Dans une fourmilière près de chez vous

Plusieurs tâches des fourmis sont semblables à celles de professions humaines telles qu’agriculteur ou éleveur. Des chercheurs suisses ont récemment ajouté à cette liste une fonction surprenante : chimiste!

david-higgins-10165-fourmi

Crédit David Higgins, Unsplash

La vie en communauté

On sait pas mal tous que les fourmilières regorgent de fourmis. Un nombre d’individus pouvant atteindre facilement plusieurs millions constitue la population d’une colonie. Elles n’ont beau être que des insectes, l’approvisionnement en nourriture, la gestion des déchets et la lutte contre les infections sont, croyez-le ou non, une préoccupation majeure pour la reine d’une fourmilière.

Les fourmis « chimistes »

En mélangeant de la résine de conifères avec de l’acide formique (un venin sécrété par les fourmis pour combattre leurs ennemis), le mélange double l’efficacité antifongique de la résine simple. Ces fourmis sont capables d’améliorer la résistance de la colonie aux pathogènes.

C’est la première fois qu’on observe en dehors des humains, une espèce mélanger différents composés dans le but d’en améliorer les effets.

Des désinfectants pour surfaces dures au service des humains

desinfection

Chez Lalema, on n’utilise pas la résine de conifères et l’acide formique pour fabriquer nos désinfectants. Par contre, nos formules sont développées et validées par de véritables chimistes en plus d’être enregistrées auprès des instances gouvernementales appropriées.

Notre technologie exclusive Certiklör permet à nos produits à base d’hypochlorite de sodium tel l’Ali-Flex RTU, d’avoir les avantages suivants sur les produits de la compétition:

  • Hypochlorite stabilisé en solution (vs. Eau de Javel)
  • Faible odeur (vs. Eau de Javel à la même concentration)
  • Potentiel corrosif faible (vs. Eau de Javel à la même concentration)

Découvrez notre gamme de produits Certiklör maintenant ou appelez notre service à la clientèle au 514.645.2753 pour en savoir plus.

 

Source: http://ici.radio-canada.ca/nouvelle/1024037/fourmis-chimie-infection-bacterie-antibiotique-etude

Merci à mon beau-cousin Thierry L-D pour avoir dénicher l’article sur les fourmis!

Des résultats de recherche intéressants dans la lutte contre la C. difficile

antibiotique

Tel que cité dans La Presse du mardi 10 juin 2014:

Des chercheurs de l’Université de Sherbrooke travaillent à mettre au point un nouvel antibiotique contre Clostridium difficile. Jusqu’à maintenant, leurs résultats sont très positifs… sur des souris, à tout le moins !

En effet, des recherches récentes du Dr Daniel Lafontaine, professeur titulaire de l’Université de Sherbrooke ont abouti à la découverte d’une nouvelle classe d’antibiotique. La dernière découverte d’une classe d’antibiotique remonte à plus de 30 ans! On sait également que ces nouveaux antibiotiques pourraient aussi être efficaces contre le SARM.

Fini les bactéries résistantes aux antibiotiques?

C.Difficile

Les bactéries seraient incapables de développer une résistance à ces nouveaux antibiotiques . Cela est une très bonne nouvelle car à terme, c’est alors possible d’être en meilleur contrôle lors d’éclosion.

Pour plus de détail, voir l’article dans La Presse.

Un allié de taille: un désinfectant chloré

En attendant que l’antibiotique soit prêt, dans un programme d’asepsie des lieux et de contrôle des infections, les antibiotiques représentent un volet, l’hygiène des mains également. Le programme d’entretien et les techniques de travail doivent être appliquées rigoureusement.  Mais il faut sans conteste ajouter un désinfectant adapté à la situation! N’hésitez pas à nous demander de l’information sur les désinfectants approprié nous avons plusieurs solutions à vos offrir!

 

Source: http://www.usherbrooke.ca/recherche/fr/nouvelles-quebec-science/nouvelles-quebec-science-details/article/25528/