Ça respire le succès : le plus grand défi mondial en hygiène

Nos nez ont 350 récepteurs olfactifs, chacun nous éveillant à de nouvelles sensations de l’odeur d’une rose aux pieds puants. Juste une poignée d’entre eux nous permettent de sentir des odeurs répugnantes.

odeur

Crédit : SuSanA Secretariat

Saviez-vous que

  • Un milliard de personnes n’ont pas accès aux toilettes et défèquent à l’air libre.
  • Trois milliards de plus ont des toilettes, mais leurs déchets sont déversés non traités, s’infiltrant dans l’eau et la chaîne alimentaire.
  • Environ 800 000 enfants de moins de 5 ans meurent chaque année de diarrhée, de pneumonie et d’autres infections fréquentes causées par l’eau et l’assainissement.
  • Au-delà des énormes souffrances humaines, c’est un problème qui ralentit le développement économique.
  • En Inde seulement, le manque en condition d’hygiène adéquate coûte près de 55 milliards de dollars chaque année soit plus de 6% du PIB.

Un problème d’odeur

Malgré les efforts pour construire des toilettes publiques pour faire cesser les gens de s’exécuter en plein air. Un problème demeure: les mauvaises odeurs.

Les odeurs de toilette sont en fait assez complexes. Elles se composent de plus de 200 composés chimiques différents provenant de fèces et d’urine qui changent au fil du temps et varient en fonction de la santé et l’alimentation. Les chercheurs de Firmenich voulaient savoir lesquels étaient responsables de cette terrible odeur.

Les chercheurs de Firmenich ont utilisé ces connaissances pour développer des parfums qui bloquent certains récepteurs dans notre nez, ce qui nous rend incapables d’enregistrer certains malodorants.

La question maintenant est de savoir si cette technologie est assez bonne pour faire une différence dans les communautés qui en ont vraiment besoin. C’est pourquoi Firmenich lance des projets pilotes dans des communautés en Inde et en Afrique pour comprendre si les parfums rendront les toilettes et les latrines plus attrayantes pour les utilisateurs. Ils ont également besoin de déterminer si il est préférable de distribuer le parfum comme un aérosol, une poudre, ou autre chose. Le but ultime est de rendre le produit abordable et facile à utiliser.

En vidéo

Source

Ce texte est tiré et traduit librement d’un article paru sur gatesnotes.com le 16 novembre 2016. Merci Rémi pour cette trouvaille.

Comment contrôle les mauvaises odeurs

contrôleur d'odeurs

Vous avez un problème de mauvaises odeurs, KATALYSE est un contrôleur d’odeurs ayant une formule innovatrice bioactive au parfum de fraîcheur. Sa composition agit en profondeur pour contrôler les odeurs directement à la source. Sa formulation unique et son action à long terme lui permettent de pénétrer les surfaces poreuses et d’éliminer les composés organiques les plus coriaces et odorants.

Le contrôleur d’odeurs KATALYSE contient des bactéries qui s’attaquent aux salissures organiques causant les mauvaises odeurs. KATALYSE est enrichi d’enzymes ce qui lui permet d’être efficace immédiatement à l’application. De plus, ce contrôleur d’odeurs comporte des agents nettoyants hautement actifs, s’attaquant aux saletés les plus tenaces.

KATALYSE a été conçu pour avoir une utilisation à large spectre, évitant ainsi la confusion du choix entre une panoplie de produits similaires. Ce contrôleur d’odeurs peut ainsi être utilisé pour les ordures et compacteurs à déchets, les trappes à graisse et les camions de vidange. La polyvalence de KATALYSE lui permet aussi d’être utilisé comme détergent tout usage. De plus, il est compatible avec la plupart des surfaces.

L’utilisation du contrôleur d’odeurs KATALYSE est très simple : il suffit de vaporiser le produit à l’aide d’une bouteille et vaporisateur ou du système de distribution Viking sur les surfaces que l’on désire désodoriser. Un nettoyage/dégraissage préalable peut s’avérer nécessaire pour éliminer les couches superficielles de saleté accumulée.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *