Le nettoyage à l’ère du numérique

Est-ce que l’hygiène et la salubrité sont maintenant à l’ère du numérique? Est-ce que les produits et services en entretien ménager seront toujours taxables? La réponse n’est pas si simple.

Mars à l'ère du numérique

Source: SpaceX.
Même sur Mars il faudra faire le ménage!

Le futur numérique est maintenant

Mon ami Jean avait l’habitude de dire que le métier de préposé à l’entretien est le 2e plus vieux métier du monde. Hors nous sommes en 2017 et pendant ce temps, Elon Musk compte lancer un nouveau vaisseau spatial 100% réutilisable (la fusée et la navette) d’ici 2022 qui pourra à la fois aller en orbite, sur la Lune, sur Mars et même servir d’avion orbital pour connecter n’importe quelle villes de la Terre en moins de 30 minutes. Alors, que se passe-t-il en hygiène et salubrité?

Encore à l’ère analogique?

Voilà bien 30 ans, on voyait les premiers logiciels en hygiène et salubrité. Autrefois en « DOS » avec des interfaces en mode terminal et texte. On arrivera bientôt en mode SAAS, c’est-à-dire un logiciel en tant que service.

Pourquoi un logiciel d’hygiène et salubrité

Et bien parce qu’un tel outil permet d’abord et avant tout:

  • d’établir une équité entre les travailleurs
  • d’assurer un devis d’entretien détaillé des tâches à effectuer
  • de fournir les informations à une formation essentielle aux travailleurs
  • d’assurer un suivi précis de l’exécution et de la qualité des prestations de travail
  • d’optimiser les déplacements et par le fait même la productivité.

Qu’est-ce qui s’en vient

D’ici 3 semaines, je donnerai  un webinaire gratuit, oui oui gratuit, qui traitera d’organisation du travail. Dans les prochaines semaines et les prochains mois, je compte revenir régulièrement sur le sujet avec une série d’annonces qui, je l’espère, vous fascineront! Abonnez-vous à ce blogue ou appelez-moi en privé pour plus de détails ou si vous voulez vous impliquer dans mon projet.

Dans l’attente, visitez www.sanitek.ca pour plus de détails.

Et les taxes?

Les taxes? J’allais oublier les taxes. C’était juste une blague. Bien sûr que les taxes sont là pour rester.

Bon week-end!