Propreté dans les écoles: Pistes de solutions

La semaine dernière  j’entend Paul Arcand à la radio parler la propreté dans les écoles ou plutôt aurait-il été mieux de dire la malpropreté dans les écoles! Je suis allé lire l’article d’Ariane Lacoursière sur cyberpresse. J’aimerais apporter mon opinion en 2 volets. Le premier en temps que père de filles à l’école primaire. Le second en tant que professionnel de l’hygiène et la salubrité.

Mon opinion de père

Mes deux filles vont à l’école primaire de mon quartier. Par déformation professionnelle, je salut parfois le matin avec le concierge de jour (quand il a le temps et ce n’est pas souvent!). Voyez-vous, quand je passe au service de garde, je le vois souvent à l’ouvrage dès 7h00 à ramasser des déchets, à laver une section, à préparer un travail, à réparer un truc, à sortir les rebuts, à DÉNEIGER les entrées (est-ce qu’il neige encore un 20 avril 2011?). Le travail dans les classes est généralement fait le soir. Je n’ai pas vraiment l’occasion de voir le concierge de soir mais je suis certain qu’il fait un excellent travail. Pourquoi? Je sais que cette école est bien gérée à plusieurs niveaux (direction, comité de parents, service de garde, activités parascolaires, implication des parents). Du moins c’est ma perception. Est-ce qu’il y a des fourmis dans les fenêtres? Je n’ai pas regardé sincèrement mais lorsque chez moi je lave mes fenêtres au printemps, il y en a!

Mon opinion professionnelle

Pour qu’une inspection de la qualité soit cohérente, elle doit s’inscrire dans un programme continu d’évaluation de la qualité. Est-ce que votre système est le meilleur?, je ne sais pas, à vous de me le dire mais il y un élément important à considérer: c’est le temps que ça prend à corriger une situation. Un entrepreneur peut avoir à son contrat une clause que toute non-conformité doit être corrigée dans les 48 heures avec un rapport qui suit. Encore faut-il que la non-conformité soit décelée! Un concierge en régie interne quant à lui devrait être en mesure d’apporter également des corrections dans un délai similaire. Mais ce n’est pas tout, je pense que pour réussir, un ensemble d’éléments doit être considéré:

Conclusion

J’aimerais bien que toutes les écoles soient propres. Est-ce le cas? C’est peut-être là le véritable iceberg. Partagez des exemples de réussite.