7 façons d’être à l’écoute de vos clients

ecoute-client

Nous avons tous un client et nous sommes tous le client de quelqu’un. Une relation patron-employé, une relation client-fournisseur, une relation parent-enfant. On peut vendre un bien, un service, une idée, une tâche à accomplir, une dépense à approuver, une permission à obtenir.

Mais est-ce qu’on veut vendre à un client à tout prix ou on veut l’aider à combler un besoin? C’est facile à dire mais en réalité, bâtir une relation d’affaires peut-être assez difficile.

Pourquoi être à l’écoute de vos clients

Écouter son client, c’est important. Car vous pourrez non seulement lui livrer ce qu’il demande mais SURTOUT, surtout lui livrer ce dont il a besoin. Et vous savez comme moi que ce n’est pas toujours pareil!

Comment être à l’écoute de vos clients

Voici quelques conseils (tirés du site de Jean-Pierre Lauzier):

  • Ne parlez pas plus de 50% du temps
  • Soyez présent et concentré
  • Ne préparez pas votre prochaine question dans votre tête
  • Lorsque vous parlez, posez des questions pertinentes en lien avec la problématique exposée par votre client
  • Assurez-vous que vos solutions sont cohérentes avec les préoccupations et objectifs de votre client.
  • Ne faites pas peur ou ne pas forcer (soyez empathique)
  • Cherchez d’abord à comprendre, puis à être compris (S. R. Covey, 7 Habits)

Essayez puis revenez m’en parler!

Faites l’essai de ces 7 conseils (c’est gratuit), puis revenez m’en parler en laissant un petit commentaire!

Testez-nous

Évidemment, en premier lieu, vous devez avoir besoin de produits ou d’équipement pour le nettoyage ou la désinfection. En fait, tout le monde a besoin de papier de toilettes n’est-ce pas? Alors testez notre site www.lalema.com, notre clavardage ou notre ligne téléphonique dédiée pour les soumissions web au 514.645.7749.

Votre personnel est-il impliqué? Un truc en gestion du changement

Gestion du changement | Lalema inc.Quand vient le temps de sélectionner un produit ou un équipement, l’implication du personnel est une étape essentielle de la gestion du changement si on veut éviter les surprises désagréables!

La gestion du changement

L’implication et la participation du personnel lors de la sélection des différents produits sanitaires et de l’uniformisation de leur utilisation sont primordiales. Il est essentiel de mettre en place une structure participative (comité d’utilisateur mandataire) en matière d’acquisition de produits et d’équipements. Ceci entraînerait non seulement une plus grande responsabilisation des utilisateurs, mais aussi un plus haut degré de satisfaction.

Avantages

Cette structure permettrait aux gestionnaires de:

  • Être à l’écoute des utilisateurs et de favoriser leur pleine autonomie;
  • Établir des standards internes pour tout produit non couvert de façon satisfaisante par une norme. Ce type de standards devrait réellement refléter les besoins des utilisateurs;
  • Réviser les produits en inventaire afin de s’assurer qu’ils correspondent toujours aux besoins des requérants;
  • Préciser, conjointement avec les utilisateurs, les devis techniques des produits aux fins d’achat selon les standards de l’établissement;
  • Former les intervenants quant aux contenus des normes et à leur utilisation;
  • Valoriser les ressources internes en matière de produits et d’équipements.

Formation des gestionnaires et des employés

Les gestionnaires et les utilisateurs doivent être formés à sélectionner adéquatement les produits et à bien s’en servir afin d’éviter les erreurs de manipulation, de dilution et de posséder les notions sécuritaires. Il s’agit là d’un préalable incontournable qui s’inscrit dans une démarche participative qui générera un consensus de la part des concierges quant aux choix des produits d’entretien et qui amorcera les actions et les formations des nouvelles pratiques.

Contactez-nous

À ce stade-ci, vous brûlez tous d’envie de créer un comité, d’impliquer tout le monde et de choisir le meilleur équipement possible. Mais avant d’entreprendre cette démarche, contactez-nous! Nos spécialistes peuvent vous aider par le biais d’une formation en gestion du changement ou en vous suggérant des équipements et des produits.

Une expérience en tandem à couper le souffle!

Frédérique en chute libre, une expérience inoubliable

Frédérique plonge à plus de 120 pieds à la seconde

Expérience ultime

C’est le 13 octobre 2012 que 3 employées de Lalema (Isabelle R., Danaé et Frédérique) ont décidé d’effectuer un saut en tandem à l’école Voltige, l’expérience ultime! Il va s’en dire que ça prend du courage et de la détermination, comme en témoigne cette magnifique image prise lors du saut de Frédérique,

Expérience client

Chez Lalema, nous désirons vous offrir une expérience client exceptionnelle. C’est-à-dire une expérience inoubliable mais surtout une expérience sécuritaire où vous arriverez sain et sauf à destination.

Nous sommes aussi un peu comme l’instructeur de parachute: Nous pouvons vous accueillir, vous conseiller et vous guider. En cas de pépin, nous sommes là pour corriger le tir.

Que ce soit par le biais de nos publications, de nos concours, de notre site web, par téléphone ou à notre comptoir, toute l’équipe de Lalema est là pour répondre à vos demandes et livrer la marchandise!

Expérience renouvelée

Alors, en attendant le printemps où nous retournerons à Voltige (Je ferai également parti du groupe cette fois-là!), nous vous remercions de faire affaires avec nous!

Récemment, avez-vous:

Participé à notre concours?

Demandé un prix?

Cliqué « J’aime » sur notre page Facebook?

Et si Leonard De Vinci avait eu un ipad?

Mona_Lisa_ipad_blogQuel “app” aurait-il téléchargé en premier? Farmville ou Angry Birds? Quel site web aurait été son premier choix? Google ou Bing? Mais le plus important, est-ce qu’il aurait eu le temps de faire toutes ses inventions et est-ce que la Mona Lisa aurait l’air de ça?

On a tendance de nos jours à croire que la technologie est la solution à nos problèmes. Moi, je la vois plutôt comme un outil qui nous aide à trouver des solutions!

Par exemple, on passer beaucoup de temps à travailler sur un rapport ou une présentation, à lire ou répondre à nos courriels. Mais au bout du compte, pourquoi ne pas se simplifier la vie et revenir à la base et au gros bon sens?

Ça ne veut pas dire qu’il faut éliminer la technologie! Au contraire, si on veut des solutions: il faut l’utiliser. Alors voici comment:

Inscrivez-vous à notre fil RSS rss

Suivez-nous sur Facebook  facebook

Regarder nos vidéos favoris sur YouTube youtube

Joignez-vous à nous sur Linkedin linkedin

Tweeter avec nous sur Twitter twitter

Visitez notre site web lalema

Lisez notre blog à chaque semaine wordpress

 

On parle de toilette mais pas de son nettoyage!

FCMIIChez Lalema, nous nous efforçons à tous les jours de mettre en valeur le côté humain de nos affaires et de notre équipe. Pour cette raison, il nous tient à cœur de supporter des causes humanitaires telles que la Fondation canadienne des maladies inflammatoire de l’intestin.

Un Canadien sur 160 vit avec la douleur d’une maladie inflammatoire de l’intestin (aussi appelées MII), nous apprend le site Internet de la Fondation (www.ccfc.ca). La maladie s’exprime chaque jour sous la forme de sentiment d’urgence au moment d’aller à la toilette, de diarrhées ou de saignements dans les selles. Pour les personnes atteintes d’une MII, vérifier le contenu de la toilette est une obligation quotidienne. Oui, les selles font partie de la vie, particulièrement pour ces malades.

Et la vie continue, quand on est atteint d’une MII. Que ce soit la maladie de Crohn ou colite ulcéreuse, l’inflammation de l’intestin est douloureuse et peut mener au développement d’autres maladies, même d’un cancer colorectal. Le malade vit donc non seulement en prenant tous les jours une médication complexe, autant pour réduire l’inflammation que pour gérer les symptômes, qu’en suivant une diète stricte pour éviter les aliments qui déclenchent des crises et, ultimement, en subissant une opération chirurgicale.

La cause des MII est encore inconnue; difficile, donc, de trouver un traitement curatif qui permettrait d’éradiquer la maladie. Un membre de notre équipe est atteint d’une MII. Lalema a donc choisi de faire sa part en vous sensibilisant, vous, les lecteurs, et en vous incitant à supporter la Fondation canadienne des maladies inflammatoires de l’intestin, qui subventionne plus de 55 projets de recherche sur ces maladies.

La prochaine fois que vous regarderez l’intérieur de votre cuve de toilette, ce sera probablement pour la nettoyer. Ayez une pensée pour les personnes atteintes d’une MII et impliquez-vous, soit en offrant du temps, ou une contribution financière.

Au nom de toutes les personnes atteintes de MII, Lalema vous dit merci!