Invitation webinaire gratuit : 5 secrets du lavage de mains

Invitation au webinaire gratuit

lavage-de-mains-top

J’aimerais vous inviter à un webinaire gratuit intitulé : « 5 secrets du lavage de mains »

Je présenterai ce webinaire le jeudi 7 décembre 2017 à 11h30  (durée 30 minutes).

Encore un webinaire sur la lavage de mains me direz-vous?

En fait, c’est tellement important et ça demeure une problématique telle que vous devriez non seulement vous inscrire mais également inviter tout vos collègues, partents et amis!

On y traitera des sujet (secrets) tels:

  • les bienfaits
  • la méthode
  • les champions
  • les ingrédients
  • les indésirables

lavage-de-mains-bottom

Comment y assister?

Simplement en vous inscrivant (c’est gratuit) avant le 17 août 2017.

lavage-de-mains-middle

L’événement aura lieu le jeudi 7 décembre 2017 à 11h30. Durée approximative de 30 minutes. La présentation sera faite par Gaétan Lanthier, ing., Directeur de la stratégie web et du développement durable chez Lalema inc.

Le lien pour accéder au webinaire vous sera envoyé par courriel le 30 novembre soit 1 semaine avant l’événement. Il vous sera envoyé la veille de l’événement si vous vous inscrivez après cette date ou contactez moi par courriel à glanthier@lalema.com.

Vous recevrez également un rappel le matin de l’événement.

Vous pouvez enregistrer plus d’un participant par organisation.

Vous devrez avoir accès à l’internet et à YouTube.

Vers un vaccin universel contre la grippe

La grippe est un virus tenace. Plus encore, chaque année, le virus se modifie c’est la course contre la montre pour produire un nouveau vaccin, souvent composé de plusieurs souches, qui sera capable de protéger la population plus vulnérable comme les jeunes enfants, les personnes âgées et les personnes immunosuppressées.

virus-grippe

📷 itstock

Des recherches sur la grippe encourageantes

Selon l’article de Radio-Canada:

à l’Université Laval, l’équipe de Gary Kobinger teste un nouveau vaccin contre l’influenza, qui pourrait permettre une meilleure protection, et une immunisation à long terme. La formule intègre une bonne partie des souches de l’influenza en circulation ces 20 dernières années.

Un premier essai clinique visant à vérifier l’innocuité du vaccin s’est terminé il y a quelques mois. Selon les chercheurs, il a montré que le produit n’entraîne pas d’importants effets secondaires.

L’efficacité des vaccins contre l’influenza (la grippe) est aussi limité surtout lorsqu’on ne parvient pas à deviner la souche qui sera la plus virulente cette année-là!

L’importance du lavage de mains

On est tous à un moment donné exposé au virus de la grippe. Un bon moyen de prévention individuel est de mettre sa tuque et d’attacher son manteau. Je blague. Par contre, le lavage de mains régulier, avant les repas, après la toilette et même juste en arrivant au travail ou à la maison est vraiment un moyen efficace contre la propagation du virus.

Un savons à main régulier comme l’Utopia ou savon anti-bactérien comme l’Utopia AB font très bien l’affaire.

Saviez-vous que nos savons ne contiennent aucun : méthyisothiazolinone?

L’importance de la désinfection des surfaces

Votre préposé à l’hygiène et à la salubrité prend également un rôle super important en période hivernale pour ce qui touche la désinfection des surfaces. Des produits spécialisés tels la gamme Ali-Flex offrent pleins d’avantages:ali-flex

Téléchargez ma formation gratuite sur les épidémies d’influenza

Je peux aller la donner en personne chez vous. Contacter moi glanthier@lalema.com

Source: http://ici.radio-canada.ca/nouvelle/1065664/vaccin-universel-grippe-influenza-guerir-personnes-agees-annee-h1n1-une-fois

Santé sécurité : les savons à mains

savons à mains

Le lavage des mains est le premier geste en importance dans le domaine de l’hygiène et de la salubrité. Dans le cadre de leur emploi, certaines personnes doivent se laver fréquemment les mains, qu’il s’agisse de personnes manipulant des aliments, des gens dans le domaine de la santé ou n’importe quel domaine où une personne va interagir physiquement avec des clients.

Aujourd’hui, on trouve une panoplie de produits d’hygiène des mains sur le marché avec toutes sortes d’allégation. Cette panacée d’allégations vient confondre davantage les gens au lieu de les guider dans leur choix. Il est donc normal de se questionner sur la sécurité que représentent ces produits.

La FDA banni le Triclosan 

Aux États-Unis, la FDA (Food and Drug Administration) a banni l’usage du Triclosan et 18 autres produits chimiques dans les savons à mains. Le jugement a été rendu par manque d’évidence de l’utilité de ce produit en plus des sérieux doutes sur les effets de ce produit pour la santé. Il faut dire que le débat faisait rage depuis un bon moment.

Moratoire de santé Canada sur le Methylisothiazolinone

Selon santé Canada, l’exposition répétée à ces substances peut provoquer divers symptômes, notamment :

  • plaques ou bosses rouges;
  • démangeaisons (parfois fortes);
  • enflure, sensation de brûlure ou sensibilité au toucher;
  • peau sèche, craquelée ou squameuse;
  • ampoules (sérosité et croûtes).

Ces symptômes peuvent survenir chaque fois que la personne utilise un produit contenant du methylisothiazolinone ou ses produits dérivés. Les symptômes peuvent s’intensifier à chaque usage.

Une solution à portée de mains

Heureusement, tous les savons à mains de Lalema sont formulés sans : triclosan, parabène, méthyisothiazolinone, chlorure de benzalkonium, polyacrylamide, dioxane, nonylphénol éthoxylé et diéthanolamine. Bref, nos savons à mains sont formulés selon les plus hauts standards de l’industrie pour respecter l’utilisateur et l’environnement.

 

Visitez notre catalogue de savons à mains

 

Source :

http://www.fda.gov/ForConsumers/ConsumerUpdates/ucm378393.htm

http://canadiensensante.gc.ca/recall-alert-rappel-avis/hc-sc/2016/58290a-fra.php

mains

Doux pour les mains!

mains

Crédit: Unsplash

L’hygiène des mains est surement le geste de santé publique le plus important. Que ce soit dans le domaine alimentaire, pharmaceutique, hospitalier, scientifique et j’en passe, il est important de se laver les mains plusieurs fois par jour lors de moments critiques.

Tous les savons à mains ne sont pas égaux!

La plupart des savons à mains commerciaux contiennent des agents de conservation. Ces derniers, comme le méthylisothiazolinone, ont mauvaise presse. Effectivement, ce produit chimique a été nommé Allergène de l’année en 2013 par la réputée American Contact Dermatitis Society. Des concentrations aussi faibles que 0,01 % serait suffisante pour créer une réaction allergique importante. D’autres produits, comme le triclosan, ont été identifiés comme disrupteur endocrinien.

Quel casse-tête!

Heureusement, tous les savons à mains de Lalema sont formulés sans : triclosan, parabène, méthyisothiazolinone, chlorure de benzalkonium, polyacrylamide, dioxane, nonylphénol éthoxylé et diéthanolamine. Bref, nos savons à mains sont formulés selon les plus hauts standards de l’industrie pour respecter l’utilisateur et l’environnement.

Savons à mains Lalema sans

Lalema a le savon qu’il vous faut!

Lalema offre une gamme complète de savons à mains que vous utilisiez un savon visqueux, liquide ou en mousse! De plus, nous possédons une gamme complète de distributeurs de savons pour tous les décors.

Connaissez-vous notre nouveau savon en mousse Utopia avec son élégant distributeur?

Quoi de neuf cette semaine en hygiène et salubrité : Qui change la poubelle du Président des É-U | Initiative payante de lavage des mains | Un nez optique pour la détection des gaz

Qui change la poubelle du Président des É-U

 

oval-office

Vous vous demandez qui change la poubelle dans le bureau ovale de la Maison Blanche? Ou quel type d’équipement est utilisé pour nettoyer les planchers des laboratoires de la NASA?


Initiative payante de lavage des mains lavage-des-mains

Avec un investissement 2,9M $ par année, nous avons prévenu 67 cas de S. aureus et 96 ans de vie ont été gagnées. Le coût par une année de vie gagnée était 29 700 $.


Un nez optique pour la détection des gaz 

Détecter et identifier des gaz dans un environnement grâce à un nez artificiel, une solution à des problèmes industriels développée par le Pr Yves-Alain Peter et son équipe à Polytechnique Montréal.


Quoi de neuf? Un rendez-vous hebdomadaire!

calendrier2

Notre équipe vous présente chaque semaine une revue de l’actualité en lien avec l’hygiène et la salubrité. Ne manquez pas ce rendez-vous en vous inscrivant à notre blog. Likez et partagez aussi, un petit geste qui nous fait beaucoup plaisir! Merci.

Abonnez-vous à ce blog par e-mail.

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à ce blog et recevoir une notification de chaque nouvel article par email.


Un catalogue de plus de 18 000 produits

icones_des_categorie_catalogueicone_catalogue_par_certificationsicones_des_marquesicones_des_bundles

Facile d’utilisation et très utile pour votre entreprise ou votre business d’entretien ménager, venez voir le site www.lalema.com, vous ne serez pas déçus.


Bonne journée mondiale du lavage des mains

lavage-des-mainsLe 15 octobre est une journée dédiée à la conscientisation et la compréhension du lavage des mains.

Se laver les mains, c’est facile

Une petite quantité d’eau et de savon suffisent pour accomplir une action qui a beaucoup de bénéfice. Trente secondes, un peu de frottage des mains et le tour est joué.

Se laver les mains, c’est efficace

Se laver les mains après être allé aux toilettes ou avant de manipuler des aliments peut réduire de façon dramatique le risque d’infection tel que les infections alimentaires. Cette année, le lavage des mains a été une étape clé dans la lutte contre le virus Ebola en Afrique de l’Ouest.

Se laver les mains, c’est pour tous

Nous demandons souvent aux enfants de se laver les mains avant de manger, lors du retour de l’école ou après qu’ils aient joué dans le jardin. Toutefois, des nourrissons aux aînées, ce geste ne diminue pas en importance. Les infections peuvent être transmises de n’importe qui à tous. Après tout, le lavage des mains est l’action coût-bénéfice la plus efficace en santé publique.

Plus d’informations sur le lavage des mains

Visitez : globalhandwashing.org

8 milliards de litres d’eaux usées dans le fleuve St-Laurent

eaux-usees

On parle beaucoup depuis 1 semaine des eaux usées de la ville de Montréal, ça m’a amené à réfléchir au lavage des mains et à l’utilisation des savons à mains avec abrasif de billes de plastique.

Combien de billes de plastique retrouve-t’on dans les eaux usées?

Admettons les hypothèses suivantes:

  • Dans la grande région de Montréal, 3 millions d’individus se lavent les mains 3 fois par jour;
  • Chaque lavage de mains utilise 2 mL (environ 2 g) de savon à mains;
  • 1% de ces lavages sont fait avec des savons à mains avec abrasif;
  • Les savons à mains avec abrasif contiennent 10% en poids d’abrasif;
  • 50% de ces abrasifs sont encore des billes de plastiques.

Cela veux donc dire que par année, plus ou moins 3200 kg de billes de plastique sont rejetées avec les eaux usées.

Selon la ville de Montréal, le volume pompé d’eaux usées se situe autour de 900 milliards de litre par an

Donc, si la purge de 8 milliards de litres d’eaux usées a lieu, on peut estimer à 30 kg la quantité de billes de plastiques qui sera rejeté.

Or, les billes de plastiques sont une source de matières en suspension dans les eaux usées car elles peuvent être trop petites pour être captées par les systèmes de filtration. Toujours selon la ville de Montréal, le taux d’enlèvement moyen des matière en suspension est de 80%. Donc, annuellement, il doit se rejeter 600 à 700 kg de billes de plastique soit bien plus que ce déversement planifié, s’il a lieu.

Alternative aux billes de plastique dans les savons à mains

Nul besoin d’attendre que que les politiciens se décident, on peut déjà conclure que les billes de plastiques devraient être réduites à la source autant que possible. Il existe des alternatives intéressantes telles les écailles de noyer que l’on retrouve dans certains savons à mains comme le Kresto Select .

Vous utilisez des savons à mains avec des billes de plastiques, nous pouvons vous aider à trouver une solution qui vous convient. Appelez-nous (514) 645-7749.

La révolution du savon (partie 3)

savon

Dans la première partie de cette série, nous avons abordé les origines du savon, de la préhistoire à l’Empire romain en passant par Babylone et Cléopâtre. Ensuite, nous avons discuté de l’évolution du savon du Moyen Âge au début du XXe siècle. On termine donc cette semaine avec la révolution du savon.

Le savon, ça change pas le monde, sauf que…

Tout cela aurait pu en rester là. Sauf qu’en 1916, une découverte révolutionnaire changea à jamais le monde du nettoyage. L’invention des détergents synthétiques en Allemagne pour fabriquer du savon sans gras animal est survenue à cause du manque de matière première durant la Première Guerre mondiale.

Les surfactants

Ce n’est pas avant les années 40 que les détergents synthétiques deviendront populaires en Amérique. Dès les années 50, la production de surfactants dépasse celle du savon traditionnel.

Avec les années, au gré des innovations, les surfactants ont remplis plusieurs fonctions :

  • Détergents à vaisselle
  • Détergents à lessive
  • Produits pour les mains, le corps et les cheveux

Ces produits sont maintenant à la fois efficaces et sécuritaires pour les consommateurs, les travailleurs et l’environnement.

 

Abonnement au blogue et livre disponible

Nous espérons que ce billet vous a informé et diverti. Pour ne rien manquer de ces publications, n’oubliez pas de vous inscrire au blog. Pour cela, rien de plus simple que d’inscrire votre courriel dans la colonne de gauche. Un courriel de confirmation vous sera envoyé qu’il vous faudra valider en cliquant sur le lien. C’est sécuritaire et nous ne partagerons pas votre courriel avec d’autres. Promis!

Vous retrouvez ce contenu et plus encore dans mon livre Redéfinir l’hygiène, disponible aussi sur Amazon en format papier.

Norovirus: tout ce que vous devez savoir

norovirus

Qu’est-ce que le norovirus?

Les norovirus sont un groupe de virus qui provoquent la gastro-entérite, une maladie généralement accompagnée de diarrhée et/ou de vomissements. Il s’agit de virus très infectieux qui attaquent tous les groupes d’âge.

Selon Santé Canada:

  • 65% des gastro-entérites sont causées par le norovirus ce qui en fait la plus grande cause de gastro-entérite au Canada.
  • 1 Canadien sur 15 est infecté chaque année.

Les symptômes du norovirus

Même si les symptômes du norovirus ne sont pas alarmants, 800 personnes succombent à ces virus chaque année. Toutefois, la déshydratation est un risque sérieux surtout chez les jeunes enfants, les nouveau-nés, les personnes âgées ou les personnes déjà affectées par d’autres troubles médicaux.

D’une période d’incubation moyenne entre 12 à 48 heures, les symptômes incluent:

  • maux de tête
  • fièvre
  • nausée
  • vomissements
  • fatigue
  • frissons
  • diarrhée
  • crampes gastriques
  • douleurs musculaires

La transmission du norovirus

80% des éclosions ont lieu entre novembre et avril. Cependant, une personne peut contracter le virus durant n’importe quelle période de l’année:

  • En touchant une surface ou un objet contaminé puis en touchant sa bouche
  • En étant en contact avec une personne infectée
  • En étant en contact avec des particules de vomi ou ses gouttelettes
  • En mangeant ou en buvant de la nourriture contaminée

Comment prévenir l’infection au norovirus?

L’une des meilleures manières de prévenir les infections virales est le lavage de mains. Il est cependant important de le faire de la bonne façon:

  • Mouiller les mains avec de l’eau propre.
  • Appliquer du savon et frotter jusqu’à l’apparition de la mousse.
  • Frotter les mains pendant au moins 20 secondes ou plus.
  • Prendre soin de nettoyer le dos des mains, les paumes, l’espace entre chaque doigt et le dessous des ongles.
  • Rincer les mains abondamment
  • Sécher les mains des essuie-mains propres
  • Utiliser un essuie-mains pour fermer le robinet

Consultez cette infographie sur le norovirus

norovirus

Le pouvoir entre nos mains

lavage-des-mains

Aujourd’hui, le mercredi 15 octobre 2014, c’est la journée internationale du lavage des mains. Le thème choisi pour sa 6e édition est : Le pouvoir entre nos mains. Ce choix repose sur le fait qu’un simple geste comme se laver les mains avec de l’eau et du savon est une question de santé publique. Tous ont le pouvoir d’améliorer la santé de leur communauté en se lavant les mains.

Le lavage des mains dans les pays en développement…

Le lavage des mains avec du savon est l’intervention la plus efficace pour réduire les coûts liés aux maladies diarrhéiques dans les pays en développement. Effectivement, avec l’intensification du lavage des mains en Afrique de l’Ouest à cause de l’épidémie d’Ebola, la présence de choléra a pratiquement disparue !

Des études suggèrent que le savon est disponible dans la plupart des ménages dans le monde, y compris les ménages pauvres des pays en développement. Toutefois, il est principalement utilisé pour les vêtements, les bains personnels et le nettoyage.

Le pouvoir du lavage des mains chez nous…

L’hygiène des mains est considérée comme une des actions les plus efficaces pour limiter la propagation d’infections nosocomiales. Il s’agit aussi d’un geste très efficace pour réduire les risques d’infection alimentaire.

Que ce soit avec de l’Opaque, du Profusion ou même avec un savon antimicrobien comme le Rosasept,  le plus important c’est de bien se laver les mains.

Site officiel : http://globalhandwashing.org/ghw-day

Un virus transmis de l’ordinateur à l’humain

virus informatique

Saviez-vous que votre clavier d’ordinateur et votre souris sont recouverts de bactéries et de virus? Cela peut sembler évident quand nous y pensons. L’utilisation des ordinateurs est un geste très courant et le risque infectieux peut nous sembler banal. Toutefois, dans certains endroits comme les hôpitaux cette contamination peut s’avérer critique.

Effectivement, plusieurs éclosions de bactéries multirésistantes et de virus ont pu être relayées à des ordinateurs. C’est notamment le cas d’un hôpital au Royaume-Uni où une étude a révélé que dans un hôpital 42% des claviers d’ordinateur testé étaient porteurs de SARM ce qui se traduisait par un taux d’infections à SARM plus élevé que d’autres hôpitaux où la contamination des claviers était moindre (1). Une autre étude encore au Royaume-Uni a permis de révéler que les claviers d’ordinateur avaient été le réservoir d’une éclosion de gastroentérites à norovirus (2) ; un virus transmis de l’ordinateur à l’humain… qui l’eu cru !

Rassurez-vous, des solutions existent !

En premier et comme toujours le lavage des mains. Pour limiter la propagation des bactéries et virus, le lavage des mains est essentiel. Alors, pourquoi ne pas se laver les mains après avoir passé un moment à l’ordinateur, une solution antiseptique à l’alcool peut aussi faire le travail. Se laver les mains avant de toucher au clavier si on la les mains sales est aussi de mise. Finalement, il est sage de désinfecter votre clavier et votre souris à l’occasion. Un scientifique de renommée du nom de William Rutala, Bill pour les intimes, a démontré que les claviers d’ordinateurs ne présentent pas de signe de détérioration après 300 lavages avec différentes solutions désinfectantes.

Bref, nous négligeons souvent les objets du quotidien comme réservoir de virus et de bactéries nocives. Par exemple, les cellulaires sont souvent négligés nous les touchons et les portons à notre visage constamment.

Sur ce, il ne faut pas devenir hypocondriaque, mais simplement mettre en pratique le principe de précaution. C’est-à-dire de s’adapter à votre environnement et d’exiger une fréquence de désinfection en fonction du risque présent dans votre milieu.

 

(1). Devine J., Is methicilin-resistant Staphylococcus aureus (MRSA) contamination of ward-based computer terminals a surrogate marker for nosocomial MRSA transmission ans handwashing compliance ? J Hosp Infect. 2001 ;48 :72-5

(2). Morter S., et coll. Norovirus in the hospital setting : virus introduction and spread tithin the hospital environment. J. Hosp Infect. 2011 Feb ;77(2) :106-12