«

»

Oct 06 2010

Imprimer ce Article

Mesurer les odeurs

NezQue ce soit par l’analyse chimique avec une instrumentation de laboratoire sophistiquée ou par l’olfactométrie i.e. la science de la mesure des odeurs, les problèmes d’odeurs sont souvent mieux réglés en commençant par une caractérisation des odeurs.

L’analyse chimique est faite par chromatographie en phase gazeuse-Spectrométrie de masse. L’olfactométrie est faite par « le nez humain »! Alors que la première méthode se passe en laboratoire, la seconde se passe également en laboratoire mais avec un groupe de participants qui utilise leur nez comme principal instrument de mesure. Cette dernière méthode est très bien normalisée et documentée également donc fiable.

À ce sujet, une entreprise québecoise, Odotech, fondée par Thierry Pagé,  a développée une expertise unique dans la mesure des odeurs.

Un moyen rapide de contrôle les odeurs à l’intérieur de votre bâtiment? Rappelez-vous que celui-ci a normalement été conçu pour avoir les portes fermées! De large portes ouvertes peuvent être la cause d’odeur nauséabondes indésirables! Alors assurez-vous que vos portes (particulièrement les grandes portes comme les portes sur les quais de débarquement, les grands halls d’entrée, etc.) demeurent fermées!

Maintenant, quand vient le temps de traiter les odeurs: les produits enzymatiques ou à base de bactéries comme le BIO-RANET permettent d’éliminer les odeurs. Le principe est comme dans l’image ci-dessous:

Traitement des odeurs

Sources:

Blogue d’Odotech :

Au sujet de l'auteur

Gaétan Lanthier

J'œuvre dans le milieu de l'hygiène et de la salubrité, du nettoyage et de la désinfection depuis mes premiers emplois d'été! Dans cette industrie, j'ai porté plusieurs chapeaux: Exécution, Production, Recherche et Développement (chimie et informatique), Représentation, Consultation, Formation, Intégration.

Parlez-moi de conception de jeux, d'informatique ou de séries de science-fiction, vous comprendrez mes passions. Avis aux intéressés: je réussis le cube Rubik en moins de 2 minutes.

J'ai gradué de l'École Polytechnique de Montréal (Génie Chimique orientation majeure en environnement) et de l'Université de Sherbrooke (2e cycle en Optimisation des processus d'exploitation).

Google+

Lien Permanent pour cet article : http://blog.lalema.com/mesurer-les-odeurs/

(10 commentaires)

Passer au formulaire de commentaire

  1. Line Hamel

    c’est tres instructif.
    j’espere qu’il y en aura d’autres .

    1. Gaétan Lanthier

      Bien sûr!

  2. ISACHA

    Je trouve cet acticle très intéressant. De plus, de savoir que c’est une entreprise Québécoise qui a développé l’expertise, je trouve ça BIEN! 🙂

    1. Gaétan Lanthier

      Merci. Ils ont (Odotech) un rayonnement international. C’est d’autant plus intéressant qu’il est parfois préférable de savoir la nature de l’odeur afin de mieux la traiter!

  3. Daniel Rabouin

    Intéressant. Étant donné que tu parles exclusivement d’odeur dans ta chronique, tu pourrais ajouter dans ton petit schéma à la deuxieme partie: coupent les matières organiques ,responsable des odeurs, en composantes plus petites. Mais c’est un détail.

    Bon travail.

    1. Gaétan Lanthier

      c’est une très bon point! On devrait en écrire un ensemble prochainement!

  4. IROY

    très intéressant.

    1. Gaétan Lanthier

      C’est un début! Merci.

  5. stephenlafond

    De mieux en mieux. Informatif et intéressant. Félicitations.

    1. Gaétan Lanthier

      Merci à toi!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>