Journée mondiale des toilettes 2015

journee-mondiale-des-toilettes-2015

L’épisode du rejet dans le fleuve de 5 milliards de litres d’eau usées est maintenant dernière nous. Bien que nous n’avons pas eu le choix car un déversement accidentel aurait été bien pire qu’un déversement planifié, c’est aujourd’hui la journée mondiale des toilettes décrétée par les Nations-Unies.

Une journée mondiale des toilettes pour passer à l’action

Saviez-vous que:

  • 2,4 milliards de personnes n’ont pas accès à un système d’assainissement amélioré.
  • 1 milliard de personnes pratiquent la défécation en plein air.

Il est clair que nous pouvons faire mieux.

Un objectif de développement durable

L’eau potable et l’assainissement de l’eau est un objectif des Nations Unies:

Garantir l’accès de tous à l’eau et à l’assainissement et assurer une gestion durable des ressources en eau

Saviez-vous que:

  • D’ici à 2050, au moins une personne sur quatre est susceptible de vivre dans un pays affecté par des pénuries d’eau chroniques ou fréquentes.
  • 1,7 milliard de personnes ont obtenu un accès à l’eau potable depuis 1990, mais 884 millions de personnes sont en demeurent toujours sans
  • 2,4 milliards de personnes sont encore privées de services d’assainissement élémentaires comme les toilettes ou les latrines
  • Chaque jour, 5 000 enfants meurent de maladies faciles à prévenir en améliorant les conditions d’assainissement et d’hygiène
  • L’hydroélectricité est la source d’énergie renouvelable la plus importante et la plus utilisée. Elle représente 19 % de la production totale d’électricité dans le monde
  • L’agriculture compte pour 70 % des prélèvements hydriques à l’échelle mondiale
  • Les inondations représentent 15 % des décès liés à des catastrophes causées par des aléas naturels

 

Sources:

http://www.un.org/fr/events/toiletday/

http://www.un.org/sustainabledevelopment/fr/water-and-sanitation/

La Fondation Jean Lapointe pour la prévention chez les jeunes en milieu scolaire

Fondation Jean-LapointeFondation Jean Lapointe

Depuis plus de six ans, M. Jean-Yves Roy, président des Services Ménagers Roy, est membre du Conseil d’administration de la Fondation Jean Lapointe.

La Fondation a pour but d’aider au financement des activités de La Maison Jean Lapointe qui, depuis sa création en 1982, offre du soutien et des traitements aux personnes alcooliques et toxicomanes. Depuis 2007, la Fondation réunit ses efforts dans la prévention chez les jeunes en milieu scolaire. En particulier, un tout nouveau programme vise à sensibiliser les étudiants du secondaire I aux problèmes liés à la dépendance à l’alcool, aux drogues et aux jeux de hasard.

M. Roy est fier de pouvoir contribuer à cette cause : « J’ai vu les effets positifs sur les gens qui ont réussi à s’en sont sortir. Il est difficile de se soigner de toute dépendance, mais c’est tout à fait possible. » Avec le nouveau programme de prévention de la Fondation, les jeunes du Québec seront informés sur les risques reliés à la consommation d’alcool et des drogues, sur leurs effets potentiels, ainsi que sur les signes qui indiquent des problèmes de comportement. « Avec la prévention, on veut rendre les jeunes attentifs aux cas de dépendance avant que ça les touche. Nous renseignons les jeunes sur les différentes possibilités qu’ils ont et nous les aidons à garder leur indépendance » ajoute M. Roy.

Le Grand Festin d’huîtres

Le 2 novembre 2012, aura lieu à la Salle des Pas Perdus de la Gare Windsor le 18e Grand Festin d’huîtres organisé par la Fondation Jean Lapointe. Cet événement représente une opportunité pour soutenir le programme de sensibilisation de la Fondation, ainsi que pour faire des rencontres d’affaires profitables. L’an dernier, la participation de plus de 900 personnes du milieu des affaires a permis de recueillir 317 359 $ et de rejoindre plus de 30 000 jeunes avec le programme de sensibilisation. Le but de cette année est de recueillir 350 000 $ pour pouvoir rejoindre jusqu’à 40 000 étudiants.

 « Au menu, huîtres à volonté et plaisir garanti! »

Visitez http://festindhuitres.fondationjeanlapointe.org/ pour plus d’informations sur l’événement!

Le Jour de la Terre arrive vite… êtes-vous prêt?

Le 22 avril est la journée dédiée à la Terre. Le Jour de la Terre en sera à sa 42e édition, cette année. Ce jour de sensibilisation et réflexion a été lancé en avril 1970 par le sénateur américain Gaylord Nelson, voulait d’abord secouer l’inertie politique et collective face à la pollution et la dégradation de notre environnement.

Pour la plupart des gens et des organisations, recycler, réduire à la source et poser des gestes verts fait partie du quotidien. Il est toutefois possible d’aller encore plus loin.

Réduction de l’eau

Un robinet automatique permet d’économiser jusqu’à 70 % de l’eau utilisée pour se laver les mains, selon une étude bruxelloise. En ouvrant l’eau seulement lorsque les mains se trouvent sous le jet, on évite le gaspillage… et les débordements.

Plus avant-gardiste (et écologique) encore, l’urinoir sans eau économise jusqu’à 40 000 gallons d’eau par urinoir, par année! Cette innovation élimine les odeurs grâce à une cartouche d’enzyme et le rejet est directement évacué.

Plus de papier!

Le séchoir à main Dyson-Airblade  possède une conception unique qui utilise jusqu’à 80 % moins d’énergie que les séchoirs électriques habituels. En séchant les mains à l’air, on élimine le papier, et ce modèle a de plus l’avantage de permettre de réduire le bilan de carbone des entreprises.

L’automatisation est définitivement l’avenir de la planète!

Une bonne équipe d’entretien et une bonne action sociale? C’est par ici!

Ecologie | Sextant | Lalema incLe Sextant est une entreprise adaptée embauchant des personnes handicapées, convaincue que l’intégration n’est pas une difficulté mais une force qui éveille les potentiels.

L’entreprise embauche 350 personnes, en majorité handicapées, et offre des services d’entretien ménager commercial, institutionnel et industriel certifiés ISO 9001-2008. Les clients du Sextant choisissent souvent l’entreprise afin de poser un geste de solidarité sociale et sont impressionnés par la qualité des services reçus. Parmi la clientèle, on compte la Régie des installations olympiques, le Biodôme, le Musée d’art contemporain et plusieurs autres.

L’engagement du Sextant est aussi environnemental : en choisissant les produits écologiques de Lalema, d’abord, mais aussi en réduisant à la source la quantité de contenants, par l’achat de grands formats et de produits concentrés. Sur le site Internet de l’entreprise, on peut lire qu’en 2005, l’utilisation de produits concentrés a permis d’éviter de mettre 600 bidons de plastique à la récupération.

Lalema salue l’engagement social et écologique de l’entreprise d’entretien ménager Le Sextant!

Le triathlon d’hiver de la fondation CHU Ste-Justine

Notre client, le Groupe SMR, est très impliqué dans les activités de levée de fonds du Centre hospitalier universitaire Sainte-Justine à Montréal. Sa vice-présidente exécutive, Mme Julie Roy, fait partie depuis trois ans du Cercle des Jeunes Leaders de la Fondation CHU Sainte-Justine et assume la co-présidence du Triathlon d’hiver pour une première fois cette année.

Depuis les trois dernières années, le Groupe SMR est représenté par des membres de son personnel à ce triathlon et figure à tout coup au tableau d’honneur des dons amassés au défi Pierre Boivin du même événement. Cette année, le triathlon d’hiver de Sainte-Justine se tiendra le 3 février 2012 au parc Maisonneuve.

Le CHU Sainte-Justine est le quatrième plus grand centre de pédiatrie en Amérique du Nord et un leader dans le monde en recherche infantile, notamment au niveau des maladies du cerveau. C’est une chance unique d’avoir un établissement de cette envergure dans notre région! D’ailleurs, Mme Roy parle avec enthousiasme de la cause précise que soutiendra le triathlon d’hiver pour les 3 prochaines années :

« Les fonds amassés serviront à financer les laboratoires de neurosciences du Centre de recherche du CHU Sainte-Justine du Dr Rouleau. Ce dernier a présentement ses locaux dans l’actuel CHUM et c’est le CHU Sainte-Justine qui aura l’immense honneur de lui en fournir d’autres, à proximité de ses petits enfants malades, afin que le département puisse poursuivre ses recherches avec eux.

Dr. Rouleau est un chercheur d’envergure internationale, rien de moins que nobélisable compte tenu des découvertes qu’il a déjà faites en identifiant de nombreux gènes responsables de maladies neurologiques et psychiatriques. Par ailleurs, il continue de faire avancer ses recherches à un rythme effarant afin de mieux traiter des maladies telles que l’autisme, le syndrome de la Tourette ou même la déficience intellectuelle. »

En courant le 3 février prochain pour la cause du CHU Sainte-Justine, c’est à tous les petits Québécois que les participants donneront la possibilité d’une vie meilleure! Dans un contexte de concurrence mondiale, où nos grands chercheurs sont sollicités de partout, un tel appui est essentiel.

Si la cause vous touche, je vous invite donc à appuyer l’équipe Le Groupe SMR en faisant un don pour que ses participants fassent exploser le défi Pierre Boivin (qui met au défi les équipes d’amasser le plus d’argent possible). Leur objectif est de remettre 7 500 $ en dons. Voici comment procéder :

A) Allez sur le site : http://triathlon-sainte-justine.org
B) Appuyez sur le bouton en bas à droite « Appuyer une équipe »
C) Choisissez l’équipe « Le Groupe SMR »
D) Appuyez sur le bouton « Appuyer cette équipe »
E) Remplissez le formulaire.

C’est une journée magnifique où tous fournissent beaucoup d’efforts pour performer, se surpasser et gagner, mais rien à comparer aux petits patients de Sainte-Justine qui mettent toute leur énergie à guérir!

Mme Julie Roy tient à vous remercier à l’avance de les encourager dans leur quête de la victoire contre la maladie.

On parle de toilette mais pas de son nettoyage!

FCMIIChez Lalema, nous nous efforçons à tous les jours de mettre en valeur le côté humain de nos affaires et de notre équipe. Pour cette raison, il nous tient à cœur de supporter des causes humanitaires telles que la Fondation canadienne des maladies inflammatoire de l’intestin.

Un Canadien sur 160 vit avec la douleur d’une maladie inflammatoire de l’intestin (aussi appelées MII), nous apprend le site Internet de la Fondation (www.ccfc.ca). La maladie s’exprime chaque jour sous la forme de sentiment d’urgence au moment d’aller à la toilette, de diarrhées ou de saignements dans les selles. Pour les personnes atteintes d’une MII, vérifier le contenu de la toilette est une obligation quotidienne. Oui, les selles font partie de la vie, particulièrement pour ces malades.

Et la vie continue, quand on est atteint d’une MII. Que ce soit la maladie de Crohn ou colite ulcéreuse, l’inflammation de l’intestin est douloureuse et peut mener au développement d’autres maladies, même d’un cancer colorectal. Le malade vit donc non seulement en prenant tous les jours une médication complexe, autant pour réduire l’inflammation que pour gérer les symptômes, qu’en suivant une diète stricte pour éviter les aliments qui déclenchent des crises et, ultimement, en subissant une opération chirurgicale.

La cause des MII est encore inconnue; difficile, donc, de trouver un traitement curatif qui permettrait d’éradiquer la maladie. Un membre de notre équipe est atteint d’une MII. Lalema a donc choisi de faire sa part en vous sensibilisant, vous, les lecteurs, et en vous incitant à supporter la Fondation canadienne des maladies inflammatoires de l’intestin, qui subventionne plus de 55 projets de recherche sur ces maladies.

La prochaine fois que vous regarderez l’intérieur de votre cuve de toilette, ce sera probablement pour la nettoyer. Ayez une pensée pour les personnes atteintes d’une MII et impliquez-vous, soit en offrant du temps, ou une contribution financière.

Au nom de toutes les personnes atteintes de MII, Lalema vous dit merci!