Les hôpitaux d’ici et d’ailleurs

Les hôpitaux d’ici et d’ailleurs

Le dicton dit, le gazon est toujours plus vert chez le voisin. Allons voir chez nos voisins ce qu’il y a.

Sierra Leone

hôpitaux-sierra-leone

Un hôpital de maternité au Sierra Leone. Depuis 2010, de plus en plus de femmes décident d’enfanter dans les hôpitaux. http://www.theglobeandmail.com/news/world/in-west-africa-the-birth-of-a-notion/article4105570/

Taiwan

taiwanCouleurs-hôpital semble être une notion internationale ! Source: http://www.theglobeandmail.com/news/world/in-west-africa-the-birth-of-a-notion/article4105570/

Soudan

soudan-du-sud

Parfois les budgets n’incluent pas des lits… Source: http://www.theglobeandmail.com/news/world/in-west-africa-the-birth-of-a-notion/article4105570/

Russie

russie

Certains hôpitaux russes au-delà de l’Oural sont toujours en attente de modernisation postsoviétique.  Source: http://www.viralnova.com/awful-russian-hospital/

Pologne

pologne

La Pologne modernise ses hôpitaux pour outrepasser les souvenirs du règne soviétique. Source: http://polandpoland.com/polish_hospitals.html

Émirats Arabes Unis

dubai

Hôpitaux moderne de Dubai, rien de trop beau ! Source: http://www.arabianbusiness.com/saudi-german-eyes-q1-launch-for-dubai-hospital-361565.html

États-Unis

etats-unis

Si on a les moyens, les hôpitaux privés américains offrent le grand luxe!  Source: http://imatter.silvercross.org/uncategorized/room-view-2

Québec

quebec

Bien que les hôpitaux ne soient pas tous jeunes ou rénovés, nous pouvons être fiers de la qualité de l’entretien dans nos hôpitaux !  Source: http://imatter.silvercross.org/uncategorized/room-view-2

Une bonne note pour les hôpitaux québécois!

Lavage des mains | Lalema inc.L’Institut canadien d’information sur la santé a  publié hier matin les indicateurs de performance de 600 établissements de santé au Canada, incluant ceux du Québec. Bonne nouvelle : les hôpitaux du Québec se comparent avantageusement avec les établissements du reste du Canada.

Grâce aux importants efforts de prévention à tous les niveaux, un patient d’un hôpital du Québec risque moins d’avoir besoin d’être réadmis après une hospitalisation ou une chirurgie qu’un patient d’un hôpital hors-Québec. Ainsi, 7,9 % des patients québécois seulement ont dû être réadmis à l’hôpital après une première visite, contre 8,4 % dans l’ensemble du Canada.

La prévention des infections nosocomiales est certainement un outil considérable pour éviter la réadmission de patients… l’automatisation fait partie de la solution! Robinets et distributeurs de savon automatiques permettront ainsi de ne pas contaminer les surfaces, un système d’ouverture de porte automatique assurera que les bactéries ne passent pas aux patients.

Lalema félicite chaleureusement ses clients hospitaliers pour ces excellents résultats et est fière de contribuer à la protection de la santé!

Des produits ou des hommes…

clip_image002Une amie a récemment eu à passer quelques heures à l’urgence et à la clinique externe de l’hôpital Charles-Lemoyne, sur la Rive-Sud de Montréal, car sa fille s’était blessée (rien de grave!).

Premier constat : les employés des services d’entretien de l’hôpital sont très présents! Visiblement conscients de l’importance de garder les lieux propres, les employés de l’entretien ont visité les différentes salles plus d’une fois par heure, en moyenne, veillant à s’assurer que les poubelles soient vidées régulièrement, que les salles de bain soient gardées impeccables, que les salles d’examen soient propres, bref, que tout soit parfaitement salubre.

Second constat : les gestionnaires des services d’entretien ont bien équipé leurs employés. À première vue, leur chariot de concierge a l’air d’un gros barbecue sur roulette, comme a cru la jeune blessée. Ce « barbecue » est pourtant un gros chariot noir comprenant poubelle, rangement à produits, balais, vadrouilles, articles de rechange pour les salles de bain. D’une mobilité accrue, les employés peuvent slalomer efficacement entre les civières, chaises roulantes et patients en attente.

Une question se pose, par contre, un peu celle de l’œuf ou la poule. Est-ce que les employés peuvent bien faire leur travail parce qu’ils sont bien équipés, ou sont-ils bien équipés parce qu’ils souhaitent bien faire leur travail? Gestionnaires et employés, la parole est à vous!