blogueur comme moi?

Justement, le film parle d’un blogueur qui connait un succès monstre parce qu’il propose une solution miracle homéopathique et dénonce les compagnies pharmaceutiques et les organisations officielles! Il devient une menace parce que ce qu’il propose n’est pas la « norme ». On en vient à douter de l’intégrité de tout le monde! C’est un peu déconcertant.

Une fois revenu dans la réalité, j’ai fait un constant un peu décevant. Le site du gouvernement du Québec sur la pandémie http://www.pandemiequebec.gouv.qc.ca/ n’est plus en ligne.

À l’approche de la traditionnelle période annuelle de la grippe, visitez notre section spéciale pour connaître les produits de prévention dont vous pourriez avoir besoin et revisitez mes anciens billets sur le sujet.

Je termine en donnant au film une note de 7.6 sur 10 et en espérant que la prochaine pandémie n’arrive pas.