L’évolution du savon (partie 2)

evolution-savon

La semaine dernière, nous avons abordé les origines du savon, de la préhistoire à l’empire romain en passant par Babylone et Cléopâtre. Cette semaine, on enchaîne avec l’évolution du savon.

Les guildes de savonniers

Au Moyen Âge, il existait même des Guildes de savonniers qui protégeaient jalousement leur formule (souvent à base d’huile d’olive, de suif et de cendres et de parfums).

On rapporte aussi qu’en 1622, sous le règne du roi James 1er en Angleterre, un monopole dans la vente de savon exigeait près de  £20,000 en taxes annuellement!

Fabrication commerciale du savon

La fabrication commerciale débuta vraiment en 1791 lorsque le français Nicolas Leblanc a breveté un procédé de fabrication du savon lui permettant de produire de grande quantité de savon à faible coût. Les procédés ont évolués avec les années avec d’autres scientifiques tels Michel Eugène Chevreul et Ernest Solvay mais aussi par l’arrivée des grandes usines et l’invention de l’électricité.

Au début du siècle dernier, l’utilisation du savon est très répandue dans le monde entier que ce soit pour l’hygiène personnel, le lavage de la lessive, de la vaisselle ou des planchers!

La révolution du savon

Tout cela aurait pu en rester là. Sauf qu’en 1916,  une découverte révolutionnaire changea à jamais le monde du nettoyage. Alors la semaine prochaine, on parle de la Révolution du savon!

Abonnement au blogue et livre disponible

Nous espérons que ce billet vous a informé et diverti. Pour ne rien manquer de ces publications, n’oubliez pas de vous inscrire au blog. Pour cela, rien de plus simple que d’inscrire votre courriel dans la colonne de gauche. Un courriel de confirmation vous sera envoyé qu’il vous faudra valider en cliquant sur le lien. C’est sécuritaire et nous ne partagerons pas votre courriel avec d’autres. Promis!

Vous retrouvez ce contenu et plus encore dans mon livre Redéfinir l’hygiène, disponible aussi sur Amazon en format papier.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *