Une enzyme pour combattre les biofilms

perturbation-biofilm

On n’arrête pas le progrès. La découverte d’une enzyme capable d’empêcher la production d’un biofilm, cette couche protectrice polymérique produite par les bactéries qui empêche les antibiotiques et les désinfectants de surfaces de bien fonctionner, pourrait à terme révolutionner la lutte aux infections nosocomiales.

Publiée dans la revue Proceedings of the National Academy of Sciences (PNAS), l’équipe du Centre universitaire de Santé McGill dont fait partie le Dr Donald C. Sheppard a espoir que cette technologie puisse faire l’objet de tests cliniques humains d’ici 5 ans et être utilisée dans les hôpitaux d’ici 10 ans.

Dans une traduction libre, l’étude explique que:

Nous avons démontré que les glycosides hydrolases dérivées du champignon opportuniste Aspergillus fumigatus et de la bactérie Gram négative Pseudomonas aeruginosa peuvent être exploitées pour perturber les biofilms fongiques préformés et réduire la virulence.

Qu’est-ce qu’un biofilm?

Mon collègue Rémi Charlebois a décrit les biofilms ainsi:

Les biofilms retrouvés sur les surfaces sont souvent issus d’une colonie complexe de microorganismes produisant des polymères leur permettant de mieux adhérer à la surface et faciliter la vie en colonie. Bref, un biofilm c’est comme une ville pour les microbes. L’homme a appris à apprivoiser ces biofilms et peut s’en servir pour traiter les eaux usées ou produire certaines molécules telles que des plastiques naturels. Toutefois, la présence des biofilms non désirés pourrait être nuisible et peut mener à des infections. Une étude scientifique a révélé la présence de biofilms sur la majorité des surfaces dans un hôpital que l’on croyait propre!

On retrouve aussi les biofilms sur la peau et les instruments médicaux. Ainsi, selon l’article du Devoir:

Les biofilms, une matrice très collante formée de protéines et de polymères de sucre fabriquée par les bactéries pour se protéger, se fixent à la peau, aux muqueuses ou à la surface des matériaux biomédicaux, notamment des cathéters, tubulures, valves cardiaques et autres prothèses qui deviennent des portes d’entrée privilégiées pour l’infection.

Dans le même article, on y cite le Dr. Sheppard:

Les biofilms sont produits par des molécules qui se défendent contre notre système immunitaire ou contre des antibiotiques avec cette carapace qui est 1000 fois plus résistante que les organismes qui produisent et prolifèrent dans ces biofilms.

Une enzyme qui agit comme « machine destructrice » de biofilms

En somme, l’enzyme découverte a été modifié pour détruire les biofilms au lieu de les former. C’est une stratégie nouvelle qui pourra réduire les infections nosocomiales dans les centres de soins de santé.

Et les autres surfaces?

Bien qu’il ne soit pas vraiment mention des surfaces, peut-être que les prochaines générations de perturbateurs de biofilms seront à base de cette enzyme? En attendant, il existe des solutions comme la Technologie Ultra-Blast qui:

  • perturbe les biofilms pour faciliter leur enlèvement
  • prévient la croissance de nouveaux biofilms
  • n’est pas corrosive sur les surfaces

Visionnez ce webinaire sur les biofilms (25 minutes)

Comment fonctionne les biofilms? (< 1 minute)

Sources:

http://www.ledevoir.com/societe/sante/501939/des-chercheurs-percent-le-secret-de-la-resistance-de-certaines-bacteries

http://www.lapresse.ca/sciences/medecine/201706/27/01-5111114-avancee-majeure-contre-les-infections-dans-les-hopitaux.php

Biofilms: Ce que vous ne saviez pas

Les biofilms sont partout

Souvent cachés, parfois visibles, toujours dégoûtants, les biofilms, comme l’a si bien décrit mon collègue Rémi Charlebois, se définissent comme suit:

Les biofilms issus d’une communauté de microorganismes entourés d’une couche protectrice de polymère extracellulaire. Cette couche adhère aux surfaces retrouvées dans notre quotidien telles que les surfaces dans les hôpitaux et devient une source importante de contamination. La formation de complexe extracellulaire ou d’un biofilm par les microorganismes est un phénomène naturel qui aide les microorganismes à se protéger des stress environnementaux tels que le nettoyage et la désinfection.

Avertissement : contenu graphiquement troublant

Un biofilm ça peut ressembler à cela:

Tuyau de cuisine

biofilms-drain-cuisine

Source: http://www.biofilm.montana.edu/content/household-biofilms

Bouchon de lavabo

biofilm-bouchon-evier

Source: http://www.biofilm.montana.edu/content/household-biofilms

Pommeau de douche

biofilm-pommeau-douche

Source: http://www.biofilm.montana.edu/content/household-biofilms

Cuve de toilette

biofilm-cuve-toilette

Source: http://www.biofilm.montana.edu/content/household-biofilms

Comment éliminer les biofilms

Voici 3 méthodes pour éliminer un biofilm:

Remplacer les équipements

Cette méthode est pour le moins drastique, probablement très coûteuse voir carrément impraticable. Certaines industries procèdent encore ainsi en 2016. Il faut dire que dans certains cas, ça peut être la seule et la meilleure solution. Par exemple des sections de tuyaux, des filtres, etc.

Acides et bases fortes

Les acides chlorhydrique ou peracétique ou les bases comme le caustique sont parfois utilisés en alternances. Toutefois, la corrosivité et la dangerosité de ces produits chimiques peuvent causés des inconvénients quant à la durabilité des matériaux, des mesures de protections individuelles, des défis reliés à l’entreposage et à la manipulation sans compter le risque d’accident.

Technologie Ultra-Blast : Perturbateur de biofilms exclusive à Lalema

La Technologie Ultra-Blast (TUB) est développée par Lalema. Cette technologie, que l’on retrouve dans l’Ultra-Blast mais également dans toute une ligne unique de produits, possède la caractéristique unique de perturbateur de biofilms. Il s’agit d’une innovation majeure dans plusieurs sphères de l’entretien ménager et de la lutte aux infections.

Parmi les avantages de cette technologie on compte:

Avantages d’utiliser un produit avec la Technologie Ultra-Blast

  • Incorporer à même les produits nettoyants tout usage connus
  • Éliminer les biofilms et le tartre
  • Prévenir la réapparition des biofilms
  • Réduire de façon marquée la dangerosité et la corrosivité.

Voyez tous nos produits avec la Technologie Ultra-Blast dans notre catalogue

certification_10

Un perturbateur de biofilms, kossé ça?

perturbateur de biofilms

Qu’est-ce qu’un biofilm?

Un biofilm est une pellicule de polymère plutôt mince produite par des bactéries. Pour les microorganismes, c’est très gagnant, car ça leur permet de mieux coller aux surfaces en plus de leur offrir un toit, une couverture, bref une protection contre les attaques de mauvais nettoyants! C’est évidemment le point de vue de la bactérie.

Perturber le biofilm

Dans un centre de santé, une école ou un lieu public, les biofilms peuvent être nuisibles, car ils sont une source potentielle de contamination et compliquent le nettoyage. C’est pourquoi un perturbateur de biofilms est utilisé pour affaiblir cette matrice de polymère et permettre un nettoyage adéquat. L’absence de biofilm va augmenter l’efficacité de la désinfection des surfaces.

Perturbateur de biofilms

Certains produits hautement spécialisés, tels que l’Ultra-Blast, permettent la perturbation des biofilms. Pour un résultat salubre et durable, rincer la surface et désinfecter à l’aide du désinfectant l’Ali-Flex RTU. Ceci permettra d’avoir une surface désinfectée et exempte de biofilms ce qui en préviendra la réapparition précoce.

 

ultra-blast

Obtenez votre soumission personnalisée maintenant!

Technologie Ultra-Blast exclusive à Lalema

L’Ultra-Blast est le produit phare de la Technologie Ultra-Blast (TUB) développée par Lalema. Cette technologie, que l’on retrouve dans l’Ultra-Blast mais également dans toute une ligne unique de produits, possède la caractéristique unique de perturbateur de biofilms. Il s’agit d’une innovation majeure dans plusieurs sphères de l’entretien ménager et de la lutte aux infections.

Que sont les biofilms et comment les éliminer

biofilms-Serratia_marcescens

La bactérie Serratia marcescens. Source: Wikimedia. 

Que sont les biofilms et comment les éliminer?

Avez-vous déjà remarqué ce dépôt rosé se faisant dans les douches, les toilettes et les lavabos des salles de bains ou même ailleurs? Saviez-vous qu’il s’agit d’une colonie bactérienne représentant une forte concentration de la bactérie rouge Serratia marcescens?

Tout comme les bactéries qui les forment, les biofilms sont partout! Dans les éviers, les drains, les tuyaux, le réservoir de la cuvette, les fontaines intérieures et extérieures et même dans votre bouche. Effectivement, la plaque dentaire est un biofilm que l’on élimine en se brossant les dents.

Anatomie d’un biofilm

Les biofilms retrouvés sur les surfaces sont souvent issus d’une colonie complexe de microorganismes produisant des polymères leur permettant de mieux adhérer à la surface et faciliter la vie en colonie. Bref, un biofilm c’est comme une ville pour les microbes. L’homme a appris à apprivoiser ces biofilms et peut s’en servir pour traiter les eaux usées ou produire certaines molécules telles que des plastiques naturels. Toutefois, la présence des biofilms non désirés pourrait être nuisible et peut mener à des infections. Une étude scientifique a révélé la présence de biofilms sur la majorité des surfaces dans un hôpital que l’on croyait propre!

Comment éliminer un biofilm?

Si le biofilm n’est pas éliminé dès les premiers stages, des conséquences désagréables risquent de se produire, notamment :

  1. Les biofilms peuvent tacher et même dégrader des surfaces telles que des joints de silicone, des tuiles de céramique et différents plastiques et permettre la corrosion des métaux.
  2. La présence de biofilms facilite la propagation et la création d’un nouveau biofilm.
  3. Plus le biofilm peut se développer, plus il sera difficile à éliminer.
  4. Les bactéries présentes dans un biofilm peuvent être jusqu’à 1 000x plus résistantes aux produits désinfectants.

La bonne stratégie est donc de s’attaquer rapidement aux biofilms. Un nettoyage régulier avec un bon produit va donc empêcher la contamination avec un biofilm. Par contre, quand le biofilm est bien ancré, un produit spécialisé tel que l’Ultra-Blast peut être utilisé. Par la suite, l’entretien peut se faire avec un produit contenant la technologie Ultra-Blast si l’on sait que la surface est propice au développement de biofilms.

Une action mécanique abrasive, par exemple en utilisant une brosse ou un tampon en nylon facilite l’élimination du biofilm. Un désinfectant peut être utilisé pour éliminer toutes les bactéries résiduelles sur la surface.

Plus d’infos

Consulter le site du Montana State University’s Center for Biofilm Engineering, un centre de recherche spécialisé sur l’étude des biofilms. Vous avez d’autres questions? N’hésitez pas à communiquer avec nous au 515.645.7749.

Biofilm et le futur de la désinfection

biofilm-1024x767

Peut-être avez-vous déjà songé aux principaux facteurs affectant la désinfection et la stérilisation dans les centres de soins. Les CDC (Centres pour le contrôle et la prévention des maladies) aux États-Unis ont établi une liste des sept causes majeures affectant la persistance des microorganismes sur une surface.

  1. Le nombre de microorganismes
  2. La résistance des microorganismes aux désinfectants
  3. La concentration et l’efficacité des désinfectants utilisés
  4. Le temps de contact
  5. Les facteurs chimiques et physiques propres à l’environnement
  6. La présence de matière organique et inorganique
  7. Les biofilms

Pour plusieurs spécialistes en contrôle des infections, ces facteurs sont bien connus et bien adressés. Toutefois, savez-vous quelle est la différence entre la matière organique et les biofilms? Les deux affectent significativement l’efficacité de la désinfection. Par contre, les biofilms sont bien plus difficiles à éliminer et à contrôler.

Que sont les biofilms et comment se forment-ils?

Les biofilms sont issus d’une communauté de microorganismes entourés d’une couche protectrice de polymère extracellulaire. Cette couche adhère aux surfaces retrouvées dans notre quotidien telles que les surfaces dans les hôpitaux et devient une source importante de contamination. La formation de complexe extracellulaire ou d’un biofilm par les microorganismes est un phénomène naturel qui aide les microorganismes à se protéger des stress environnementaux tels que le nettoyage et la désinfection.

Plusieurs pathogènes nécessitent la présence de matière organique dans l’objectif de démarrer la formation d’un biofilm. Toutefois, certaines bactéries plus entreprenantes n’ont pas besoin de grand chose pour amorcer la création d’un biofilm. Lorsque les microorganismes se retrouvent dans un biofilm, ils sont beaucoup plus difficile à éliminer.

Il a été reporté que les bactéries présentes dans un biofilm pouvaient être jusqu’à 1 000 fois plus résistantes que celles n’étant pas dans un biofilm.

Biofilm

Source: wikimedia

Comment dominer un biofilm

Malgré la structure rigide, les mécanismes de résistance présents dans le biofilm peuvent être contrôlés. Puisque les biofilms sont principalement composés d’une matrice de polymère extracellulaire, la perturbation même de cette matrice doit être la pierre d’assise à la domination du biofilm.

Certains produits hautement spécialisés, tels que l’Ultra-Blast, permettent la perturbation des biofilms. Pour un résultat salubre et durable, rincer la surface et désinfecter à l’aide de l’Ali-Flex RTU. Ceci permettra d’avoir une surface désinfectée et exempte de biofilms ce qui en préviendra la réapparition précoce.

ultra-blast