Vers un vaccin universel contre la grippe

La grippe est un virus tenace. Plus encore, chaque année, le virus se modifie c’est la course contre la montre pour produire un nouveau vaccin, souvent composé de plusieurs souches, qui sera capable de protéger la population plus vulnérable comme les jeunes enfants, les personnes âgées et les personnes immunosuppressées.

virus-grippe

📷 itstock

Des recherches sur la grippe encourageantes

Selon l’article de Radio-Canada:

à l’Université Laval, l’équipe de Gary Kobinger teste un nouveau vaccin contre l’influenza, qui pourrait permettre une meilleure protection, et une immunisation à long terme. La formule intègre une bonne partie des souches de l’influenza en circulation ces 20 dernières années.

Un premier essai clinique visant à vérifier l’innocuité du vaccin s’est terminé il y a quelques mois. Selon les chercheurs, il a montré que le produit n’entraîne pas d’importants effets secondaires.

L’efficacité des vaccins contre l’influenza (la grippe) est aussi limité surtout lorsqu’on ne parvient pas à deviner la souche qui sera la plus virulente cette année-là!

L’importance du lavage de mains

On est tous à un moment donné exposé au virus de la grippe. Un bon moyen de prévention individuel est de mettre sa tuque et d’attacher son manteau. Je blague. Par contre, le lavage de mains régulier, avant les repas, après la toilette et même juste en arrivant au travail ou à la maison est vraiment un moyen efficace contre la propagation du virus.

Un savons à main régulier comme l’Utopia ou savon anti-bactérien comme l’Utopia AB font très bien l’affaire.

Saviez-vous que nos savons ne contiennent aucun : méthyisothiazolinone?

L’importance de la désinfection des surfaces

Votre préposé à l’hygiène et à la salubrité prend également un rôle super important en période hivernale pour ce qui touche la désinfection des surfaces. Des produits spécialisés tels la gamme Ali-Flex offrent pleins d’avantages:ali-flex

Téléchargez ma formation gratuite sur les épidémies d’influenza

Je peux aller la donner en personne chez vous. Contacter moi glanthier@lalema.com

Source: http://ici.radio-canada.ca/nouvelle/1065664/vaccin-universel-grippe-influenza-guerir-personnes-agees-annee-h1n1-une-fois

Et la désinfection des surfaces contre le poliovirus?

Récemment, mon ami Rémi écrivait sur Twitter: « Pourquoi est-ce si long pour venir à bout de la Polio dans le monde? », et avec raison, on rapporte à peine 30 cas par année dans le monde! Il ne resterait que 3 pays dans le monde qui ont encore des cas de Polio. L’un de ces 3 pays, le Nigéria est en voie de réussir avec aucun cas rapporté depuis 1 an.

poliovirus

Crédit : CNN

Faut-il s’inquiéter du mouvement anti-vaccin?

Dans le reportage sur CNN twitté par Rémi, la spécialiste mentionne que le nombre d’enfants non-vaccinés aux États-Unis est en croissance continuelle. Faudra-t-il attendre une nouvelle épidémie?

La désinfection des surfaces contre le poliovirus type 1

Selon Santé Canada, dans sa ligne directrice – Exigences en matière d’innocuité et d’efficacité relatives aux désinfectants assimilés aux drogues pour surfaces dures, un virus à large spectre est défini comme suit:

Virucide à large spectre : Désinfectant présenté comme étant efficace contre un virus représentatif dépourvu d’enveloppe et difficile à tuer, ce désinfectant devant aussi inactiver d’autres virus à enveloppe et dépourvus d’enveloppe (c.-à-d. un produit dont on a démontré une efficacité de « virucide à large spectre »).

Toujours selon Santé Canada:

Au Canada, l’incidence de la poliomyélite a chuté après la création de programmes de vaccination dans les années 1950. Le dernier cas indigène d’infection à poliovirus sauvage au pays remonte à 1977. En 1994, l’Organisation mondiale de la Santé a officiellement déclaré le Canada exempt de poliovirus sauvage. Les cas de poliomyélite paralytique survenus depuis lors au Canada ont été associés à des cas importés d’infection à poliovirus sauvage et à l’utilisation du VPO.

Selon le MSSS, dans son guide « Désinfectants et désinfection en hygiène et salubrité: principes fondamentaux »:

Parmi les virus, on trouve ceux qui sont enveloppés par une couche lipidique et ceux qui ne le sont pas. Ces derniers sont appelés des virus nus. Paradoxalement, cette enveloppe riche en lipides est facilement altérée par les produits chimiques, ce qui rend les virus enveloppés vulnérables. Par opposition, les virus nus sont « habitués » à composer avec les conditions extérieures et sont plus résistants aux désinfectants. Généralement, si un désinfectant est actif contre les virus nus, tel celui de la polio, on considérera qu’il est probablement actif contre les virus enveloppés, tel celui du SIDA (VIH).

Les désinfectants quaternaires ou à bases d’hypochlorite de sodium

Les désinfectants quaternaires ou à base d’hypochlorite de sodium avec l’allégation « virucide à large spectre » sont efficaces contre les virus nus comme celui de la polio.

Réduire les risques de gastro par la désinfection des surfaces

Bien que la « saison de la gastro » semble tirer à sa fin, il est important de rappeler l’importance de la désinfection des surfaces. Chaque année au Québec, on rapporte plusieurs centaines d’éclosions, des milliers de cas de gastro-entérite infectieuse d’allure virale. Ces gastros sont majoritairement liés au norovirus. Évidemment, le lavage des mains est primordial, mais la désinfection des surfaces peut aussi jouer un rôle important pour réduire le risque!desinfecter-surfaces-gastro

3 principaux modes de transmission

Le Center for Disease Control and Prevention (CDC) identifie 3 principaux modes de transmission pour le norovirus :

  • Manger et boire de la nourriture ou des liquides contaminés
  • Toucher une surface ou un objet contaminé puis porter les doigts à la bouche
  • Avoir un contact direct avec une personne infectée.

Minimiser les risques en désinfectant les surfaces

Pour aider à minimiser la transmission des virus, les gestionnaires et les préposés à l’hygiène et salubrité devraient insister et porter une attention particulière aux surfaces suivantes:

  1. Poignées de portes
    1. Les poignées de bureaux, de salles de bains, de réfrigérateurs, d’entrée, etc.
  2. Tables
    1. Les tables de cafétéria, tables de travail communes, etc.
  3. Ascenseurs
    1. Les boutons d’ascenseurs et rampes
  4. Chaises et bancs
    1. Les chaises, accoudoirs dans les salles d’attentes, à la cafétéria, etc.
  5. Interrupteurs
    1. À moins d’avoir des interrupteurs sans contact, le boutons de contrôle d’intensité, les interrupteurs de lumières.
  6. Équipements de la cuisine des employés
    1. Grilles-pains, réfrigérateurs, lave-vaisselles, robinets, micro-ondes, etc.
  7. Fontaines d’eau
    1. Boutons, surfaces en contact, buse.
  8. Rampes pour les mains
    1. Dans les corridors, les escaliers, etc.

Ainsi que toutes autres surfaces à haut potentiel de contamination susceptibles d’avoir été en contact avec les employés, les bénéficiaires ou avec les visiteurs.

Nous pouvons vous aider

Vous cherchez des produits pour le nettoyage ou pour la désinfection des surfaces, nos spécialistes peuvent vous aider. Appelez-nous au 514.645.7749, visitez notre site web: www.lalema.com

8 surfaces à désinfecter régulièrement pour réduire le risque infectieux lié au Norovirus

surfaces

Bien que la saison de la gastro ne semble pas encore lever (touchons du bois), il est important de rappeler l’importance de la désinfection des surfaces. Chaque année au Québec, on rapporte plusieurs centaines d’éclosions, des milliers de cas de gastro-entérite infectieuse d’allure virale. Ces gastros sont majoritairement liés au norovirus. Évidemment, le lavage des mains est primordial, mais nous en parlerons une autre fois!

3 principaux modes de transmission

Le Center for Disease Control and Prevention (CDC) identifie 3 principaux modes de transmission pour le norovirus :

  • Manger et boire de la nourriture ou des liquides contaminés
  • Toucher une surface ou un objet contaminé puis porter les doigts à la bouche
  • Avoir un contact direct avec une personne infectée.

Minimiser les risques en désinfectant les surfaces

Pour aider à minimiser la transmission des virus, les gestionnaires et les préposés à l’hygiène et salubrité devraient insister et porter une attention particulière aux surfaces suivantes:

  1. Poignées de portes
    1. Les poignées de bureaux, de salles de bains, de réfrigérateurs, d’entrée, etc.
  2. Tables
    1. Les tables de cafétéria, tables de travail communes, etc.
  3. Ascenseurs
    1. Les boutons d’ascenseurs et rampes
  4. Chaises et bancs
    1. Les chaises, accoudoirs dans les salles d’attentes, à la cafétéria, etc.
  5. Interrupteurs
    1. À moins d’avoir des interrupteurs sans contact, le boutons de contrôle d’intensité, les interrupteurs de lumières.
  6. Équipements de la cuisine des employés
    1. Grilles-pains, réfrigérateurs, lave-vaisselles, robinets, micro-ondes, etc.
  7. Fontaines d’eau
    1. Boutons, surfaces en contact, buse.
  8. Rampes pour les mains
    1. Dans les corridors, les escaliers, etc.

Ainsi que toutes autres surfaces à haut potentiel de contamination susceptibles d’avoir été en contact avec les employés, les bénéficiaires ou avec les visiteurs.

Nous pouvons vous aider

Vous cherchez des produits pour le nettoyage ou pour la désinfection des surfaces, nos spécialistes peuvent vous aider. Appelez-nous au 514.645.7749, visitez notre site web: www.lalema.com ou lancez un chat (dans le sens de clavardage pas l’animal): Démarrer un clavardage.