«

»

Nov 11 2015

Imprimer ce Article

Biofilm et le futur de la désinfection

biofilm-1024x767

Peut-être avez-vous déjà songé aux principaux facteurs affectant la désinfection et la stérilisation dans les centres de soins. Les CDC (Centres pour le contrôle et la prévention des maladies) aux États-Unis ont établi une liste des sept causes majeures affectant la persistance des microorganismes sur une surface.

  1. Le nombre de microorganismes
  2. La résistance des microorganismes aux désinfectants
  3. La concentration et l’efficacité des désinfectants utilisés
  4. Le temps de contact
  5. Les facteurs chimiques et physiques propres à l’environnement
  6. La présence de matière organique et inorganique
  7. Les biofilms

Pour plusieurs spécialistes en contrôle des infections, ces facteurs sont bien connus et bien adressés. Toutefois, savez-vous quelle est la différence entre la matière organique et les biofilms? Les deux affectent significativement l’efficacité de la désinfection. Par contre, les biofilms sont bien plus difficiles à éliminer et à contrôler.

Que sont les biofilms et comment se forment-ils?

Les biofilms sont issus d’une communauté de microorganismes entourés d’une couche protectrice de polymère extracellulaire. Cette couche adhère aux surfaces retrouvées dans notre quotidien telles que les surfaces dans les hôpitaux et devient une source importante de contamination. La formation de complexe extracellulaire ou d’un biofilm par les microorganismes est un phénomène naturel qui aide les microorganismes à se protéger des stress environnementaux tels que le nettoyage et la désinfection.

Plusieurs pathogènes nécessitent la présence de matière organique dans l’objectif de démarrer la formation d’un biofilm. Toutefois, certaines bactéries plus entreprenantes n’ont pas besoin de grand chose pour amorcer la création d’un biofilm. Lorsque les microorganismes se retrouvent dans un biofilm, ils sont beaucoup plus difficile à éliminer.

Il a été reporté que les bactéries présentes dans un biofilm pouvaient être jusqu’à 1 000 fois plus résistantes que celles n’étant pas dans un biofilm.

Biofilm

Source: wikimedia

Comment dominer un biofilm

Malgré la structure rigide, les mécanismes de résistance présents dans le biofilm peuvent être contrôlés. Puisque les biofilms sont principalement composés d’une matrice de polymère extracellulaire, la perturbation même de cette matrice doit être la pierre d’assise à la domination du biofilm.

Certains produits hautement spécialisés, tels que l’Ultra-Blast, permettent la perturbation des biofilms. Pour un résultat salubre et durable, rincer la surface et désinfecter à l’aide de l’Ali-Flex RTU. Ceci permettra d’avoir une surface désinfectée et exempte de biofilms ce qui en préviendra la réapparition précoce.

ultra-blast

Au sujet de l'auteur

Rémi Charlebois

Je m’intéresse au milieu de l’hygiène et de la salubrité d’une façon toute particulière. Effectivement, j’ai fait une maîtrise en microbiologie dans laquelle j’ai étudié la salubrité dans les hôpitaux. Aujourd’hui, je contribue au développement de nouveaux produits et de nouvelles technologies dans le but d’améliorer l’hygiène dans les milieux industriels et institutionnels. Mon objectif personnel est le même que celui de Lalema, c’est-à-dire, Redéfinir l’hygiène. Je suis un passionné de sciences et ne cesse de m’émerveiller devant la puissance de la nature. N’ayez pas peur de m’écrire, je suis une personne très sociable!

Lien Permanent pour cet article : http://blog.lalema.com/biofilm-et-le-futur-de-la-desinfection/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>