L’économie circulaire au Québec

economie-circulaire

Au Québec, l’environnement et la gestion des matières résiduelles sont des sujets qui nous tiennent à cœur. Le pilier de la protection de l’environnement est le développement durable. Selon le Plan de développement durable du Québec, celui-ci se traduit par un processus continu d’amélioration des conditions d’existence des populations actuelles qui ne compromet pas la capacité des générations futures de faire de même et qui intègre harmonieusement les dimensions environnementale, sociale et économique du développement.

Lalema passe à l’action avec l’économie circulaire

De cette façon Lalema a décidé de passer à l’action et amorcer des changements graduels dans ses façons de faire lors de la gestion de ses approvisionnements et matières résiduelles en se basant sur le principe des 3RV. Il s’agit de favoriser la réduction à la source, le réemploi, le recyclage et de valoriser les matières résiduelles.

  • Réduire à la source est le principe fondamental de gestion pour diminuer la quantité de biens consommés, ce qui nécessairement diminue la quantité de ressources naturelles consommées.
  • Réemploi est de donner une deuxième vie aux objets et d’utiliser ce que les autres n’ont pas plus besoin.
  • Recyclage est le fait de transformer une matière résiduelle dans une matière première pour la fabrication d’un nouveau produit
  • Valorisation est de donner une deuxième vie aux produits mais de différente façon, généralement cela se fait par la voie biologique comme par exemple le compost ou par voie énergétique comme les biocarburants

La transformation des matières résiduelles en matières premières pour d’autres procédés est ce qu’on connait comme économie circulaire. C’est un principe que Lalema développe dans plusieurs de ces produits et graduellement sera appliqué de plus en plus. Alors tout commentaire avec des idées de produits ou de valorisation des matières que nos clients nous feront parvenir sera grandement apprécié.

Bye bye l’acide phosphorique. Une bonne nouvelle pour la Terre.

reduire-acide-phosphorique

Lalema est fière de vous annoncer que l’acide phosphorique a été éliminé de tous nos produits. Cet acide a été remplacé par un mélange d’acides biodégradables, non-eutrophisants et moins toxiques.

Pourquoi retirer l’acide phosphorique de vos produits nettoyants

L’acide phosphorique n’est pas particulièrement nocif pour son utilisation, mais il est une des causes principales de l’eutrophisation des eaux. Pour expliquer en détail on doit mieux comprendre l’eutrophisation.

Réduire l’eutrophisation

Selon l’OCDE (organisation de coopération et de développement économique):

L’eutrophisation est le phénomène caractérisé par une prolifération excessive d’algues et de plantes aquatiques due à une surcharge d’éléments nutritifs dans les eaux (phosphore en particulier). L’accroissement des apports, en particulier en phosphore, a conduit à une eutrophisation accélérée qui se caractérise par une forte prolifération végétale comme par exemple des algues parfois toxiques ou des cyanobactéries. Une fois que le phosphate est entré dans le système des lacs, son extraction est difficile et donc renverser les effets de l’eutrophisation est très difficile.

Les sources principales de cet excédant de phosphate sont les détergents, les rejets industriels ou domestiques et les fertilisants.

Une bonne nouvelle pour la journée de la Terre

En cette journée de la Terre, c’est une bonne nouvelle de plus!