Réduire les risques de gastro par la désinfection des surfaces

Bien que la « saison de la gastro » semble tirer à sa fin, il est important de rappeler l’importance de la désinfection des surfaces. Chaque année au Québec, on rapporte plusieurs centaines d’éclosions, des milliers de cas de gastro-entérite infectieuse d’allure virale. Ces gastros sont majoritairement liés au norovirus. Évidemment, le lavage des mains est primordial, mais la désinfection des surfaces peut aussi jouer un rôle important pour réduire le risque!desinfecter-surfaces-gastro

3 principaux modes de transmission

Le Center for Disease Control and Prevention (CDC) identifie 3 principaux modes de transmission pour le norovirus :

  • Manger et boire de la nourriture ou des liquides contaminés
  • Toucher une surface ou un objet contaminé puis porter les doigts à la bouche
  • Avoir un contact direct avec une personne infectée.

Minimiser les risques en désinfectant les surfaces

Pour aider à minimiser la transmission des virus, les gestionnaires et les préposés à l’hygiène et salubrité devraient insister et porter une attention particulière aux surfaces suivantes:

  1. Poignées de portes
    1. Les poignées de bureaux, de salles de bains, de réfrigérateurs, d’entrée, etc.
  2. Tables
    1. Les tables de cafétéria, tables de travail communes, etc.
  3. Ascenseurs
    1. Les boutons d’ascenseurs et rampes
  4. Chaises et bancs
    1. Les chaises, accoudoirs dans les salles d’attentes, à la cafétéria, etc.
  5. Interrupteurs
    1. À moins d’avoir des interrupteurs sans contact, le boutons de contrôle d’intensité, les interrupteurs de lumières.
  6. Équipements de la cuisine des employés
    1. Grilles-pains, réfrigérateurs, lave-vaisselles, robinets, micro-ondes, etc.
  7. Fontaines d’eau
    1. Boutons, surfaces en contact, buse.
  8. Rampes pour les mains
    1. Dans les corridors, les escaliers, etc.

Ainsi que toutes autres surfaces à haut potentiel de contamination susceptibles d’avoir été en contact avec les employés, les bénéficiaires ou avec les visiteurs.

Nous pouvons vous aider

Vous cherchez des produits pour le nettoyage ou pour la désinfection des surfaces, nos spécialistes peuvent vous aider. Appelez-nous au 514.645.7749, visitez notre site web: www.lalema.com

8 surfaces à désinfecter régulièrement pour réduire le risque infectieux lié au Norovirus

surfaces

Bien que la saison de la gastro ne semble pas encore lever (touchons du bois), il est important de rappeler l’importance de la désinfection des surfaces. Chaque année au Québec, on rapporte plusieurs centaines d’éclosions, des milliers de cas de gastro-entérite infectieuse d’allure virale. Ces gastros sont majoritairement liés au norovirus. Évidemment, le lavage des mains est primordial, mais nous en parlerons une autre fois!

3 principaux modes de transmission

Le Center for Disease Control and Prevention (CDC) identifie 3 principaux modes de transmission pour le norovirus :

  • Manger et boire de la nourriture ou des liquides contaminés
  • Toucher une surface ou un objet contaminé puis porter les doigts à la bouche
  • Avoir un contact direct avec une personne infectée.

Minimiser les risques en désinfectant les surfaces

Pour aider à minimiser la transmission des virus, les gestionnaires et les préposés à l’hygiène et salubrité devraient insister et porter une attention particulière aux surfaces suivantes:

  1. Poignées de portes
    1. Les poignées de bureaux, de salles de bains, de réfrigérateurs, d’entrée, etc.
  2. Tables
    1. Les tables de cafétéria, tables de travail communes, etc.
  3. Ascenseurs
    1. Les boutons d’ascenseurs et rampes
  4. Chaises et bancs
    1. Les chaises, accoudoirs dans les salles d’attentes, à la cafétéria, etc.
  5. Interrupteurs
    1. À moins d’avoir des interrupteurs sans contact, le boutons de contrôle d’intensité, les interrupteurs de lumières.
  6. Équipements de la cuisine des employés
    1. Grilles-pains, réfrigérateurs, lave-vaisselles, robinets, micro-ondes, etc.
  7. Fontaines d’eau
    1. Boutons, surfaces en contact, buse.
  8. Rampes pour les mains
    1. Dans les corridors, les escaliers, etc.

Ainsi que toutes autres surfaces à haut potentiel de contamination susceptibles d’avoir été en contact avec les employés, les bénéficiaires ou avec les visiteurs.

Nous pouvons vous aider

Vous cherchez des produits pour le nettoyage ou pour la désinfection des surfaces, nos spécialistes peuvent vous aider. Appelez-nous au 514.645.7749, visitez notre site web: www.lalema.com ou lancez un chat (dans le sens de clavardage pas l’animal): Démarrer un clavardage.

Anéantir la gastro avec un superhéros!

god of lightning thorLes désinfectants n’ont pas d’efficacité égale vis-à-vis les virus qui causent les gastroentérites. Les désinfectants à base d’hypochlorite de sodium seraient les meilleurs alliés pour lutter contre ce virus.
Environ 40 % des désinfectants commerciaux utilisés pour nettoyer les surfaces seraient peu efficaces pour éliminer le principal virus qui cause les gastroentérites soit le norovirus. C’est ce que rapporte une étude menée à l’Université Laval* dans le laboratoire du Pre Julie Jean. L’étude a démontré que les désinfectants à base d’eau de Javel sont les plus efficaces pour réduire ces virus sur les surfaces.

Les virus responsables de la gastro

Les norovirus sont les premiers responsables des gastroentérites virales dans les centres de soins. De plus, ils sont à l’origine de la moitié des éclosions de gastroentérite d’origine alimentaire. Ce virus se propage principalement par contact direct avec les personnes infectées ou de façon indirecte par les objets, les aliments ou les surfaces souillées. L’efficacité des désinfectants utilisés pour le nettoyage des surfaces est donc cruciale pour limiter la propagation de ces virus.

La meilleure stratégie pour prévenir la gastro

La meilleure stratégie pour limiter la propagation des norovirus serait de recourir à un désinfectant contenant de l’eau de Javel à une concentration d’au moins 5000 ppm et de laisser le produit en contact avec les surfaces pendant au moins cinq minutes, idéalement dix, conclut l’article.