Les pratiques d’hygiène environnementale dans le monde

Kenters, et al. (2018) a évalué différentes pratiques d’hygiène environnementale d’établissements de soins de santé à travers le monde. Le questionnaire de 30 questions était rempli par des prévisionnistes (68%), des médecins en maladie infectieuse (13%), des microbiologistes cliniques (6%), des gestionnaires de bâtiments (2%) ou d’autres professionnels de la santé (11%). 23 pays ont participé au sondage.

Politiques écrites

  • 96% des établissements ont des politiques de nettoyage écrites
  • 82% des établissements ont des politiques écrites pour les équipements cliniques partagés
  • 90% des établissement ont des politiques écrites pour les salles d’opérations.

Responsabilités de tâches

Qui est responsable d’effectuer les tâches de nettoyage:

  • 57% personnel du centre de soins de santé
  • 34% sous-traitants
  • 9% partagés

Au Québec, le pourcentage de travail effectué par le personnel en régie interne serait plus élevé.

Pratiques sur les étages de soins

Qui est responsable d’effectuer les tâches de nettoyage sur les étages de soins (excepté dans les chambres chambre de patients)

  • 82% par le personnel dédié en hygiène et salubrité
  • 14% par les personnel de soins
  • 4% partagés

Nettoyage et désinfection des petits équipements (partagés)

Qui est responsable d’effectuer les tâches de nettoyage et de désinfections des petits équipements (partagés)

  • 89% par les personnel de soins
  • 41% par le personnel dédié en hygiène et salubrité
  • 20% médecins
  • 23% autres

Formation

Parmi les établissements sondés:

  • 70% donne de la formation à l’embauche
  • 46% donne de la formation annuellement
  • 15% donne de la formation 2X par année
  • 20% donne de la formation sporadique

Nettoyage et désinfection des chambres

Parmi les établissements sondés:

  • 92% effectue un nettoyage quotidien
  • 2% effectue un nettoyage bi-hebdomadaire
  • 2% effectue un nettoyage hebdomadaire
  • 4% effectue un nettoyage à une autre fréquence (2X par jour ou pas de routine)

Surfaces à haut potentiel de contamination

Pour les surfaces à haut potentiel de contamination (« high touch ») tels la table de lit, la télécommande, etc.) :

  • 92%effectue un nettoyage quotidien
  • 1% effectue un nettoyage bihebdomadaire
  • 2% effectue un nettoyage hebdomadaire
  • 5% effectue un nettoyage à une autre fréquence

Précautions additionnelles

Le nettoyage et la désinfection en présence d’un patients en précaution « contact » varie:

  • 15% ne font aucun nettoyage ou désinfection additionnel
  • 31% font un nettoyage et une désinfection additionnel en cas d’éclosion seulement
  • 19% font une désinfection additionnelle au nettoyage régulier
  • 26% font un nettoyage et une désinfection additionnelle au nettoyage régulier

Contrôle de la qualité

47% des établissements se fient à une inspection visuelle pour contrôler la qualité.

Comment corriger la situation?

Vous avez besoin d’un coup de main? Notre suite logiciel SANITEK (gratuite) et notre équipe de services-conseils peuvent vous aider. Contactez-moi à glanthier@lalema.com

Source: ICT, Informa Exhibitions LLC, Septembre 2018. p.12

3 définitions à retenir en hygiène et salubrité

En hygiène et salubrité, il est primordial de faire la différence entre vétuste, salubre et désinfectés. Pour garder ça simple, nous allons simplement donner 3 définitions.

Surfaces vétustes

Une surface vétuste présente des signes de détérioration produit par le temps.

La détérioration ou dépréciation physique est un des trois éléments de dépréciation des immeubles, les autres étant la désuétude fonctionnelle (ou obsolescence) et la désuétude économique.

surfaces-vetustes

Surfaces salubres

Une surface salubre signifie qu’elle est favorable à la santé, à l’organisme. Une telle surface est saine ou bonne pour la santé souvent pas l’absence ou la réduction du risque. C’est pour cela qu’on fait souvent référence à la salubrité alimentaire.

Un synonyme de salubre est hygiénique. Alors quand on dit « hygiène et salubrité », il n’y a plus de doute!

corridor-hopital-lalema

Surfaces désinfectées

La désinfection est une opération d’élimination volontaire et momentanée de certains germes (sinon on parle de stérilisation), de manière à stopper ou prévenir une infection ou le risque d’infection ou surinfection par des microorganismes ou virus pathogènes et/ou indésirables.

À titre d’exemple :

  • Assainir une surface élimine 99,9 % des micro-organismes (C’est une réduction de 1000 X )
  • Désinfecter une surface élimine 99,999 % des micro-organismes (C’est une réduction de 100 000 X )
  • Stériliser une surface ou un instrument élimine 100 % des microorganismes.

Évidemment, on dit bien momentanément, car la surface sera à nouveau contaminée des qu’une souillure entrera en contact avec. C’est pour ça que certains désinfectants ont une action rémanente qui prolonge l’action du désinfectant pendant un certains temps.

biofilm-1024x767

Sources: Larousse, Wikipédia, Linternaute

Vérifier votre système de dilution

taux_de_ppm-dilution

Vérifier votre système de dilution

Tel que discuté dans un billet précédent, les dilutions sont importantes pour un nettoyage de qualité. Il ne faut pas utiliser un produit trop concentré ou trop dilué. Quand vient le temps d’utiliser un désinfectant, l’importance de la dilution est critique. Effectivement, si le produit n’est pas suffisamment dilué des interactions chimiques avec les surfaces peuvent se produire et si le produit est trop dilué vous n’obtiendrez pas la désinfection souhaitée.

Outils pour s’assurer de la dilution

Des bandelettes sont disponibles pour mesurer les ammoniums quaternaires et pour mesurer les produits chlorés en solution. Il est donc possible de vous assurer d’avoir la bonne dilution. Par exemple, si vous utilisez un produit nettoyant-désinfectant à base d’hypochlorite de sodium tel que l’Ali-Flex LF et que vous voulez vous assurer d’avoir 500 ppm ou 1000 ppm. Vous pouvez vérifier la concentration finale avec une bandelette. Il suffit de l’immerger dans la solution et d’observer le changement de couleur en quelques secondes. C’est la même chose si vous voulez mesurer une solution d’ammonium quaternaire.

Nous sommes là pour vous

Si vous avez des questions ou éprouvez des difficultés avec votre système de dilution, qu’il soit maison ou automatisé, n’hésitez pas à nous contacter. Saviez-vous qu’en plus des systèmes de dilution murale Lalema offre désormais des systèmes de dilution portable ? Ce système gagne énormément en popularité ces temps-ci. Vous pouvez donc diluer efficacement et précisément vos produits ou bons vous tente… où il y a de l’eau bien évidemment!

À quoi ressemble votre chariot de concierge?

Avez-vous déjà réalisé que votre chariot d’entretien est le reflet de votre personnalité?

Comme concierge ou salubriste, vous vous déplacez avec votre bureau!

Ce que les gens y voit, c’est en quelque sorte l’opinion qu’ils se font de vous!

Alors quels moyens pouvez-vous prendre pour standardiser et organiser votre chariot?

 

  1. Établissez la liste des items devant composer votre chariot;
  2. Assurez-vous que le type de chariot que vous utilisez correspond à vos besoins (désinfections, salle de classes, bureaux en tapis, recyclage, etc);
  3. Assurez-vous de garder votre chariot propre et ordonné.

Y voyez-vous déjà d’autres avantages? Lesquels?

Vous avez d’autres questions?

Pour en savoir plus sur certains chariots, cliquez ici

Chariot